publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Miss Bouffe raconte… l’huile d’olive sur le feu
24-07-2015
Mots clés
Alimentation
France
Billet

Miss Bouffe raconte… l’huile d’olive sur le feu

Taille texte
Miss Bouffe raconte… l'huile d'olive sur le feu
(Crédit illustration : Quentin Vijoux pour « Terra eco »)
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 67 - mai 2015

30 milliards d’amis ?

Dans les pépinières corses, on exige désormais les passeports. Les préfectures sont sur les dents. Les spécialistes réclament un blocus de l’île. L’indésirable se nomme Xylella Fastidiosa : elle flingue les oliviers, façon lance-flamme. Cette bactérie tueuse provoque le dessèchement des arbres, arbustes et arbrisseaux, jusqu’au trognon. Elle passe de l’un à l’autre, portée par ses serviteurs zélés, des insectes piqueurs-suceurs, comme la cicadelle. Dans la région italienne des Pouilles, certains prédisent que c’est déjà foutu. Plus d’un million d’oliviers, soit 10% de l’oliveraie du secteur de la ville de Lecce, y sont passés. Les autorités étaient censées confiner le phénomène en arrachant tous les arbres sur une bande de 50 kilomètres entre la mer Adriatique et la Méditerranée.

Rumeurs et bruits courent : la bactérie aurait franchi le cordon sanitaire. Quelques discrètes voix font entendre que la maladie s’est déclarée à la fin du XIXe siècle dans la vigne californienne et que cette dernière est toujours là… Les scientifiques misent sur une limite climatique, vers le nord, qui arrêterait la propagation. Mais il est vrai qu’on se réchauffe…

A l’heure où Terra eco évoque la délicate question des espèces sauvages, parfois invasives, introduites et autres exotiques, la vilaine bactérie Xylella Fastidiosa nous rappelle à son tour que la nature vient parfois bousculer nos équilibres d’humains et faire exploser nos plans de bataille. —

Gardons la médiocre pour les salades. La bonne se déguste en filet sur du pain. Et « basta così ».

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • chère anonyme, je vous conseille simplement de faire un lien vers une source de qualité et vous n’aurez pas de souci de spam. De quoi voulez-vous parler ?

    17.12 à 16h01 - Répondre - Alerter
  • arrêtons de paniquer et de stigmatiser cette bactérie « tueuse »

    la bactérie seule ne peut rien, elle doit être accompagnée de la présence d’un insecte (zeuzère) et d’un champignon dans le xylème (partie vivante du bois irriguée par la sève brute), alors se déclare la véritable maladie appelée « codiro » par les italiens.

    la bas, les vergers intensifs semblent les plus touchés, les stress permanents, les excès d’irrigation qui ne laissent pas de pause dans la montée de sève, etc. favoriseraient l’extension de la bactérie dans le xylème de l’arbre

    Ceci dit pour relativiser la « catastrophe » en Italie dans la zone de contamination principale seulement 10 % des arbres en moyenne sont touchés (avec des taux de contamination allant certes de 0 à 100 % suivant les vergers)

    L’UE qui a classé Xylella en « organisme de quarantaine » (directive 2000/29 CE) est en partie responsable de la « psychose ». Bien des agriculteurs italiens manifestent pour refuser l’abattage de milliers d’arbres sains.

    ce phénomène médiatico-administratif n’est pas rappeler le classement de H1N1 par l’OMS comme pandémie mondiale, avec les conséquences que l’on sait…..

    en Corse, et qui plus est à Nice, il n’y a à ce jour ni olivier ni agrume contaminé à ma connaissance !

    il y a simplement aux dernières nouvelles 78 foyers détectés sur l’île de beauté (qui sont sans doute passés inaperçus depuis 10 ans, avant l’emballement médiatique de ces derniers mois) sur des plantes ornementales (Polygala., Spartium (genêt d’Espagne) et Pelargonium). la contamination proviendrait d’un pépiniériste, mais ne se répandrait même pas d’une plante à l’autre pour le moment, par manque d’insectes propagateurs en Corse pour cette souche de xylella .
    avec ce climat de peur, on encourage les agriculteurs et la population a arracher, détruire, balancer des insecticides à large spectre dès le premier rameau desséché (qui peut être le simple signe d’une carence en potasse , par ailleurs souvent provoquée par le débordement d’une fosse septique, d’une piscine ou les épandages de boues des stations d’épuration !)

    cette dernière pratique est sans aucun doute bien plus dangereuse pour les arbres fruitiers corses, et notamment en affaiblissant leur système naturel de défense face à de nouveaux organismes naturels tel xylella !!!

    14.10 à 13h46 - Répondre - Alerter
  • Xylella Fastidiosa est en Corse depuis quelques temps déjà. L’importation d’oliviers sur l’île est théoriquement interdite, mais il en arrive quand même.
    Il y a quelques jours, sur une voie express de Bretagne, j’ai doublé un camion italien qui transportait des oliviers.

    14.10 à 11h47 - Répondre - Alerter
  • Il manque une information importante à votre article : le manque de diversification génétique des oliviers font que ceux-ci ne peuvent plus se défendre. Il y a toujours des parasites dans la nature, la santé végétale est une question d’équilibre. Vous devriez enquêter sur cette question de diversité génétique.

    13.08 à 11h09 - Répondre - Alerter
  • Je veux faire un commentaire avec des liens vers de très intéressants billets de blog, et votre robot m’en empêche !!! "Ce message contient des liens suspects qui ressemblent à du SPAM. Merci de les retirer." C’est scandaleux !!! m’écrire ici pour me dire ce que je dois faire : helene.nivoix@laposte.net
    Je précise : je suis abonnée !!!

    30.07 à 10h15 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité