publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Le 10 octobre, c’est le Jour de la nuit !
23-09-2015
Mots clés
Pollution
France

Le 10 octobre, c’est le Jour de la nuit !

Taille texte
Le 10 octobre, c'est le Jour de la nuit !
(Crédit photo : Henri Aurignac)
 
Balades nocturnes, observation des étoiles… Cette journée-là, des associations se mobilisent pour rappeler que la nuit est noire et que la pollution lumineuse la met en danger.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 71 - octobre 2015

« Et si les migrants nous sauvaient ? »

Qui a oublié d’éteindre la lumière ? La question se pose dans les familles quand tout le monde est parti se coucher en laissant une pièce allumée. Mais il suffit de jeter un œil par la fenêtre pour se rendre compte qu’il y a encore pire. A moins d’habiter en rase campagne, impossible d’échapper aux lampadaires. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, la France compte 9 millions de points lumineux, soit un tiers de plus qu’il y a dix ans. Pourtant, durant cette décennie, notre vue n’a pas baissé et nous n’avons pas mis la main sur une source d’énergie propre et bon marché qui nous permettrait d’éclairer sans compter. « Il y a de plus en plus de lumières car l’homme développe ses activités sur des temps autrefois consacrés au repos, explique le géographe Luc Gwiazdzinski. C’est aussi une question de sécurité car beaucoup de citoyens ont peur du noir. » Pourtant, éclairer n’est pas sans conséquence. Les chouettes et chauves-souris sont éblouies, les insectes attirés par les lampadaires sont à la merci de leurs prédateurs et les oiseaux migrateurs sont déboussolés par les lumières artificielles.

La pollution lumineuse pose aussi problème aux amateurs d’étoiles car les villes sont entourées d’une sorte de bulle de lumière – un halo – qui empêche de contempler la voie lactée. Certaines communes baissent la puissance de leurs lampadaires après 1 h du matin. Un label a aussi été créé pour constituer des réserves de ciel étoilé. Imagine : un habitant de la ville ne voit qu’une vingtaine d’étoiles contre 2 000, par temps clair, pour quelqu’un qui vit à la campagne. Cela vaut la peine de mettre ses peurs de côté, non ? —



120 événements sont programmés dans toute la France.

37% C’est ce que représente l’éclairage public dans la facture d’électricité d’une commune.

Les lampadaires classiques renvoient 30% de leur lumière vers le ciel.

40% des luminaires en service ont plus de vingt ans.

Les villes pourraient économiser jusqu’à 75% d’électricité grâce à des éclairages plus modernes.

Retrouve le programme des animations du Jour de la nuit, le 10 octobre, ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité