publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Ragondins : comment les agriculteurs nantais se sont trompés de (...)
7-11-2014
Mots clés
Biodiversité
France

Ragondins : comment les agriculteurs nantais se sont trompés de symbole

Taille texte
Ragondins : comment les agriculteurs nantais se sont trompés de symbole
(Crédit photo : Télénantes)
 
Lors d'une manifestation ce mercredi, des exploitants agricoles s'en sont pris à des ragondins. Pourtant, l'espèce est classée nuisible et peut être détruite. Et personne ne remet en cause ce statut, pas même les défenseurs de la faune sauvage.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Mais pourquoi donc ont-ils choisi le ragondin ? Ce mercredi, lors d’un rassemblement organisé à Nantes à l’appel de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) de Loire-Atlantique et des Jeunes agriculteurs, des ragondins acheminés dans un chariot sont pris comme boucs émissaires. Les manifestants les aspergent de peinture, leur assènent des coups de pied, l’un d’eux finit même écrasé par un tracteur, comme le montre une vidéo de Télénantes qui a fait le tour de la Toile. A la question : « pourquoi les ragondins ? » posée par le journaliste de Télénantes, l’un des manifestants répond : « Parce que les ragondins, c’est comme Ségolène [Royal, ndlr], c’est des nuisibles ».



La vidéo a largement ému les organisations de protection des animaux et les membres d’Europe Ecologie - Les Verts. Ailleurs, on s’interroge : mais pourquoi s’attaquer à cette espèce 

Consensus autour de son caractère nuisible

Certes, ces animaux représentent un danger, non seulement pour l’agriculture, mais aussi pour l’environnement et la santé publique. « Cette espèce pose problème pour les réseaux hydrographiques : elle fragilise les berges (en creusant des galeries, ndlr), les ouvrages et a un impact sur la qualité de l’eau , précise Marc Pondaven, directeur de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de la Loire-Atlantique (FDGDON 44). Elle est aussi porteuse de nombreuses pathologies », notamment la leptospirose, une maladie bactérienne qui peut être mortelle pour l’homme. Elle pose enfin un souci sur le plan environnemental : « C’est une espèce exogène invasive (voir encadré), et on sait que ces espèces introduites par l’homme sont la seconde cause d’extinction pour les autres espèces et donc de réduction de la biodiversité. Le ragondin, par exemple, entre en concurrence avec le castor d’Europe », poursuit Marc Pondaven.



Dangereuse, la multiplication du ragondin. Tant qu’avec six autres, il est classé dans la catégorie des espèces exogènes nuisibles sur l’ensemble du territoire métropolitain (voir arrêté du 24 mars 2014). En clair, il peut être détruit, « selon certaines méthodes, notamment le piégeage, pas écrasé par un tracteur », précise Ariane Ambrosini, du service juridique de l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). « Personne ne remet en question ce statut d’animal nuisible. La destruction peut se faire », souligne-t-elle encore. Alors pourquoi les agriculteurs les ont choisis comme victimes expiatoires ? Parce que l’espèce prolifère malgré la destruction ? Non, selon la FDGDON 44. « Elle est plutôt bien gérée. Le seuil de tolérance par rapport aux risques agricoles et environnementaux est respecté », assure Marc Pondaven. Parce qu’éliminer ces animaux coûte cher aux paysans ? Là encore, le spécialiste réfute cette hypothèse : « L’action de lutte est portée par nos organisations avec les collectivités territoriales. Il n’y a pas de contribution particulière du monde agricole. »

Un dérapage ?

Alors quoi ? Sollicitée par téléphone, la FDSEA 44, l’un des deux organisateurs de la manifestation de mercredi, n’a pas répondu dans les temps. Dans d’autres colonnes, ils se sont néanmoins défendus : « Il y a visiblement un décalage profond entre les citadins et le monde rural, a, par exemple, déploré Alain Bernier, président de la FDSEA 44, sur le site de 20 Minutes. (…) Les ragondins sont des animaux nuisibles ! (…) C’est un fléau pour notre profession et nos campagnes. » Un avis réfuté par le siège de l’organisation : « Je considère que c’est une connerie et je ne cautionne pas ce genre de dérapage », a confié à l’AFP Xavier Beulin, le président de la FNSEA. La seconde organisation à l’origine de la manifestation de Nantes nous a, pour sa part, précisé par e-mail : « Jeunes agriculteurs ne défend aucunement ces actes de violence gratuits, qui ne sont pas représentatifs des modes d’actions mis en œuvre par notre réseau le 5 novembre. Ils ne doivent pas occulter les revendications très précises portées par les 36 000 agriculteurs descendus dans les rues mercredi. »

Un dérapage de quelques individus, peut-être. Un mauvais choix, à coup sûr. « Dans le monde agricole, l’état d’esprit en ce moment est d’être hostile à la notion de bien-être animal », estime Nelly Boutinot, secrétaire générale d’Humanité et biodiversité, en faisant référence à un amendement au projet de loi sur la simplification du droit et des procédures adopté à la fin du mois d’octobre (ART 515-14) à l’Assemblée nationale, qui vise à accorder aux animaux la qualité « d’être vivants doués de sensibilité ». Pourtant, « ce changement de statut concerne les animaux d’élevage et non les animaux sauvages. Le ragondin a clairement été pris ici comme bouc émissaire », assure-t-elle. « Les agriculteurs ont fait un amalgame entre cette espèce-là et leurs revendications réelles. Ils se plaignaient de certaines contraintes posées sur leurs pratiques, mais je ne pense pas que le ragondin soit le symbole de la sur-réglementation environnementale. S’il est un symbole de quelque chose, c’est des effets de la mondialisation », assure Marc Pondaven.



Comment le ragondin a débarqué en France ?

A la fin du XIXe siècle, c’est la mode des fourrures. Et le ragondin d’Amérique du Sud, de son petit nom « Mytocastor copyus », est un candidat idéal : « Il est facile à élever, herbivore, peu exigeant et se reproduit facilement », souligne Marc Pondaven, directeur de la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de la Loire-Atlantique. Avec son compère d’Amérique du Nord, le rat musqué, le voilà donc introduit en France. Les élevages se multiplient. Mais la mode de la fourrure décline. Pis, à cause de « quelques épisodes climatiques extrêmes, comme des tempêtes qui frappent les élevages », selon le spécialiste, le ragondin est introduit dans le milieu naturel où il prolifère, notamment parce que ses prédateurs traditionnels – caïmans, alligators ou pumas – manquent à l’appel. Il est désormais présent dans plus de 70 départements.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

9 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Comment peut-on être aussi bestial que cela ? Je pense que, dans des cas semblables, les humains sont pitoyables... Il n’y a aucune excuse, aucune gloire, à faire souffrit ou avilir quel qu’être que ce soit. Personnellement j’ai mal pour ces "lièvres d’eau" et honte de mon état d’être humain.

    13.11 à 11h35 - Répondre - Alerter
  • Une petite remarque on dit Myocastor coypus et pas Mytocastor copyus (même si c’est un beau menteur copieur :)).
    La gestion des espèces envahissantes est difficile à faire comprendre, encore plus en ce qui concerne des espèces animales (capital sympathie plus fort que celles végétales) et encore plus quand on s’adresse à un public de végétalien (ou végétarien).
    Le fait est (et est bien retranscrit dans cet article) que les myocastors et encore pire les rats musqués sont nuisibles (terme certes anthropocentrique me direz vous) pour l’activité humaine, pour la santé, pour l’environnement et pour la biodiversité.
    Alors oui nous sommes responsable de son développement (introduction, etc.) et donc des conséquences qu’il induit sur notre environnement. A nous d’assumer nos actes passé. Comment ? Devons nous le laisser se développer, vivre sa petite vie de rat au détriment de la loutre, du castor, des pêcheurs, des plaisanciers, des naturalistes, des zones humides, des étangs, des lacs, des rivières (c’est le décor du c.... pardon) ? Je ne le crois pas. Devons nous les écraser avec des tracteurs, leur donnée des coups de pied et les gazer à la peinture aérosol ? Certainement pas.

    12.11 à 12h12 - Répondre - Alerter
  • leur comportement envers des êtres vivants est lamentable et inacceptable, ce ne sont pas des êtres humains dotés de sensibilité, ils ne doivent donc pas respecter leurs animaux ni les consommateurs, ça ne doit pas les déranger de nous faire manger de la merde tant qu’ ils gagne de l’ argent !

    11.11 à 19h07 - Répondre - Alerter
  • Ils ont évidemment choisi les ragondins, qui, selon la radio, auraient aussi été aspergés de peinture verte pour représenter les écologistes - dire donc que les écologistes sont des nuisibles. Les ragondins détruisent les berges, et donc les barrages, c’était peut-être bien les écologistes de Sivens qui étaient visés. C’est en tout cas comme cela que j’ai compris leur action - subtil sens de l’humour des agriculteurs...comme vous dîtes, cela ne va pas les faire aimer...

    11.11 à 13h58 - Répondre - Alerter
  • Les nuisibles : les membres de la Fdsea et de la Fnsea pro-monsanto, écocideurs par empoisonnements des ressources naturelles et complices de la multiplication des paysans sans terre ! Et le Crédit agricole compte parmi les banques les + malhonnêtes !

    10.11 à 09h48 - Répondre - Alerter
  • Terribles photos d’un grand courage envers des êtres vivants sensibles incapables de se défendre !!! Vous avez dit nuisibles ?

    Serait-ce une bonne image du respect du vivant de nos agriculteurs et éleveurs ?
    Quelles sont les conditions de vie des animaux ’’producteurs de richesse’’ en france ?

    Comment défendre des ’’humains’’ aussi cupides, stupides ?
    On comprend le nombre de suicides de cette population quand ils se rendent compte de leur violence...

    Acheter bio ? Attention !!! Comment sont abattues les animaux de boucherie bio ? Demander aux centrales bio - naturalia, satori, la vie claire,....-et aux certificateurs - ecocert, écocert... !, nature et progrès- ?

    Que deviennent les chèvres et chevreaux des nos fromages bio ? Comment sont-ils abattus ?Comme les autres en conventionnel, impossibles d’avoir une réponse ?

    Et les œufs bio ? Que deviennent les poussins mâles ? ou les poussins femelles ?et pour les poulets ?

    En bref où en est le traitement de nos animaux par les éleveurs ?

    et puis aussi : mesopinions.com/petition/animaux/stop-massacre-chevaux-sante p7

    10.11 à 09h41 - Répondre - Alerter
  • Une seule réponse à la barbarie des exploitants agricoles de la FDSEA, ne plus leur acheter leurs produits, acheter bio , se déplacer chez les agriculteurs qui ne sont pas membres de syndicat, se méfier des soi-disants agriculteurs" raisonnés "de la FDSEA, ; c’ est la seule réponse appropriée à ces "djihadistes agricoles" ;boycottons les DEFINITIVEMENT .

    9.11 à 11h54 - Répondre - Alerter
  • « ce changement de statut concerne les animaux d’élevage et non les animaux sauvages."
    Bien, mais alors et la ferme des 1000 Vaches, qu’attend-on maintenant que cette loi a été votée pour l’interdire ?

    7.11 à 22h35 - Répondre - Alerter
  • En l’occurence, il s’agit d’un lynchage public sur des animaux sans défense dont la seule faute serait d’exister... Il semble que les techniciens de l’industrie agroalimentaire auteurs de cette performance ne fassent pas eux non plus la différence entre une autorisation de régulation et le fait de considérer des êtres vivants comme de vulgaires objets. Ceci en dit long sur ce qu’il se passe dans leur tête (sûrement pas grand chose !). Et puis, les seuls prédateurs du ragondin en Europe sont les Renards, les Putois, les Fouines et les rapaces. Manque de pot, les agriculteurs les flinguent aussi !

    7.11 à 17h17 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité