publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > « Se chauffer pour 10 centimes d’euros » : attention à cette fausse bonne (...)
22-11-2013
Mots clés
Consommation
Grande-Bretagne

« Se chauffer pour 10 centimes d’euros » : attention à cette fausse bonne idée

Taille texte
« Se chauffer pour 10 centimes d'euros » : attention à cette fausse bonne idée
(Crédit photo : DR)
 
Un journaliste britannique l'assure : on peut chauffer une pièce pour seulement 10 centimes d'euros par jour, grâce à des bougies. Et son article a été partagé dans le monde entier. Pourtant, son idée n'a rien de génial.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Voilà un petit chauffage (…) qui peut chauffer une pièce pour 8 pence ( 0,10 euro, ndlr) par jour. » En prononçant ses mots – et en les diffusant sur Youtube il y a un an – le journaliste Dylan Winter a d’abord éveillé la curiosité de milliers de lecteurs. Jusqu’à ce que sa trouvaille soit découverte et diffusée au début du mois de novembre par plusieurs journaux et soit finalement vue par des millions de lecteurs, dans le monde entier. Mais quelle est donc cette idée magique ? Grosso modo, il s’agit de se chauffer à la bougie. C’est tout ? Oui. Regardez plutôt cette vidéo ci-dessous (en anglais). Le journaliste explique qu’il place quatre bougies chauffe-plats allumées dans un pot en métal et qu’il recouvre le tout de 2 pots de fleurs en terre cuite en prenant soin de laisser un peu d’air passer. Les bougies chauffent le premier pot en terre cuite, qui va réchauffer l’air entre les deux pots. L’air chaud remonte et sort du pot ce qui suffit à chauffer la pièce.

Selon deux spécialistes de l’énergie, ce n’est pas franchement une bonne idée.

Mauvais pour la santé

Tout d’abord parce que le logement du journaliste n’est pas celui de monsieur Tout le monde. La vidéo montre qu’il est récent, avec du double vitrage et donc très probablement bien isolé. Le journaliste, chaudement vêtu, reconnaît même à l’écran que la seule chaleur dégagée par ses deux anciens ordinateurs suffisait à chauffer la pièce. Voilà qui confirme qu’en matière de chauffage, l’isolation compte souvent plus que la source d’énergie. « Chauffer une pièce, c’est un peu comme remplir une baignoire. Moins l’isolation est bonne, ou plus la baignoire est trouée, plus il faut ajouter de fluide pour maintenir un niveau constant », explique Grégoire Micol, conseiller à l’espace information énergie du Rhône. Pour pousser la métaphore, applaudir la technique de Dylan Winter, c’est un peu comme féliciter quelqu’un qui parviendrait à maintenir le niveau d’une baignoire très finement trouée à l’aide d’un simple dé à coudre.

Et même si votre logement est petit et qu’il est un modèle d’isolation, cette technique n’est pas la panacée. D’abord parce qu’installer un tel montage dans une petite pièce crée un vrai risque d’incendie. Ensuite parce que brûler plusieurs bougies à bas coût – en paraffine – consomme de l’oxygène et dégrade la qualité de l’air. « Brûler des bougies fabriquées à partir de produits pétroliers va inévitablement disséminer dans l’air intérieur des polluants de type benzène et toluène », note Yannick Chiron, conseiller à l’espace information énergie de la Loire. Ce système nécessite donc d’aérer très régulièrement son logement. Ce qui bien sûr risque de vous faire perdre quelques degrés.

Des économies de bouts de chandelle

Enfin, rien n’assure que ce mode de chauffage est plus économique. « Le journaliste avance qu’il chauffe son logement pour 8 pence par jour. Ça semble peu mais personne ne connaît sa facture par pièce et par jour. Il faudrait connaître le coût du kilowatt-heure pour comparer avec la consommation moyenne d’une famille », glisse Grégoire Micol. On peut tout de même s’amuser à un calcul de coin de table. Selon les chiffres fournis par cette étude menée aux Etats-Unis en 2005, on peut déduire que quatre bougies dégagent 0,30 kilowatt-heures (kWh) d’énergie, pour un coût d’environ 10 centimes d’euros donc. Ce qui porte le coût du kilowatt-heure de bougie à une trentaine de centimes d’euros. Soit quatre fois plus cher que du gaz naturel ou trois fois plus que du fioul.

Malheureusement, Dylan Winter n’a pas trouvé là de solution magique. C’est au mieux une bonne astuce si vous souhaitez vivre quelques jours seul dans une hutte. On vous conseille par contre de vous tourner vers l’espace information énergie le plus proche de chez vous, où l’on pourra vous donner de nombreuses astuces pour réduire de manière conséquente votre consommation d’énergie, et vous-même aurez enfin la réponse à l’éternel dilemme : Faut-il éteindre ou baisser son chauffage avant de partir au boulot ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

40 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Peut on avoir plus de retour d’experiences et mon de bla bla de théoriciens

    +

    Danger éventuels : incident explosion ??? I don’t know

    4.11 à 20h03 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, Voilà un vrai chauffage ponctuel qui vous apportera un réel confort, même s’il fonctionne à l’électricité. La réduction de la durée réduit la conso à son strict minimum.
    Pas de miracle, la chaleur est utilisée différemment, c’est à dire qu’on chauffe les habitants en premier au lieu de chauffer le plafond comme le font tous les radiateurs fixés contre un mur.

    Cela reste du chauffage d’appoint, mais très intéressant lorsque le budget est serré.

    voir sur youtube "chauffage électrique économique", vu qu’on ne peut pas mettre de lien.

    2.11 à 22h02 - Répondre - Alerter
  • Il est malhonnête de laisser croire que toutes les bougies sont fabriquées à partir de cire de paraffine, produit dérivé du pétrole et donc polluantes et dangereuses pour la santé. Aujourd’hui elles sont faites avec de la stearine ou de la cire de différentes provenance végétale ou d’abeilles.

    30.10 à 21h40 - Répondre - Alerter
  • Bonsoir, merci pour toutes ces précisions, s’agit-il de bougies essence ou diesel ?

    24.09 à 03h25 - Répondre - Alerter
  • bonjour, ça fait moins que la puissance d’une toute petite ampoule, enfin les anciennes celles qui chauffaient, ça doit représenter 20 watts...
    Quant on sait que le moindre radiateur pour une petite salle de bain fait 500 watts, on imagine ce que représente 20 watts.

    Et le pot de fleur ne multiplie pas les calories produites par la chandelle, sinon ce serait un miracle.

    ça peut chauffer le bout du nez, si on travaille assis à table, mais il faudra mettre un bon anorak deux pantalons deux paires de chaussettes s’il fait vraiment froid.

    20.01 à 19h58 - Répondre - Alerter
  • J’ai essayer avec de l’huile alimentaire, et des bougie, les 2 présente des défaut.
    Déjà les bougie mon déçu quand j’ai constatée qu’elle ne fessais qu’une médiocre flamme, mais qui au moins est inodore (presque).
    Utilisé des bougie pour se chauffée, honnêtement c’est pas sérieux, vous allez tout au plus rehaussée la température de quelque degré d’un pièce (en restant dans des dimension raisonnable) ou alors s’en servir par exemple a proximité de vous -1M quand vous êtes sur l’ordi par exemple, la sa chaufferas !

    L’huile sa chauffe dure, mais vraiment dure mais alors sa sens tout aussi dure !!
    une flamme d’huile c’est 350W on peut dire que sa dépote, 3 flamme c’est équivalent au petit radiateur électrique à l’huile qu’on trouve dans le commerce, vous savez les petit machin sur roue qui consomme a bloc et qui chauffe un max !!
    Pr avoir essayer dans une pièce de 12M carré( avec grande fenêtre en double vitrage)par temps assez froid 0/10C je peut vous garantir qu’une seul flamme suffit.
    Bon par contre disons le, sa pue !!, j’ai pas encore résolue ce PB, le mieux ce serais que l’apport d’air et l’évacuation des gaz se fasse dehors, et le chauffage lui l’intérieur mais sans aucun contact avec l’air intérieur, seulement la terre cuite ou la fonte !

    et la se serais une vrai bonne idée, sachant que l’huile est recyclée huile de friture, des resto... la consommation c’est environ 30 gramme/H pour une flamme de 3/4cm

    23.11 à 21h57 - Répondre - Alerter
  • bonjour a tous,
    j’ai essayé cette technique hier soir après avoir investi dans le matériel adéquat. Le thermomètre placé a 3 mètres de l’installation n’a pas bouger, mais j’ai eu l’impression d’avoir moins froid au bout de 1h30-2h00 ( j’étais installé a 1m )

    Ce n’est qu’un premier essai, donc je ne peux pas dire si ça marche ou non ;)

    J’ai une question pour ceux qui utilise cette technique régulièrement, concernant le diamètre des pots ils faut qu’ils soient assez proche pour que l’écart entre les 2 soit petit ou non ? (les miens font 18 et 25 cm) et j’utilise un moule a cake métalique basique

    Ma pièce de vie est assez grande (20m2) , une seule installation ne suffit peut être pas

    4.11 à 12h19 - Répondre - Alerter
  • ben moi j’ai commencé et je suis satisfaite......donc je peux parler avec l’expérience et vous ?????

    1er.10 à 11h42 - Répondre - Alerter
  • Très bien tous ces opinions, moi je l’utilise dans mon fourgon aménagé (qui est relativement bien isolé et ventilé) depuis plusieurs années et j’en suis satisfait.
    De plus je n’utilise pas de bougie du commerce mais une bougie éternelle à base d’huile de cuisine. Je n’ai jamais eu à me plaindre à par quelques brulures aux doigts lors du rangement de l’installation pour le déplacement du véhicule.
    L’achat et l’entretien des chauffages embarqués des véhicules type camping-car côute très chère alors que le pot de fleur est négligeable
    infos, écologie, lobbying industriel....le plus important est de l’essayer dans un volume approprié pour ce donner un avis
    cordialement

    27.09 à 15h05 - Répondre - Alerter
  • Bande de consommateur, si sa peut marcher !je ne dis pas que le rendement est énorme par contre.Quelqu’un à déjà vu de la céramique ou de la terre cuite brûler ??????
    La parafine rejette des gazs dans l’air ?la bonne blague, avant l’électricité tout le monde mangeaient cette fumé et toute leur vie sa ne les a pas tué que je sache, nous somme là !
    Et donc maintenant les bougies viennent de produits pétrolier ????au moyen âge la transformation du pétrole était courante ha ha ha.
    le gaz benzen s’il est brulé donc déjà ce n’en est plu et de plus si c’était si dangereux je ne pense pas que tout les collégiens de france l’utiliseraient dans des salles de physique qui d’ailleurs, à mon souvenir n’étaient pas aérée lors de leur utilisations disons par 10ène en meme temps mais que lorsque nous partions en récrée.
    Alors les consommateurs si vous pouvez gagné 30 ou 50€ sur le mois en chauffage avec cette technique surtout il ne faut pas hésiter.
    Je viens de voir qu’il y a meme des produit commercialisé le proposant pour les dernier risque de danger lié au renversement d’une bougie sur votre carrelage des coques fixées sur une armature.
    Vive les dépenses salut !

    17.06 à 17h29 - Répondre - Alerter
    • Bonjour.
      J’aime bien lire les forums parce qu’on y trouve des réflexions qui semblent provenir d’humoristes tellement elles folkloriques.
      - Bon, je passe sur l’espérance de vie des pauvres gens qui respiraient les fumées dans leurs taudis. Quand ils avaient la chance d’atteindre 50 ans, ils étaient considérés comme des vieillards.
      - Bien sûr que les bougies sont issues du pétrole. En France, le plus gros fournisseur est la raffinerie Esso de Notre Dame de Gravenchon. Ce n’est pas parce qu’au moyen âge, les bougies étaient fabriquées à partir du suif des animaux de la ferme que c’est encore le cas aujourd’hui. Il faut évoluer et se tenir un peu au courant du progrès.
      - Confondre le gaz benzène avec le bec Bunsen et bâtir toute une réflexion sarcastique autour de cette erreur reflète un bon niveau de culture !
      - Bien sûr, si l’on n’a pas d’électricité, comme dans une cabane au fin fond du Canada, on peut essayer. Mais autrement, le prix du kilowatt électrique étant plus de quatre fois inférieur à celui produit avec des bougies, il faut vraiment aimer claquer son fric pour adopter cette méthode de chauffage.
      Faites nous encore rire avec votre savoir !
      Patrick

      3.03 à 10h49 - Répondre - Alerter
    • Concernant le produit commercialisé, il s’agit de la marque Egloo à 60 euros et il y a eu des brûlures et débuts d’incendie à cause de ce truc. Les personnes qui ont eu ces accidents ont contacté Egloo pour en faire part et la marque a zappé leurs commentaires. Ces personnes ont fait des blogs avec les photos et les déga^ts

      7.10 à 17h50 - Répondre - Alerter
  • bonjour, On peut même pas chauffer le volume d’un WC de petite taille.
    Le pot de fleur ne peut pas multipier les calories d’une bougie dont la puissance est à peine celle d’une toute petite ampoule à incandescence.

    ça ne peut servir qu’à se réchauffer les mains à la rigueur.
    A noter qu’on pourrait faire la même chose avec une petite ampoule qu’on fixerait de façon à ce qu’elle chauffe à la verticale. Mais bon, on se moque des gens de dire qu’on peut chauffer avec ça.

    On mettrait un peu d’eau chaude dans une bouteille de 50 cl on pourrait aussi se chauffer les mains avec, ou la mettre contre soi si on a froid, ça ferait un point chaud.
    Sans parler aussi que les bougies ça pollue l’air.

    Et puis, il doit mettre un sacré moment le pot pour chauffer un peu.

    Qu’on ne nous présente pas ça comme un chauffage et encore moins pour chauffer une pièce, on a passé l’âge de croire au père Noël.

    19.05 à 07h59 - Répondre - Alerter
  • pour le cout des bougies c est le seul truc ou je ne suis pas d accord , pour les avoir au prix que je vous indique , il faut en prendre beaucoup soit 4 000 bougies chauffe plat pour 57 euros frais de port compris

    j ai fais la meme chose mais avec une evacuation et 20 bougies au lieu de 4 et une plaque en fonte au lieu du pot de terre

    en sachant qu une bougie coute 57 divisé par 2000 fait environ 1,4 centimes soit 28 centimes pour 4 heures de brule soit 7 centimes de l heure et 20 X 40 w = 800 WATts
    (
    en electricite pour un cout moyen de 13 centimes du kilowatt ( moyenne du jour et nuit )

    0.800 x 0.13 = env 10 centimes

    voila pour les couts , pour le reste ce n est pas ecologique bien sur

    4.02 à 19h59 - Répondre - Alerter
  • 360 watts de puissance totale au mieux, la multiplication magique de la puissance n´existe pas, la thermodynamique ne se plie pas a nos souhaits. Une bougie de quinze grammes produisant 80w brule en deux heures. 360W en une heure c´est deux bougies a l´heure et ca fait 48 bougies par jour pour un chauffage produisant le huitième d´un convecteur mobile d´environ deux mille watts. Pour une pièce normale de 20m carrés ou 54m cube par temps froid c´est déja jeune, alors 360W c´est aglagla... Seulement une pièce surisolée dans une maison super éco pourrait s´en sortir. Donc bluff design et exagération, si courant que c´en est risible. 48 bougies a bas prix coutent environ deux euros, pas dix centimes. De surcroit ce genre de bougie brule en 4 heures (IKEA) et ne produisent que 40W, donc 180W de l´heure. La bougie commune est produite a partir de produits pétroliers, celles ci moulées dans un containeur en alu, transportées dans tous les sens par de gros camions diesel. A Rome et avec zéro en math et en écologie peut être...

    7.01 à 09h59 - Répondre - Alerter
    • La science que vous exposez est parfaitement exacte.
      Il convient cependant d’ajouter certaines autres variables au probleme.
      Voyez vous, il existe une notion de chaud/froid ressenti qui est un parametre important dans l’utilisation d’un tel chauffage d’appoint.
      Une piece glaciale avec un bon feu dans une cheminee est toujours glaciale. Mais l’occupant de la piece s’il se met devant le feu ressentira la chaleur de maniere assez differente.
      C’est d’ailleurs l’objet de recherches permanentes chez les fabricants d’elements de chauffage. Comment diffuser la chaleur produite a partir d’energie.
      Pour ce qui est de l’intoxication ou du manque d’oxygene, la encore, la science est exacte mais les proportions doivent etre gardees, l’augmentation de toxiques et la diminution de l’oxygene dues a une bougie dans une piece d’habitation normale sont de l’ordre de l’epsilon.

      Donc... Cette methode ne permettra certainement pas de chauffer votre maison cet hiver. L’article d’origine exagere un tantinet.

      Mais... L’article de reponse par des specialistes du chauffage est lui aussi a cote de la plaque.

      Une bougie et un pot de fleur peuvent donner un impression fugace de chaleur, tout comme un chauffage d’appoint le ferait et c’est la beaute de ce "gadget".

      Leur cout n’est rien en comparaison de la consultation aupres d’un specialiste du chauffage.

      Pour ce qui est de la toxicite, bruler 3 ou 4 bougies "anti tabac" dans une piece ne vous intoxiquera pas plus qu’une bouffee de gaz d’echappement collectee sur un trottoir au hasard du demarrage d’un bus ou d’un camion.

      Il faut savoir toutes proportions garder.

      24.01 à 07h04 - Répondre - Alerter
    • sauf que vous etes un peut beubeu dans votre genre vous croyez qu’une ou deux bougies ne peuvent chauffer un espace reduit ???? c’est sur que celas ne va pas chauffer une maison ou un appartement ? mais pour une petite piece celas luis permet de rester hors gel ? car le pot de fleur empeche retient la chaleur de la bougie
      elle la multiplie,pas ?? elle la concentre dans un endroit precis ( au niveau du pot de fleur , principalement , pas au plafond ) comme un mini fourneau ???

      26.05 à 00h15 - Répondre - Alerter
  • Si l’on a un chauffage, est-ce qu’en mettant les 2 pots de terre (sans les bougies) sur le chauffage, cela permettrait-il de mettre le chauffage moins fort ?
    Si oui, cela réduirait la facture sans souci majeur de sécurité.

    28.12 à 18h11 - Répondre - Alerter
    • Même pas en rêve. Au mieux le pot va accumuler un peu de chaleur et la diffuser quelques minutes encore une fois le chauffage en arrêt. Au même titre que les meubles dans la pièce, les murs, les plancher, etc. Jusqu’à ce que tout soit froid. Mais ce n’est pas de l’energie supplémentaire crée par magie, simplement celle que le chauffage a produit et que les masses environnantes ont accumulées. Le chauffage a utilisé autant d’energie pour produire la chaleur qu’il en a été restitué. Grosso modo le bilan énergetique est nul.

      7.02 à 18h38 - Répondre - Alerter
  • Quand j’étais petite, j’avais entendu que ce moyen était utilisé pendant la guerre.
    Privée d’électricité pendant 3 jours lors d’une tempête en novembre, je l’avais utilisé avec un pot de fleur sur le gaz dans ma cuisine pour réchauffer un peu la pièce en rentrant du travail. Bien sûr pas longtemps et en aérant ! Juste un dépannage .

    21.11 à 12h12 - Répondre - Alerter
  • En tout cas, ça emmerde les fournisseurs d’énergie et ça c’est super ! Je ne me chauffe plus qu’à la bougie l’hiver, je porte des pulls en polaire et je paie beaucoup moins à ces voleurs...

    24.10 à 21h13 - Répondre - Alerter
  • Comme toujours, les articles s’appuyant sur des théories et qui parlent pendant des heures sont en parfaite contradiction avec ceux qui en parlent après l’avoir essayé. La théorie c’est bien, la pratique, c’est mieux, pour se faire un avis sur un système.

    Ceci est un Chauffage d’APPOINT. Ça veut dire qu’on va s’en servir pour dépanner, quand le chauffage central ne suffira pas par exemple. Personnellement, je m’en suis servi une bonne partie de l’hiver dernier, et d’une part, ça a bien chauffé, et d’une autre part, je n’ai jamais eu un mal de tête ou perdu conscience, étant donné que la pièce que je chauffe est mal isolée (si elle avait été bien isolée, le chauffage central aurait suffit), et qui dit mal isolé dit courants d’air...

    Chaque cas diffère, et la meilleure manière de savoir si ce système est fait pour vous ou non, c’est d’essayer, et il est inutile de rentrer dans des théories fumantes qui ne prennent en compte que des cas de laboratoires, inadaptés à la réalité. Par contre, je trouve intéressant de prévenir des dangers, et de mettre en garde les utilisateurs, mais sans aller jusqu’à prendre un parti pris s’appuyant sur des tergiversations sans fin.

    10.10 à 01h19 - Répondre - Alerter
  • je ne sais pas comment dire mais cet article sent le parti prit. comme un besoin de défoncer la rumeur. Parce que c’est à la portée de tout le monde d’acheter des bougies et que cela ferai du tord à pas mal de monde. La bougie ensuite c’est un truc d’appoint qui peut être dangereux si ce n’est pas un minimum surveillé mais après c’est tout.
    Ils sont mignons les médias à dire que c’est dangereux pour la santé quand ça les arrange. Si c’était si grave y en aurai pu en vente de ces bougies, elles ne s’utilisent pas en plein air en temps normal.

    3.12 à 15h21 - Répondre - Alerter
  • Bravo, vraiment bravo pour cet article !
    Il démontre comment les journalistes diffusent des idées fausses sur tout et n’importe quoi ; soit par ignorance du sujet qu’ils traitent, soit pire, par parti pris.

    25.11 à 11h29 - Répondre - Alerter
  • Se chauffer à la bougie : Oui mais pas à la maison.
    Le chauffage à la bougie est utilisé comme secours en spéléologie. Il s’agit de la technique du "point chaud".
    Quand quelqu’un est blessé sous terre et qu’il doit attendre de longues heures des secours, le risque majeur est le refroidissement. Nous transportons pour éviter cela des couvertures de survie, un petit réchaud à alcool, des bougies et des boissons type café lyophilisé, thé, soupes déshydratées. Si le blessé peut boire il se réchauffe avec une boisson, sinon la technique de la tortue consiste à créer une toute petite tente avec des couvertures de survie et de la chauffer par une grosse bougie.

    23.11 à 09h49 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité