publicité
Accueil du site > Actu > Société > Les nouveaux résistants
29-12-2014
Mots clés
Développement Durable
Monde
Dossier

Les nouveaux résistants

Taille texte
Les nouveaux résistants
(Crédit photo : Maxim Dondyuk)
 
Peu importe le théâtre. Sur les barricades de Maïdan, à Kiev (Ukraine), le long des barbelés de Monsanto en Argentine ou dans les forêts tronçonnées d’Indonésie, les militants d’un nouveau monde ne craignent pas les frontières.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 64 - janvier-février 2015

Les nouveaux résistants

A chacun son arme. Ici une vidéo, là un arsenal juridique. Ils s’appellent Susan, Salman ou Sofía et dans leur sillage des milliers, des millions d’individus portent eux aussi la lutte, faisant croître les foyers de mobilisation aux quatre coins de la planète.

En ce début d’année 2015, Terra eco a voulu braquer la lumière sur celles et ceux qui osent avancer d’un pas quand le sol partout se dérobe. Voici l’histoire de douze pionniers qui, plutôt qu’attendre le salut d’autrui, ont décidé de prendre la parole. Portraits de résistants. —







SOMMAIRE

UKRAINE Ioulia Marouchevska, icône en ligne de l’Ukraine révoltée Une vidéo postée sur Internet a projeté l’étudiante de 25 ans sur les télés du monde entier. Elle incarne aujourd’hui les aspirations d’une part de son pays à la démocratie et à l’Europe.
INDONÉSIE Mina Setra rend aux Indonésiens les terres de leurs racines Alors que les palmiers à huile supplantent les forêts primaires, la jeune femme se bat pour que les droits des populations natives de l’archipel soient reconnus, leurs terres protégées et leurs traditions préservées.
FRANCE Adrienne Charmet-Alix veut libérer la Toile de ses chaînes A 35 ans, l’historienne porte la voix de la Quadrature du Net, qui défend les libertés numériques. Loin des clichés qui collent à la peau des geeks, elle incarne le nouveau visage des militants 2.0.
ESPAGNE Pablo Iglesias, l’indigné sur la voie royale Le leader de Podemos s’est fait une place dans le jeu politique espagnol et a rebattu les cartes jusque-là réservées aux deux partis historiques. Un as du collectif qui pourrait bien changer la donne.
ÉTATS-UNIS A la Nouvelle-Orléans, Susan Spicer cuisine local après la tempête Au pays du burger, cette cheffe, qui s’est battue notamment contre le pétrolier BP, considère la gastronomie comme un outil de résilience face aux ouragans et aux marées noires.
ITALIE En Italie, le prêtre Luigi Ciotti œuvre contre la Pieuvre Transformer des terres souillées par le sang en coopératives agricoles, tendre la main aux toxicomanes… de l’autre côté des Alpes, cet homme d’Eglise pas comme les autres a découvert sa vocation dans la rue, auprès des exclus, des abandonnés, des pauvres.
MEXIQUE Au Mexique, Verónica Cruz Sánchez relève les femmes à terre Depuis quatorze ans, la directrice de l’association Las Libres combat les violences et injustices faites aux femmes. Et l’immobilisme de l’Etat.
LIBAN Au Liban, Winta s’affranchit grâce à ses plats éthiopiens Cette immigrée de 29 ans, qui a longtemps travaillé comme domestique dans des conditions précaires assimilées à de l’esclavage, vient d’ouvrir un restaurant clandestin à Beyrouth.
RUSSIE Igor Iassine fait sortir les gays du placard russe Ce militant de 34 ans veut faire reconnaître l’égalité entre homos et hétéros, dans une Russie aux préjugés tenaces. Refusant le communautarisme, il lie son combat aux autres revendications sociales de son pays.
ÉTATS-UNIS Salman Khan, le prof du Net qui fait classe en masse En postant des vidéos sur Youtube il y a dix ans pour aider ses cousins en maths, cet Américain a créé la plus grande école gratuite du monde.
ÉTHIOPIE Asmelash Dagne met l’Ethiopie en (perma)culture Dans ce pays d’Afrique de l’Est, monocultures et intrants chimiques épuisent les terres. Alors un scientifique parcourt les écoles pour sensibiliser les enfants et inviter à une autre agriculture, en interaction avec l’homme et la nature.
ARGENTINE En Argentine, Sofía Gática bat les campagnes contre Monsanto Cette mère de famille de 47 ans se bat contre le géant multinational des OGM depuis plus de quinze ans. En bloquant des chantiers, en comptabilisant les malades et les morts dus aux herbicides.
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Merci pour ce message

    10.02 à 22h28 - Répondre - Alerter
  • Des infos documentées, il y en a à la pelle et que pour Maidan, vous en soyez encore là est 1. navrant 2. inquiétant quant à votre crédibilité.
    Le temps ne s’est pas suspendu et il s’est passé tellement de choses, nous n’êtes pas au courant ?
    Ecoutez par exemple ce que dit cette femme (qui, soit dit en passant, risque sa vie en expriment ce que les civils vivent au quotidien :
    youtube.com/watch ?v=C-GU7SG7r2Q

    3.01 à 21h45 - Répondre - Alerter
  • Les Nouveaux résistants ?
    C’est clair qu’avec en tête la jeune nazi ukrainienne, à propos de laquelle d’ailleurs le magazine Elle s’est confondu en excuses pour n’avoir pas creusé ses infos..... Le mot "résistance" n’est plus le bon mot, on va parler plutôt du renversement des poles et de votre franc positionnement du côté de ceux qui sanctifient ce contre quoi nos grands parents ont, eux, véritablement résisté...
    Comptez sur moi pour ne plus JAMAIS acheter votre journal et diffuser votre orientation autour de moi.

    2.01 à 21h41 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      et merci de votre message. La position politique et l’histoire de Ioulia Marouchevska peuvent déplaire (nous allons d’ailleurs apporter un éclairage sur les critiques qui lui sont adressées), mais ne la confondez pas avec la néo-nazie Vita Zaverukha, qui a fait l’objet d’un article – puis d’excuses – de la part du magazine ELLE.
      Cordialement,
      La rédaction de Terra eco

      5.01 à 12h04 - Répondre - Alerter
  • Mais vous êtes conscients de ce que représentent vos "nouveaux résistants" ?
    Avez vous remarqué leurs croix gammées sur leurs torses, leur fascination pour la 14e division SS Galicie responsable de massacre des 1 000 habitants du village polonais de Huta Pieniacka, le 28 février 1944, les runes SS ostensiblement marquées sur leurs drapeaux.
    Le magasine Elle a fait la même bévue (et bévue est un énorme euphémisme) et c’est excusé d’avoir publié des articles sans vérifier le message.
    Il y a 100 ans l’Europe entrait dans un conflit qui fit des millions de morts en deux étapes et deux conflits mondiaux.
    C’est ça le message que vous voulez faire passer, c’est ça votre Résistance ?
    Arrêtez de glorifier des valeurs à l’opposé du message humaniste Européen

    2.01 à 21h27 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      et merci de votre message. La position politique et l’histoire de Ioulia Marouchevska peuvent déplaire (nous allons d’ailleurs apporter un éclairage sur les critiques qui lui sont adressées), mais ne la confondez pas avec la néo-nazie Vita Zaverukha, qui a fait l’objet d’un article – puis d’excuses – de la part du magazine ELLE.
      Cordialement,
      La rédaction de Terra eco

      5.01 à 12h05 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité