publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Marches sur le climat interdites : les ONG entre démoralisation et (...)
19-11-2015
Mots clés
Société
Climat
France

Marches sur le climat interdites : les ONG entre démoralisation et branle-bas de combat

Taille texte
Marches sur le climat interdites : les ONG entre démoralisation et branle-bas de combat
(Crédit photo : Eric Salard - Flickr)
 
Au lendemain de l'annulation des manifestations citoyennes en marge de la COP21, les acteurs de la société civile accusent le coup et tentent de rebondir.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Les ONG n’ont même pas le temps d’avoir la gueule de bois. Au lendemain de l’annonce par la présidence de la COP21 de l’interdiction de toutes les marches pour le climat qui auraient dû avoir lieu, à Paris et dans d’autres villes de France, à la veille de l’ouverture des négociations, c’est un mélange de déception et de branle-bas de combat. « On n’a pas le droit de baisser les bras, mais là, ce sont plusieurs mois de boulot avec toutes les associations qui tombent à l’eau. On en était à un niveau d’organisation collective colossal », lâche Mathieu Orphelin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot.

Mardi matin, moins de quatre jours après les attentats de Paris, les organisations de la société civile étaient réunies chez Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, sous l’égide de qui se tiendra la réunion internationale sur le climat dans dix jours. Si les marches semblent alors déjà très compromises, y est évoqué un « rassemblement statique ». En aparté, les conseillers évoquent l’idée d’un stade où auraient pu se réunir les dizaines de milliers de personnes attendues initialement pour la marche du 29 novembre.

Choix cornéliens

Car pour les autorités françaises, assurer la sécurité de la COP21 elle-même et de tous les événements parallèles, deux semaines après les plus graves attentats qui aient jamais eu lieu sur le sol français, exige de faire des choix cornéliens. Techniquement, il y a d’un côté le site du Bourget où auront lieu les négociations, et les 22 000 personnes accréditées pour y entrer. De l’autre, 20 000 acteurs de la société civile attendus dans la capitale en divers lieux, et initialement réunis dans une marche inaugurale. « On a un double casse-tête : d’un côté, un lieu confiné qu’il va falloir rendre hermétique par des détecteurs de métaux, par le contrôle des allées et venues, et de l’autre la gestion de flux et de foules, ce qui est bien plus difficile, souligne Mathieu Zagrodzki, chercheur associé au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales et spécialiste de la sécurité intérieure. En France, on a l’habitude de gérer des événements sur la voie publique, même de grande ampleur, comme les Journées mondiales de la jeunesse en 1997 ou la Coupe du monde de foot en 1998, mais deux semaines après ces attentats, avec une menace terroriste qui reste forte, c’est autre chose. »

Alors que l’Assemblée nationale vient de donner son feu vert à la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, que le Premier ministre, Manuel Valls, évoque devant les députés un risque d’attaques chimiques ou bactériologiques, que des centaines de perquisitions ont lieu, la tension reste très forte dans l’Hexagone. Et la crainte d’un nouvel attentat ne risque pas de faiblir avec l’arrivée de près de 120 chefs d’Etats étrangers, présents au Bourget le lundi 30 novembre, et de dizaines de milliers de représentants de la société civile. « Prendre la COP21 pour cible, ce serait très fort symboliquement et aurait une résonance mondiale : l’impact médiatique et psychologique serait gigantesque, souligne Mathieu Zagrodzki. Mais annuler toutes les manifestations pour réduire ce risque, c’est également réduire la portée symbolique de ce sommet et se déclarer vaincus face à la menace, car manifester fait partie de notre vivre-ensemble : pour les organisateurs, il y a un dilemme et un calcul à faire entre la sécurité et la portée symbolique de leurs choix. »

« Le moral est un peu cassé »

Mercredi soir, le gouvernement a donc tranché. La société civile est toujours bienvenue au Bourget dans un espace de 27 000 mètres carrés où sont attendues plus d’une centaine d’organisations. Hors du Bourget, c’est une autre affaire. Les manifestations sont maintenues si elles ont lieu « dans les espaces fermés et aisément sécurisables », souligne le communiqué du secrétariat de la COP21. Exit les marches du 29 novembre et du 12 décembre, en clôture des négociations. Exit même la possibilité d’un grand rassemblement dans un stade, un hippodrome ou une place parisienne, comme des rumeurs qui circulaient des cabinets ministériels aux ONG avaient pu laisser croire.

Les ONG représentées au sein de la Coalition climat 21 enchaînent réunion sur réunion. « Cela fait plusieurs jours que nous sommes dans l’attente de la décision des autorités, nous avions réfléchi à un scénario où la marche serait maintenue, avec un service d’ordre blindé et une grande coordination avec la police, déplore Marie Yared, de Avaaz. Pour la centaine de bénévoles de notre organisation qui ont tout mis en œuvre pour la réussite de notre mobilisation, c’est vrai que le moral est un peu cassé. Nos sentiments sont partagés entre les problèmes réels de sécurité et la volonté de nous exprimer au moment de la COP. »

En janvier, des dizaines de chefs d’Etat ont participé à la manifestation…

Dans les rangs des ONG, tout le monde ne tempère pas autant sa déception. « Cette annulation sans aucune proposition alternative de la part des autorités est inacceptable, tonne Txetx Etcheverry, fondateur du mouvement Alternatiba. Au lendemain de Charlie Hebdo, des dizaines de chefs d’Etat ont participé à la manifestation nationale, le risque était-il moindre ? Le marché de Noël reprend sur les Champs Elysées, les supermarchés sont ouverts, la foule se réunit dans les lieux de la société de consommation, et nous, nous ne pourrons même pas nous réunir ne serait-ce qu’à quelques centaines de personnes dans des endroits symboliques pour dénoncer les engagements trop faibles de certains pays, par exemple ? » Dès mardi soir, le mouvement lançait un appel, désormais signé par plus de 14 000 personnes, pour maintenir la pression sur les pouvoirs publics. A Alternatiba, on espère toujours un revirement. « L’histoire nous jugera très durement si, à un moment aussi historique, nous avons baissé les bras. Cela signifierait que nous acceptons aussi de clore ce chapitre citoyen pour la décennie à venir, car cette situation va durer », gronde Txetx Etcheverry.

Moins tempétueuses, d’autres organisations semblent avoir déjà pris leur parti des décisions des autorités et tentent de rebondir dans le court laps de temps qu’il reste. « Même si nous avions eu la possibilité de nous rassembler dans un stade, nous n’avions pas le temps, en dix jours, de créer une dynamique de l’ampleur de ce que nous avions mis en place pour la marche, avoue Mathieu Orphelin. Aujourd’hui, il faut que nous trouvions les moyens de connecter la grosse cinquantaine de marches qui vont avoir lieu dans le monde avec ceux qui auraient aimé marcher mais qui ne pourront pas le faire. » A Avaaz également, on cogite tous azimuts pour imaginer des formes de mobilisations « visuelles, mais pas dangereuses ». Les idées ne manquent pas. Mais c’est surtout l’élan commun qui risque d’être mis à mal. « Il y aura des synergies entre les différentes organisations, mais sans doute pas de la même force que ce nous avions préparé », déplore Marie Yared. Restent dix jours pour remobiliser les troupes, une gageure pour tous ceux qui veulent faire entendre la voix de la société civile mondiale.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- COP21 : les marches pour le climat annulées

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
17 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Dernière info : blocage policier du convoi des zadistes de NDDL qui ont pris le risque d’abandonner provisoirement leurs camps, pour exprimer le crime d’Etat dont ils sont menacés.
    Mon avis diffusé dans divers réseaux :
    Sachez que les zadistes, ainsi que tous activistes et lanceurs d’alerte sont fiché(e)s S de je ne sais plus quel n° ou degré. J’en suis aussi et vous ?
    Le gouvernement "profite" également pour officialiser le refus de visas pour les membres des ONG venant de l’étranger et composant les 350 réseaux internationaux de la Coalition Climat 21 ! En fait, cette pratique avait déjà commencé depuis bien avant les attentats, mais "ils" devaient trouver des prétextes abracadabrants pour justifier leur interdiction d’entrer en France : maintenant, ça leur est + aisé, c’est pour la sécurité du territoire...
    Comme quoi, le terrorisme des uns arrange fort la terreur d’Etat des autres, n’est-ce pas ?!
    Mais le business du CO2 ne pourra plus profiter aux pires pollueurs. Ainsi fera la Terre Mère : leur faire avaler toutes leurs bombes d’hypocrisie et de fourberie !

    23.11 à 21h49 - Répondre - Alerter
    • Voilà la norme sociale actuelle : victime menacée.
      Les zadistes sont victimes puisqu’ils sont menacés. Lanceur d’alerte en charentaises, ce serait pourtant une position enviable. Mouche du coche dans un pot de miel, le rêve de tout zadiste qui se respecte, non ?
      La COP21, avec ou sans les ONG, n’est qu’un jeu de pouvoir où l’ONU souffle le chaud et le froid : le chaud, c’est la subventionite tentaculaire dont tous les activistes de la chose écolo connaissent les bienfaits. Le froid, c’est l’appropriation des pouvoirs par le marché tout puissant.
      Vous n’êtes pas contents ? Vous n’avez qu’à lancer une alerte !

      24.11 à 06h34 - Répondre - Alerter
  • Le FN ne parle pas de lavage de cerveaux, c’est moi.
    Et c’est justifié par l’intense propagande médiatique sur le climat, toujours dans le même sens, (Sauf Verdier mais il a été viré !), aucun débat sérieux, et qui affecte n’importe quel évènement au "réchauffement", même si cela n’a strictement rien à voir.
    Par exemple les tremblements de terre, l’érosion des côtes, la pluie, la sécheresse, le froid, le chaud, la fonte ou la non fonte, tout et son contraire est dû au vilain CO2, soi-disant poison qui ferait mourir les arbres de l’amazonie (sur France 4,mardi) etc. ...
    C’est du grand n’importe quoi.
    Quand au FN, ses analyses ne sont pas stupides puisqu’elles s’avèrent exactes avec le temps.
    Alors que ses adversaires se plantent lamentablement.

    21.11 à 10h54 - Répondre - Alerter
    • Euh svp, on cherche des solutions pour arrêter de sombrer dans le gouffre de la haine qu’entretiennent et le FN, et les Républicains, et le PS...etc...
      La planète rsique de ne plus supporter les aberrations des humanoïdes uniquement omnibulés par le pouvoir !
      La crise climatique et l’ambiance de terreur organisée, ne sont que des résultats logiques prévus depuis si longtemps par des humanistes ou lanceurs d’alerte de tous les temps !
      Alors cela devient indécent de faire de la récup’ politic(h)ien ainsi ! Sur ce, je suis étonnée de voir que les fachos lisent Terra eco : serait-ce 1 début d’évolution intellectuelle chez les fossiles de la bêtise humaine ?

      21.11 à 18h07 - Répondre - Alerter
      • Vous voyez de la haine partout, c’est grave je trouve.
        Comme vous voyez des fachos partout, c’est sans doute comme ça que vous qualifiez ceux ne pensent pas comme vous.
        Dans ces conditions ce n’est pas avec une mentalité telle que la vôtre qu’on arrivera à changer quoi que ce soit.
        La planète se fiche de ce que font les humanoïdes comme vous dites, par contre ces humanoïdes ont du mal à accepter ses variations climatiques naturelles, alors ils tentent de croire que c’est de leur faute (avant on disait qu’on avait fâché les Dieux et on faisait des sacrifices), mais cela ne sert à rien.
        Certains tentent d’en profiter avec l’arnaque au CO2 qui conduit à encore plus de taxes et à un marché juteux du CO2 que se partagent les multinationales. Sans compter le marché juteux des panneaux solaires et éoliennes au bilan écologique très contesté.
        Le climat est ce qu’il est, il a toujours varié et variera toujours, et il est dommage de gaspiller autant d’argent pour rien alors qu’il en manque tant pour de vraies actions écologiques qui n’intéressent pas la planète mais les humanoïdes eux mêmes puisque cela leur retombe directement dessus.
        De plus, les vraies réponses ne peuvent être mises en oeuvre que par une action politique. Il est donc normal que des partis présentent leurs propres analyses et proposition, les "Humanistes et lanceur d’alertes" n’ayant aucune influence, ni aucune solution pratique, ce ne sont que des idéologues rêveur.
        C’est donc aux électeurs d’ouvrir un peu les yeux, de lire les programmes, de comparer, de choisir et surtout d’éviter les bon vieux réflexes conditionnés que vous nous présentez ici (haine, fachos, terreur organisée, récupération ...) qui ne servent justement à rien sinon faire perdre du temps en insultes et polémiques stériles.
        Je sais, c’est du boulot, mais c’est aussi cela la démocratie.

        22.11 à 00h08 - Répondre - Alerter
        • Allez, juste 1 dernière réponse, car je n’ai pas le temps à des propos débordant de déni sur les responsabilités des hommes sur l’accélération des catastrophes, ni pour une incapacité à voir que les solutions alternatives à celles imposées par els industriels et leurs esclaves politic(h)iens, sont multiples et existent depuis longtemps pour qui daignent ne pas se contenter du fatalisme défaitiste. Eco Passerelle, Ecoclash, Shamengo, Ouishare et plein d’autres qui m’aident à continuer à espérer et à me battre pour le meilleur de l’humanité.
          « Un jour, j’avais les pieds nus et aucun moyen d’obtenir des chaussures. J’allai trouver le chef de Kufah, dans un état de grande misère. Et là, je vis un homme qui n’avait pas de pieds. Je me tournai vers Dieu pour lui rendre grâce, repartis, et supportai désormais mes pieds nus avec patience. » Golistan de Saadi (poète persan du XIIIe siècle). Sachez que ma Conscience et ma Volonté composent mon seul Dieu et mon Energie ne se meut que par Amour et Liberté !

          22.11 à 09h51 - Répondre - Alerter
          • Il n’y a aucun déni de ma part, juste les faits.
            Les variations du climat sont naturelles, se sont déjà produites dans le passé, et il n’y a aucune preuve que dans tout le cycle naturel du carbone les quelques % de CO2 d’origine humaine aient une quelconque influence, sachant aussi que ce C02 n’est qu’une petite partie des gaz dits à effet de serre, lequel effet est lui même contesté dans sa présentation simplifiée.
            Faits que visiblement vous ne voulez pas voir.
            Par contre il y a bien évènements, par exemple l’accumulation des plastiques dans les océans, qui justifient vraiment une action urgente, mais dont personne ne parle. Sans doute parce que les industriels dont vous parlez n’y trouvent pas le même intérêt que dans l’arnaque au CO2.

            22.11 à 10h33 - Répondre - Alerter
            • J’ai parlé d’accélération car en effet, les aléas de la Nature, de la Terre et d’ailleurs du cosmos, existent et évoluent vers la Mort, pour d’autres formes de Vie. Mais ce sont bien les conséquences de la crétine cupidité et avidité des hommes qui précipitent ainsi leur propre disparition de + en + imminente. Ce que font les autres dingues comme moi, c’est juste donner 1 sens à leur existence pour ne pas crever trop bête !
              Comprendre le cycle des dualités, aide à mieux comprendre le mouvement perpétuel de la Création !
              Créer c’est résister à sa propre connerie en 1er, et oser pour ne pas scléroser éternellement !

              22.11 à 10h55 - Répondre - Alerter
              • Il y a effectivement des conséquences sur la nature et l’Homme lui même des activités humaines, mais le réchauffement climatique n’en fait aucunement partie, et il est dommage d’y accorder tant de temps et de moyens qui seraient bien plus utiles ailleurs.
                C’est cela que vous ne voulez pas comprendre.
                Vous parlez de cupidité et avidité des hommes, mais vous ne vous rendez pas compte que c’est justement cela qui est à l’origine de l’arnaque au CO2.
                Vous êtes à côté de la plaque !

                22.11 à 11h54 - Répondre - Alerter
  • Bonnes idées ! Il y en a d’autres ? On lance un concours ?

    20.11 à 09h36 - Répondre - Alerter
  • Et voilà le scénario classique : les Justes se retrouvent souvent entre 2 feux extrêmes mais si proches par leurs objectifs hégémoniaques : diviser pour mieux régner !
    Le terrorisme n’est qu’1 produit des terreurs organisés des Etats corrompus qui empoisonnent la planète ! La restriction des visas accordés aux membres des ONG formant la Coalition Climat 21 (fort dérangeant pour les organisateurs de la COP21) avait déjà commencé bien avant les derniers attentats !
    D’1 bord à 1 autre, que la guerre est si facile à pratiquer alors que la Paix si compliquée à atteindre car elle signifie des efforts de compréhension et de respect mutuels : hors de portée et de l’intellect des avides de pouvoir !

    Donc si nous n’avons plus le droit de marcher, alors dessinons, chantons, multiplions les scènes de spectacles de rue dans chaque quartier pour exprimer nos solutions pour sortir de la crise climatique et sociétale. Genre multiplications des Incroyables comestibles végétaux, spirituels et artistiques. Cependant, je doute de l’efficacité du porte à porte, car n’oublions pas que la majorité des Français, après avoir scandé "même pô peur", a fini par choisir de sacrifier la Liberté pour privilégier la répression généralisée pour une sécurité illusoire ! Eh oui, il ne faut négliger aucun paramètre des paradoxes des humains !

    Donc, demande d’autorisation de prestations culturelles et artistiques à demander à Hidalgo ? On verra si la réputation de la ville des Lumières sera respectée ! Parce que, voyez vous, ils en font des efforts pour leurs matchs de foot. Mais sûr, que cela est 1 business qui rapporte de gros sous, et que nous autres, qu’est-ce-qu’on a à offrir ?
    Sauver l’humanité de ses propres erreurs ! Mais pas certain que les gouvernants aient les mêmes valeurs de la Vie...
    Quoiqu’il se passera, "ils" n’auront jamais mon espoir en le meilleur de l’humanité et je ne chanterai qu’encore plus fort mon Amour et ma Liberté (je suis passée par Pol Pot et le cancer, entre autres. Donc moi je connais ma résistance à la haine) ! Pas vous ?

    20.11 à 09h36 - Répondre - Alerter
  • A la place des 2 grandes marches .... je vous suggère de d’organiser un marquage d’empreintes de chaussures avec des peintures marquages ecolo pour eviter les dégradations , peinture à la craie , empreintes decoupée dans du papier collées à la colle farine ...... silhouette de ses chaussures , avec ses variantes son prénom ecrit .. le drapeau de son pays , le logo de son organisation ...des traces de chaussures géantes de collectifs ...
    les trajets le tour des mairie d’arrondissements , les lieux symboliques accessibles.. , et la voie sur berge .. le trajet initial de la marche etc et bien sur photos et carte des empreintes .... et bien sur le tout pendant tous les jours de la cop 21

    19.11 à 20h17 - Répondre - Alerter
  • Une autre idée pou ceux qui habitent en ville en immeuble surtout si l’endroit est passant afficher une banderole au balcon ou à leur fenêtre pendant toute la durée de la la COP21.
    Cet appel s’adresse en particuliers aux Parisiens mais les habitant des centre ville en province peuvent aussi s’y mettre.

    19.11 à 17h39 - Répondre - Alerter
  • Il faut rebondir : si ces marches sont interdites, dans le contexte actuel, il faut regrouper les combats : proposez aux marcheurs de faire à la place du porte-à-porte pour convaincre les habitants, les électeurs, à se déplacer en masse pour les élections régionales : les exécutifs régionaux sont une instance essentielle dans les politiques de lutte contre le réchauffement climatique. Et il est clair qu’il faut mobiliser face au FN, notamment en NPDCP d’où je vous écris.
    Donnez nous du matos !

    Un slogan : Région - Climat, Même Combat ;
    Halte à la #SubmersionMarine.

    19.11 à 17h14 - Répondre - Alerter
    • Le FN est le seul parti qui intègre les intérêts écologiques dans son programme politique depuis très longtemps.
      Comme d’autre part ses analyses et prévisions se sont toujours révélées exactes avec le temps, est évident que c’est pour ce parti qu’il faut voter d’urgence ! Il est temps de virer les irresponsables et incompétents au pouvoir actuellement.
      Quant au climat, ras le bol de ce lavage de cerveau permanent, de ces arguments tous plus stupides les uns que les autres qu’on nous assène en permanence, ras le bol de cette arnaque destinée à nous faire payer plus de taxes et à favoriser un juteux marché du C02.

      20.11 à 10h13 - Répondre - Alerter
      • le FN nous parle de lavage de cerveau,d’argument plus stupides les uns que les autres ... c ’est à mourir de rire (pour l’instant).

        21.11 à 08h38 - Répondre - Alerter
        • Le FN ne parle pas de lavage de cerveaux, c’est moi.
          Et c’est justifié par l’intense propagande médiatique sur le climat, toujours dans le même sens, (Sauf Verdier mais il a été viré !), aucun débat sérieux, et qui affecte n’importe quel évènement au "réchauffement", même si cela n’a strictement rien à voir.
          Par exemple les tremblements de terre, l’érosion des côtes, la pluie, la sécheresse, le froid, le chaud, la fonte ou la non fonte, tout et son contraire est dû au vilain CO2, soi-disant poison qui ferait mourir les arbres de l’amazonie (sur France 4,mardi) etc. ...
          C’est du grand n’importe quoi.
          Quand au FN, ses analyses ne sont pas stupides puisqu’elles s’avèrent exactes avec le temps.
          Alors que ses adversaires se plantent lamentablement.

          22.11 à 00h08 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité