publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Climat : la longue route vers un accord mondial > Emissions de CO2 : pourquoi il est déjà trop tard
Climat : la longue route vers un accord mondial

Emissions de CO2 : pourquoi il est déjà trop tard

<-  Retour à l'article

Nous nous sommes plantés : nos envois de carbone dans l’atmosphère ne baisseront pas avant 2020. Reste à compter sur les rebondissements de l’histoire et à garder le cap.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Salut les amis,

    non il n’est jamais trop tard, comme le disait Aznavour ce matin sur Europe 1, "quand on veut on peut" et il ne faut jamais rien lâcher, jamais, surtout quand il s’agit de climat et de notre avenir co2mmun ! le principal problème à ce jour pour régler le "problème" CO2 en partie, c’est sa bonne co2mmunication, sa promotion efficace et sa co2mpréhension facile par tous. C’est souvent un problème de spécialiste "donné" à des néophytes qui la plupart du temps ne pige pas les enjeux assez co2mplexes, par manque d’empathie, de temps... Nous sommes archi convaincus ici que le CO2, "il faut aussi le voir pour le croire" et avoir des références "en face"... nous avons mis au point une méthode unique et innovante de co2mmunication visuelle avec des dizaines de supports explicatifs que nous sommes entrain de faire connaitre et diffuser. Mais c’est à double tranchant aussi... car on entre dans la réalité, le monde réel, celui savamment occulté par la COM et le marketing classique, sans doute involontairement aussi, la plupart n’avaient pas forcément co2nscience jusqu’alors du "poids" CO2 de tout ce que l’on co2nsomme... Mais surtout il faut être honnête sur cette question centrale et lucide du CO2, "traiter" le problème CO2 ne se fait pas sans co2nséquence non plus car il faut forcément évoluer, changer, arbitrer, choisir, co2mptbiliser et co2mparer pour pouvoir enfin co2nsommer en co2nscience... c’est donc à nos co2nsommateurs éveillés d’accélerer le phénomène et de demander exiger partout la transparence éco2 logique de tout ce qu’on co2nsomme, de demander la traçabilité environnementale ; et comme en toute logique de bons sens éco2 logique, LOCAL = LOW CO2, ça augure de sacrés remises en question au niveau commerce apatride notamment vis à vis de ceux qui en ont et en profitent encore le plus ; donc tout n’est pas perdu, loin de là, on voit le retour du Made in France, de l’industrie soit LOCAL = LOW CO2 mais il faut que le mouvement soit bien plus important et massif = retour de l’emploi, etc... et fin du "tout commerce" actuel... et là, au vu des enjeux, les intérêts privés et particuliers de courts terme vont "freiner" et freinent pour se protéger et protéger leurs intérêts, alors qu’on ne doit privilégier partout que les intérêts co2llectifs et universels versus le climat qui nous concerne tous sans aucune exception ! donc il faut mener cette évolution collectivement partout et la démocratiser, ce sont des choix sociétaux et politiques aussi à faire ; le système libéral globalisé dérégulé apatride a été beaucoup trop loin pour des raisons de profits essentiellement, et trop fort, la décarbonisation actuelle du système signe en partie la déglobalisation, c’est une évidence et du bon sens et somme toute assez logique aussi, et internet accélère prodigieusement le phénomène partout notamment dans le commerce... internet permettant enfin de relier producteurs aux consommateurs en zappant enfin les très grands intermédiaires rentiers du commerce souvent à l’origine de beaucoup de nos problèmes sociétaux et environnementaux par leur gigantisme et leur pression constante sur les prix, sur les hommes, sur l’environnement... plus on est "gros", plus on a de "charges", plus on "charge" la barque de la collectivité... et encore plus si on a une pression constante des actionnaires, c’est mécanique et c’est le cercle infernal... nos amis indiens pronent eux à Cancun la transparence eux aussi en matière de co2mptabilité des pays notamment, et ils ont raison et ils sont malins étant "en retard" par rapport à nous occidentaux en matière de co2mptabilité, c’est du bon sens et ça va mettre toutes les organisations enfin devant leurs vraies responsabilités ! c’est à dire qui et où peut t’on faire des éco2nomies et dans quelles proportions ?! fonction des priorités aussi des états, des entreprises, des individus, pas simple tant il y a d’oppostions et de contradictions partout... alors, ayons tous du courage, ne capitulons pas, au boulot, je ne vois pas tant d’organisations que ça ici en France se "précipiter" à faire de la co2mmunication sincère et responsable, qu’est-ce à dire, qu’on a plus "à perdre" que les autres, ayant été bien plus loin que la moyenne ? sans aucun doute, c’est une utopie que de croire le contraire... ou de faire croire le contraire... à bons entendeurs, salut !
    Bien co2rdialement Olivier TROTTA, l’inventeur de la transparence éco2 logique soit la CO2M.

    7.12 à 10h06 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité