publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Paris, la ville aux lumières vertes ? Pas si vite !
1-02-2016
Mots clés
Electricité
France

Paris, la ville aux lumières vertes ? Pas si vite !

Taille texte
Paris, la ville aux lumières vertes ? Pas si vite !
(Crédit photo : Dimitri Destugues - Wikimedia)
 
De l’électricité « propre » pour alimenter les rues et les bâtiments municipaux de la capitale ? Cette initiative peine à convaincre les associations qui militent pour un développement massif des énergies renouvelables. Explications.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

COP21 oblige, la Ville Lumière se voulait exemplaire. La maire, Anne Hidalgo, avait donc annoncée dès novembre dernier que Paris serait bientôt alimenté par une électricité 100% verte. Depuis le 1er janvier 2016, c’est désormais chose faite. La grande majorité des bâtiments municipaux – mairies, musées, crèches – et l’éclairage public de la capitale carburent à une électricité d’origine renouvelable. Après un long processus d’appel d’offres commencé il y a deux ans, la municipalité a retenu les fournisseurs EDF et Direct Energie, qui se partagent deux lots. Mais l’électricité qui sort des prises de courant de la mairie du IIIe arrondissement, par exemple, n’est pas verte pour autant. Du petit parc éolien à la grande centrale nucléaire, tous les sites de production d’électricité sont connectés au réseau électrique français. Il est donc impossible de distinguer un électron « vert » d’un autre.

Alors comment garantir que l’électricité achetée par Paris est bel et bien d’origine renouvelable ? C’est là qu’intervient le système de garanties d’origine, des certificats attribués par la société Powernext par lequel le fournisseur prouve que pour chaque kilowattheure d’électricité consommée par la ville, l’équivalent est produit et injecté sur le réseau français à partir d’une source renouvelable (éoliennes, centrales photovoltaïques ou hydrauliques).

Beaucoup d’hydraulique

« C’est un bel engagement de la ville, commente Raphaël Claustre, délégué général du Cler - Réseau pour la transition énergétique. Encore faut-il savoir d’où vient l’électricité. » Et c’est là le hic. La très grande majorité de cette électricité « propre » est d’origine hydraulique. Les grands barrages et les centrales hydrauliques, développés en France au XXe siècle, sont amortis depuis longtemps et suffisent largement à couvrir la demande actuelle d’électricité verte. « Si on achète de l’hydraulique qui existe déjà, on n’agit pas vraiment pour le développement des énergies renouvelables », déplore Anne Bringault, coordinatrice des activités des ONG sur la transition énergétique pour le Cler et le Réseau action climat (RAC).

Développer les énergies propres, c’est pourtant le nouveau créneau que souhaite occuper EDF. D’après son pédégé, Jean-Bernard Lévy, le groupe souhaite doubler d’ici à 2030 son parc européen et français d’énergies renouvelables. Une annonce qui peine à convaincre. « EDF parle encore beaucoup nucléaire, poursuit Anne Bringault. La part d’investissement dans les énergies renouvelables reste extrêmement marginale. »

L’électricité verte a un coût

Si toutes les associations saluent la mesure, elles auraient aimé que Paris aille plus loin. Comment ? En se tournant vers un fournisseur qui s’approvisionne à 100% directement auprès de producteurs d’énergies renouvelables, à l’image de la société coopérative française Enercoop. Le groupe faisait bien partie des fournisseurs qui ont répondu à l’appel d’offres lancé par la ville de Paris. Enercoop avait postulé pour le quatrième lot « emblématique » qui recouvre les vingt mairies ainsi que l’Hôtel de ville de Paris. Son offre n’a pas été retenue. En cause : le prix affiché, plus élevé que les autres fournisseurs. Car Enercoop n’achète pas son électricité sur le marché mais directement auprès de producteurs membres de l’une des dix coopératives qui maillent le territoire. La baisse des cours du marché de l’électricité, situés désormais entre 35 et 40 euros le mégawattheure, ne joue pas en sa faveur. « A 60 euros en moyenne le mégawattheure, Enercoop n’a aucune chance de s’aligner », note Raphael Claustre. « On est un peu plus chers, mais nos prix n’ont jamais augmenté en dix ans d’existence », rappelle Grégory Dissoubray, responsable service commercial professionnels chez Enercoop. Le groupe compte bien concourir à nouveau au premier semestre 2017.

A ces critiques, la municipalité répond par l’optimisme. « Si toutes les collectivités s’y mettent, les fournisseurs n’auront plus la capacité de répondre à leurs clients en matière d’électricité d’origine renouvelable et ils seront bien obligés de produire plus », explique Célia Blauel, adjointe Europe Ecologie - Les Verts à la maire de Paris, chargée de l’environnement. Preuve en est, la ville de Nantes serait déjà sur les rangs pour, elle aussi, utiliser des électrons verts.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Hélas, l’électricité de la COP21 ne sera pas verte
- J’ai testé… Enercoop

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
15 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Très belle ville que Paris en effet ! site

    15.08 à 15h38 - Répondre - Alerter
  • C’est là qu’intervient le système de garanties d’origine, des certificats attribués par la société Powernext par lequel le fournisseur prouve que pour chaque kilowattheure d’électricité consommée par la ville, l’équivalent est produit et injecté sur le réseau français à partir d’une source renouvelable (éoliennes, centrales photovoltaïques ou hydrauliques).

    Tout a fait d’accord site

    31.07 à 11h04 - Répondre - Alerter
  • Les elucidations de M. Barré sont claires : le prolongement de la durée de séjour du flammable nucléaire en réacteur entraîne une légère growth de la consumption des gaines en zircoloy. AREVA a conçu un alliage mieux résistant à cette contrainte mais leur usage systématique demandera un peu de temps. buy essay service

    17.07 à 10h08 - Répondre - Alerter
  • Après le beau discours de notre ministre N Hulot, oui à l’abandon de la voiture en ville mais quelles solutions. C’est bien beau de dire que les voitures polluent, que le nucléaire faut réduire, que , que, mais rien sur les energie renouvelable, marée, éolienne, assez sidérant non ?
    Pierre

    9.07 à 23h46 - Répondre - Alerter
  • je confirme, j’ai été à Paris un petit nombre de fois et c’est vraiment une très belle ville, surtout la nuit.
    Mon site.

    14.06 à 10h43 - Répondre - Alerter
  • Super votre article, j’adore Paris et je rejoins votre analyse car c’est vraiment la ville aux milles et une lumières. Bonne continuation ! Mon site.

    6.06 à 18h13 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article très intéressant ! Je commence doucement à me tourner vers une vie plus responsable. La première question a été comment réduire mes consommations nuisibles à l’environnement. Je me suis penchée sur ma facture EDF et me suis tournée vers des énergies vertes plus en phase avec ma conscience et j’ai pu réaliser en même temps des économies d’énergie.
    http://belot.free.bg

    22.05 à 13h55 - Répondre - Alerter
  • Plutôt pertinent, à voir si avec le nouveau gouvernement "atome-compatible" vs "ushuaia nature" cela passe...
    https://jeretiens.net/pays-limitrop...

    18.05 à 15h03 - Répondre - Alerter
  • La part d’investissement dans les énergies renouvelables reste extrêmement marginale le groupe faisait bien partie des fournisseurs qui ont répondu à l’appel d’offres lancé par la ville de Paris expert da conquista

    14.05 à 18h14 - Répondre - Alerter
  • Belle publication ! C’est un blog très agréable que je reviendrai définitivement à plus de fois cette année ! Merci pour le message informatif.
    http://dietarious.com

    24.01 à 18h02 - Répondre - Alerter
  • SusanM Gardner : SusanMGardner

    scsccn ,dsv kdjsew ;bevb.evwe ;vj

    10.01 à 02h39 - Répondre - Alerter
  • Avec maître spirituel GBEZAWE c’est les 5S
    SOLUTION & SATISFACTION SPIRITUELLES SANS le SANG
    Pour tous vos problème , je peux vous aidez efficacement et discrètement dans les domaines suivants :
    Rituel pour devenir attirant(e)
    Rituel pour reprendre avec son ex définitivement
    Rituel pour en finir avec l’infidélité
    Rituel pour stopper la jalousie
    Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)
    Rituel contre la jalousie matérielle
    Rituel pour stopper la malchance
    Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté je peux le ou la faire revenir en 7 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, fidélité, Impuissance, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail Efficace et rapide. 100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l’angoisse,pas de Problème sans solution. je suis réputé pour trouver une solution à tous vos problèmes qui vous embête
    Votre satisfaction demeura toujours ma première ambitions et la consultation demeure toujours gratuite

    contact :
    Email : maraboutserieuxgbezawe@gmail.com
    Tel : 0022 998 4093 86

    8.01 à 02h50 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article très intéressant ! Je commence doucement à me tourner vers une vie plus responsable. La première question a été comment réduire mes consommations nuisibles à l’environnement. Je me suis penchée sur ma facture EDF et me suis tournée vers des énergies vertes plus en phase avec ma conscience et j’ai pu réaliser en même temps des économies d’énergie.
    http://www.kicksvovo.com/

    3.01 à 17h03 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article très intéressant ! Je commence doucement à me tourner vers une vie plus responsable. La première question a été comment réduire mes consommations nuisibles à l’environnement. Je me suis penchée sur ma facture EDF et me suis tournée vers des énergies vertes plus en phase avec ma conscience et j’ai pu réaliser en même temps des économies d’énergie. Je vous invite à consulter mon blog :http://www.aurinko-energies.fr

    30.09 à 16h19 - Répondre - Alerter
  • Les explications de M. Barré sont claires : le prolongement de la durée de séjour du combustible nucléaire en réacteur entraîne une légère augmentation de la corrosion des gaines en zircoloy. AREVA a conçu un alliage mieux résistant à cette contrainte mais leur utilisation systématique demandera un peu de temps. assignment help expert

    19.06 à 14h09 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité