publicité
Changer de vie : ils ont osé, pourquoi pas vous ?

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Conso > Viande halal : comment discerner le vrai du faux
23-02-2012
Mots clés
Alimentation
France

Viande halal : comment discerner le vrai du faux

Taille texte
Viande halal : comment discerner le vrai du faux
(Crédit photo : william veerbeek - flickr)
 
Marre qu'on vous raconte des salades sur votre bifteck ? Terra eco taille dans le lard et vous aide à y voir plus clair.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

En une semaine, notre steak haché s’est retourné dans son assiette. Quoi ? La vache est abattue n’importe comment et elle deviendrait dangereuse, comme l’explique le reportage d’Envoyé spécial, « La viande dans tous ses états ». Quoi ? Toute la viande est halal dans la capitale, comme l’explique, chiffres plus ou moins hasardeux à l’appui, Marine Le Pen ? La polémique sur le halal enfle depuis une semaine. Elle a déjà eu lieu dans d’autres pays européens, et cas classique, elle est utilisée par les populistes. Dans ce gloubiboulga d’affirmations hachées, il est temps de faire le point.

- La viande française est en grande partie halal. FAUX. Moins d’un quart de la viande française – bien sûr on ne compte pas le porc – est halal. 14%, soit 2,584 000 millions de tonnes, des bovins, ovins et caprins sont halal. Quand on regarde le nombre de bêtes abattues – attention pour une même masse, il faut plus de moutons que de vaches – 80% des ovins, 20% des bovins et 20% des volailles le sont selon les rituels musulmans ou juifs, d’après le ministère de l’Agriculture.

- On peut manger de la viande halal sans le savoir. VRAI. Selon le ministère de l’Agriculture joint par téléphone, « il peut arriver que la viande halal se retrouve sur le marché “classique”, et dans ce cas impossible de le savoir ». Il n’y a pour le moment aucun étiquetage mentionnant les conditions d’abattage. Par contre, il existe des étiquettes « halal », mais là aussi c’est flou. Il n’y a pas de règle claire à respecter pour écrire « halal » sur un produit. Cette étiquette est surtout un argument marketing.

- L’abattage rituel crée des risques sanitaires. VRAI. Abattre un animal selon le rituel halal signifie que la bête n’est pas étourdie avant sa mort. Conséquence : par réflexe, le contenu de l’estomac a tendance à refluer. Avec la cadence des chaînes d’abattage, c’est ce qui arrive dans 15% à 20% des cas. Potentiellement, la viande peut donc être souillée et contaminée. Par contre, en ce qui concerne les risques de contamination par la bactérie E.Coli, celle qui a fait plusieurs morts l’été dernier, la réponse est non. Cette bactérie est présente dans les excréments, pas dans l’estomac. Le risque est donc infime.

- Les animaux souffrent plus avec l’abattage rituel. VRAI. Avec ce type d’abattage, la bête n’est pas étourdie, elle est donc consciente lorsqu’elle meurt. Selon un rapport de l’Inra, Institut national de recherche agronomique, (page 74), la bête peu mettre jusqu’à 14 minutes pour mourir.

- Le halal et le casher vont être plus réglementés. VRAI. Le 29 décembre 2011, bien avant la polémique lancée par Marine Le Pen, un décret est publié au Journal officiel. A partir du 1er juillet 2012, certains abattoirs seront agréés pour ne faire que de l’abattage rituel. Concrètement, trois organismes des cultes musulmans et juifs garantiront que l’abattage respectent les rites religieux. Les cadences sur la chaîne diminueront pour empêcher des contaminations par les reflux gastriques. Dernière nouveauté, l’étiquetage. Le mode d’abattage sera spécifié sur les produits.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Julie Lallouët-Geffroy
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité