publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Vêtements, jouets, fournitures : une rentrée sans gaspiller
3-09-2014
Mots clés
Consommation
France

Vêtements, jouets, fournitures : une rentrée sans gaspiller

Taille texte
Vêtements, jouets, fournitures : une rentrée sans gaspiller
(Crédit photo : PhotosNormandie - flickr)
 
Vos rejetons, soucieux de briller dans la cour, réclament fringues et gadgets ? Pas besoin de se ruer sur les boutiques. Des sites proposent du troc et de la location pour bambins.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

- De nouveaux vêtements contre les vieux

Les pantalons de vos rejetons remontent dangereusement le long de leurs chevilles et les boutons de leur chemise menacent de craquer. C’est le moment de refaire leur garde-robes. Mais vous soufflez déjà à l’idée qu’il faudra recommencer l’année prochaine. Alors pourquoi ne pas éviter les dépenses inutiles et les cartons qui s’accumulent dans les caves ? Le site Too-short.com (« trop petit » en français) vous propose de céder les fringues trop petites de vos bambins, mais aussi leurs jouets, livres, DVD ou déguisements… Contre l’envoi de ces articles, la société – qui procède à un contrôle qualité de vos articles – vous donne des points. Si vos envois séduisent et viennent rejoindre le foyer de nouveaux acheteurs, vous gagnez des remises sur votre prochain panier d’achat. Grâce à l’ensemble (remises et points accumulés), vous pouvez à votre tour équiper vos bambins de pantalons et de chemise à la bonne taille et sauvegarder les apparences.

Le site Pretachanger.fr fonctionne grosso modo sur le même principe. A la réserve près que vous pouvez troquez directement – et sans intermédiaire – avec les autres internautes. Et surtout, que les articles ne sont pas seulement réservés aux enfants. Vous trouverez aussi des objets de déco, des vêtements pour adultes, du maquillage… 

- Des vêtements de créateurs à la location

Non, vos tout-petits ne seront pas habillés en Baby Gap, Petit Bateau ou Okaïdi, foi de parents écolos. Coup de bol, Tale me.be vous propose une autre solution ! Des vêtements de créateurs belges et français, transparents sur leur origine et le plus éthique possible. Mais pas besoin, là encore, de les posséder, le site vous propose un système d’abonnement – 5, 7 ou 9 vêtements par mois sur des durées allant de trois à douze mois pour des montants de 20 à 44 euros. Une fois votre usage terminé – question de taille ou de saison – vous renvoyez le tout et recevez un nouveau colis. Pour les plus exigeants, des séances d’essayage sont organisées.

- Des fournitures scolaires d’occasion

Pas envie de dépenser des fortunes pour un nouveau cartable ou une trousse dernier cri, traquez les « troc parties ». Le 5 septembre par exemple, la Recyclerie invite les petits Parisiens à venir échanger cahiers, stylos, dictionnaires inusités contre d’autres objets… Et offre aussi à chacun l’occasion de proposer des cours particuliers ou de s’échanger des tuyaux de rentrée. Les sites de troc généraliste (Troc.com par exemple) ou de dons (Recupe.net ou Donnons.org) permettent aussi de trouver de l’équipement scolaire pour rien… ou presque.

- Des jouets en location

Il n’y a pas que l’école dans la vie. Les moments de détente comptent aussi. Et pour éviter les maisons encombrées, les sites de location de jouets fleurissent sur le net. A Terra eco, on vous en a déjà parlé à plusieurs reprises (voir ici ou ). Leur principe est simple : vous commandez des jouets puis les échangez contre des nouveaux quand votre enfant a grandi ou s’est lassé. C’est le cas de Monjoujou.com, du Club des P’tits loups, de Loca-jouet ou encore Ecojouets. Et si votre enfant a bel et bien grandi et n’a plus un regard pour ses vieux Playmobil ou ses antiques puzzles, ne vous précipitez pas vers la benne. Pensez à des associations comme Rejoué qui recueillent, retapent et revendent des jouets à prix réduits aux plus démunis.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Merci pour cet article intéressant qui montre bien que l’échange de bons plans sert à tous. Le gaspillage est néfaste pour la personne qui gaspille et pour les autres. N’hésitez pas à échanger les jouets de vos enfants au fur et à mesure de leur évolution. Ils seront contents de découvrir de nouvelles activités ludiques (choufleurchoufleur.fr ) , d’avoir de nouveaux vêtements à la mode ou de découvrir des jouets anciens qu’aucun autre enfant ne connaît.

    5.11 à 11h56 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tous ces sites qui augmentent mon temps sur Internet.
    Autre astuce : en parler directement à ses voisins voire à des parents d’élèves (!) sans passer par internet mais au sortir d’une école, de la garderie.... N’abdiquons pas notre Humanité (et notre bon sens !) au profit de la machine, nous prévenait déjà Simondon en 1958 !

    12.09 à 16h22 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Pour les jeux et jouets (y compris jeux de société pour adultes !!), l’idéal est quand même bien la ludothèque !! Pour un abonnement modique, on peut emprunter des jeux pour 3 ou 4 semaines, et on change au fur et à mesure de l’intérêt de l’enfant, du développement de ses capacités (je ne parle pas d’âge... car à chacun son développement !)... Mon fils (6 ans) a appris ce principe avant même celui de la bibliothèque ! et sa petite soeur de 2 ans y trouve bien son intérêt aussi avec, notamment, les trotteurs divers et variés (voiture, moto...) qui roulent à travers les pièces... pour 1.70e par mois... quand on voit le prix neuf ou même d’occas’, le choix est vite vu !!

    6.09 à 13h41 - Répondre - Alerter
  • Je suis interpellé. Ayant 3 enfants, l’achat des fournitures est important en ce début d’année scolaire. Mais souvent, les profs obligent de faire certains achats précis. Donc la marge de manoeuvre est étroite. Or il faudrait pouvoir choisir d’acheter des produits verts et non pas se voir imposer une marque précise. Bref, il y a encore un travail de conviction à faire sur les enseignants. Nature Corner.
    Nature Corner

    5.09 à 11h20 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité