publicité
Notre futur, par Edgar Morin

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Techno > Iphone 5 : nouveau péché d’obsolescence programmée ?
12-09-2012
Mots clés
Technologie
Monde

Iphone 5 : nouveau péché d’obsolescence programmée ?

Taille texte
Iphone 5 : nouveau péché d'obsolescence programmée ?
(Crédit photo : DR)
 
Le nouvel Iphone ? A en croire les rumeurs, il devrait être équipé d'une nouvelle connectique incompatible avec les anciens accessoires. De quoi encourager de nouveaux achats et au détour, de nouveaux déchets.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Certains l’attendaient comme le messie, le voilà. L’Iphone 5 devrait débarquer, en grandes pompes, sur les marchés. Les rumeurs vont bon train : écran plus grand, coque en aluminium, meilleure batterie mais surtout, nouvelle connectique. Un port de 9 broches (contre 30 auparavant) devrait laisser de la place à une batterie plus puissante. Renseigné par une mystérieuse source chinoise, le blog NoWhereElse présentait ces jours-ci – prudemment – le fameux câble, très différent de l’ancien.

Problème : cette connectique serait incompatible avec tous les anciens accessoires déjà acquis (chargeurs, station de recharge, dock pour chaîne hi-fi ou radio-réveil, etc.). « Si vous avez un radio-réveil Bose à 300 à 400 dollars (230 euros à 310 euros) sur lequel vous branchez directement votre Ipad, il deviendra soudain obsolète », expliquait, quelques heures avant la sortie du nouvel appareil, Kyle Wiens, pédégé de Ifixit, une entreprise américaine qui mise sur la réparation maison.

Des déchets difficiles à recycler

Le site ILounge – spécialisé dans les produits Apple – assure, lui, qu’un adaptateur sera vendu 10 dollars pièce environ (7,8 euros) pour rendre le nouveau téléphone utilisable avec les anciens gadgets. Une pièce pour laquelle la firme à la pomme serait « revendeur exclusif » et qui pourrait générer, toujours à en croire Ilounge, 100 millions de dollars (78 millions d’euros) de revenus.

Qu’importe, les Amis de la Terre s’agacent du changement. Même si un adaptateur existe, on ne pourra peut-être pas amarrer directement (donc sans fil) l’Iphone aux anciens appareils. « Est-ce que les utilisateurs seront incités à acheter une nouvelle station d’accueil dédiée à l’Iphone 5 ? », s’interroge ainsi Camille Lecomte, chargée de campagne « Modes de production et de consommation responsables » chez les Amis de la Terre. Le risque ? Créer ainsi de nouveaux rebuts : « Les déchets engendrés par les produits high-tech augmentent en volume. Ce sont des déchets dangereux et qu’on ne sait pas toujours recycler. Par exemple, une seule usine en Allemagne sait recycler le lithium des batteries », explique-t-elle.

Dix ans, c’est long ?

« Jusqu’ici, on avait le même chargeur pour l’Iphone, l’Ipad, l’Ipod et la même connectique vers les stations réveils, les chaînes hi-fi. Pourquoi changer ? », poursuit Camille Lecomte. Kyle Wiens, lui relativise, le changement : « Ils ont gardé cette connectique pendant dix ans. Dans le monde informatique, dix ans c’est très long. Mais cela dit, d’autres compagnies comme Canon et Nikon ont réussi à garder les mêmes bagues d’objectifs depuis soixante dix ans. Aujourd’hui, vous pouvez utiliser un objectif des années 1960 et le mettre sur un appareil d’aujourd’hui. »

Sur le tableau de l’obsolescence programmée, la firme n’en est pas à son premier péché. En 2003, les utilisateurs faisaient connaissance avec la batterie à durée limitée et irremplaçable de l’Ipod. Puis découvraient le casse-tête des mises à jour. Impossible pour certains par exemple de télécharger la nouvelle version d’Itunes indispensable pour utiliser leur Iphone 4 : leur ordinateur vieux de quatre ans ne pouvait recevoir cette mise à jour. Solution : changer de système d’exploitation pour la modique somme de 120 livres (150 euros).

Vis indéboulonnable

En 2009, petite nouveauté : le géant américain inventait la vis « pentalobulaire ».

Initialement installée sur le MacBook Pro pour empêcher les utilisateurs de pénétrer la carcasse et de réparer eux-mêmes leur machine, elle est apparue au dos des Iphone et des Mac book air. « Une batterie ne casse pas, elle s’épuise. Alors quand vous construisez un produit dans lequel la batterie ne peut pas être remplacée, ce n’est pas de l’obsolescence programmée mais de l’échec programmé », confie Kyle Wiens.

L’homme vend donc des kits libératoires à 10 dollars (7,7 euros) pour remplacer les vis incriminées. Autre défaut repéré par l’expert : « L’Iphone est composé de deux faces faites de verre. Ce n’est pas le matériau le plus durable du monde. Donc les Iphone se cassent. Vous ne jetteriez pas votre voiture parce que vous avez cassé le pare-brise. De la même manière, vous ne devriez pas jeter un téléphone à 700 dollars parce que vous avez cassé l’écran… » Alors vous renvoyez l’appareil vers Apple. Et que fait-il ? « Ça dépend de l’appareil, poursuit Kyle Wiens. Si vous renvoyez un ordinateur. Ils vont le réparer et vous le renvoyez avec vos données. Si vous renvoyez un Ipod Shuffle, ils vous en renverront un nouveau. La preuve ? Aux Etats-Unis, l’Ipod Shuffle est vendu 69 dollars (53 euros) et le programme de remplacement de batterie coûte 69 dollars et 6,95 dollars (5,4 euros) de frais de port. Autant dire qu’ils ne les réparent pas. »


A lire aussi sur terraeco.net :
- Objets à durée déterminée

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Karine Le Loët

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité