publicité
Notre futur, par Edgar Morin

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Société > Le top 5 des villes où il fait bon pédaler
28-03-2013
Mots clés
France
Data

Le top 5 des villes où il fait bon pédaler

Taille texte
Le top 5 des villes où il fait bon pédaler
 
Data - « Terra eco » a réalisé un classement des villes où il fait bon pédaler. Strasbourg, Bordeaux et Toulouse se hissent sur le podium tandis que Nice, Le Havre et Limoges sont en queue de peloton.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

- 1/ Strasbourg (Agglomération) 200 points

Strasbourg mérite son surnom de capitale française du vélo. L’agglomération comprend de très nombreux aménagements cyclables (la moitié de sa voirie), qui sont de bonne facture (surtout des pistes séparées de la route). Elle a mis le paquet sur le stationnement, la pédagogie, la cartographie ou encore les déplacements de ses agents. Certes, Strasbourg part avec l’avantage d’être plane et d’avoir des rues très larges. Mais elle est bien en avance sur le peloton. Prochain projet, une « autoroute cyclable » construite d’ici à 2020, qui doit faire grimper la part modale du vélo de 8 % à 20 %. —

- 2/ Bordeaux (Ville) 171 points

La force de Bordeaux ? La cité a repensé son centre-ville pour le vélo. On y trouve un réseau important de vélos en libre-service, des kilomètres de pistes cyclables, des zones 30 et des « zones de rencontre », des contre-sens cyclables, des feux où les vélos peuvent tourner à droite et même le « Pibal », un vélo dessiné par Philippe Starck. Attention toutefois, les chiffres donnés correspondent à la ville et non à son agglomération, ce qui constitue un avantage certain. Nous ne disposons pas de chiffres pour les 27 autres communes de l’agglo, où résident les deux tiers des habitants de la zone. —

- 3/ Toulouse (Agglomération) 169 points

Avec pas moins de 15 % de sa voirie aménagée pour les vélos, dont une bonne partie de pistes cyclables, et son grand réseau de vélos en libre-service, VélÔToulouse, Toulouse se hisse à la troisième place de notre palmarès, dans la roue de Bordeaux. Pour les départager, nous avons eu recours à la photo-finish. Encore un petit effort, notamment sur les places de stationnement pour le vélo – l’agglomération ne compte aujourd’hui que 3 000 arceaux, contre 12 000 à Strasbourg – et la Ville rose pourrait passer devant sa voisine girondine. —

- 4/ Nantes (Agglomération) 153 points)

Nantes, capitale mondiale du vélo urbain en 2015, pointe à la quatrième place du palmarès de Terra eco. En termes de kilomètres, mais surtout de qualité des aménagements cyclables, Nantes fait moins bien que les autres agglomérations primées. Elle compte trop peu de pistes séparées de la route et beaucoup de simples marquages au sol. Pour ses vélos en libre-service Bicloo, notre appréciation est « Bien mais pas top ». Elle s’est en revanche lancée en danseuse sur les aménagements aux carrefours, notamment sur les « Cédez-le-passage cyclistes aux feux », dispositifs qui permet aux vélos de tourner à droite. — 

- 5/ Grenoble (Agglomération) 150 points

Elle a beau être entourée de montagnes, Grenoble reste l’une des villes les plus plates de France. Voilà qui vous booste la pratique du cycle. En prime, l’agglo a aménagé un quart de ses voies pour les vélos et facilité la circulation des biclous à de nombreux carrefours. Comme à Strasbourg, on n’y loue pas les vélos en libre-service, mais à la journée, au mois ou à l’année. Point noir, on n’y trouve ni vélo-école ni incitation à la pratique pour les agents publics. —

Le flop 3 des villes en queue de peloton

L’agglomération de Limoges, la ville du Havre et l’agglomération de Nice forment le tiercé perdant de notre classement. Cependant, gardons-nous de leur jeter la pédale ! Elles ont eu le mérite de nous répondre, ce que d’autres villes, peu vélo-friendly, n’ont pas eu l’élégance de faire. Limoges compte très peu de voies aménagées pour les cycles et ne propose pas de location de vélos, mais elle dispose d’un nombre honnête de places de stationnement sécurisées. Le Havre et Nice pèchent aussi sur les aménagements, mais la première gagne des points grâce aux facilités de circulation pour les vélos aux carrefours et la seconde propose des vélos en libre-service. 

Les données, ville par ville  :

Pour ce classement, Terra eco a envoyé un même questionnaire à 40 villes et agglomérations françaises entre janvier et mars 2013. 34 nous ont répondu, mais les données de 17 d’entre elles se sont avérées trop parcellaires. Grâce à ces chiffres, nous avons bâti un classement selon le kilométrage d’aménagements cyclables, la qualité de ces derniers (pistes, contre-sens et couloirs de bus ouverts aux vélos ont été primés), les aménagements aux carrefours et pour le stationnement, la taille de l’éventuel réseau de location de vélos, la politique d’incitation à la pratique… Ces données ont été pondérées en fonction de la taille et du nombre d’habitants des villes. Retrouvez ci-dessous les résultats, ville par ville, à chacune de nos questions. Choisissez, via l’onglet en haut à gauche de chaque diagramme, la ville dont vous voulez connaître les résultats. Attention, certaines données manquantes empêchent un affichage correct des résultats :

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Thibaut Schepman

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité