publicité
Accueil du site > Actu > Opinion > La COP21 est épatante !
4-12-2015
Mots clés
Climat
France
Tribune COP21

La COP21 est épatante !

Taille texte
La COP21 est épatante !
(Crédit photo : COP PARIS - Flickr)
 
On verra dans dix jours si la conférence sur le climat est un succès politique. Pour l’instant, ça coince. En attendant, il faut le dire : c’est un formidable succès logistique, souligne le chercheur François Gemenne.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

François Gemenne est directeur du projet « Politiques de la terre à l’épreuve de l’anthropocène » au Médialab de Sciences Po, et chercheur en science politique à l’université de Liège et à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (CEARC). Il est notamment l’auteur de Géopolitique du Climat (Armand Colin, 2015).

Il faut bien l’avouer : nous étions nombreux, lorsque le gouvernement a annoncé son intention de tenir la conférence sur le site de Bourget, plutôt qu’à la Porte de Versailles ou au Palais des Congrès, à afficher un certain scepticisme. A l’arrivée, force est de constater que le résultat est bluffant. Les espaces sont aérés, bien pensés et agréables. Malgré les attentats, jamais les contrôles de sécurité n’ont été aussi fluides. Ce n’est que pour acheter à manger et à boire que l’on fait la file. La police est évidemment visible et en nombre, mais sa présence est plus rassurante qu’inquiétante. Les volontaires sont incroyablement nombreux, aimables, efficaces, polyglottes. La RATP a fourni un énorme effort pour les transports : les trains du RER B sont presque aussi fréquents que les métros, le ballet des navettes de bus est quasi frénétique. Partout, on a posté des agents d’accueil et d’information, qui sans cesse souhaitent la bienvenue et demandent s’ils peuvent aider.

Les logos des sponsors un peu trop visibles

On pourra toujours objecter que les logos des sponsors sont un peu trop visibles ou que la nourriture est parfois un peu chère. C’est vrai. Et la semaine prochaine fera place aux commentaires politiques des progrès et reculs des discussions. Et nul doute que les critiques seront nombreuses. Reste que pour l’instant, de l’avis de nombreux participants, cette COP est l’une des plus agréables, l’une des mieux organisées de la série. Et il faut pouvoir le dire et saluer le travail de tous ceux qui ont œuvré, et qui œuvrent tous les jours, pour que cette COP soit une réussite d’organisation. Parce que la partie était loin d’être gagnée d’avance, surtout après les attentats.

On pourra dire que l’important n’est pas là, et que ce ne sont là que de vulgaires questions d’intendance et d’organisation. Que ce qui compte, c’est le résultat politique, et que c’est à l’aune de ce seul résultat que sera jugé le succès de la COP21. C’est vrai. Mais il serait faux de dire que ces questions d’organisation n’ont aucune importance sur le résultat. On ne l’admettra jamais officiellement, mais si la COP15 de Copenhague a échoué, c’est aussi parce que les files étaient interminables, dans un froid polaire. Parce que tout le monde se marchait sur les pieds dans des espaces inadaptés. Parce qu’on avait installé dans toutes les salles d’anxiogènes comptes à rebours. Et que tout le monde, de ce fait, était d’humeur maussade et pessimiste. On sous-estime gravement, je crois, à quel point les choix de lieu et d’organisation peuvent influer sur le résultat final.

Toutes les cartes

On verra dans dix jours si la COP21 sera aussi un succès politique, en plus d’être un succès logistique. Mais les organisateurs auront en tout cas mis toutes les cartes de leur côté.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- A la COP, montre-moi ton pavillon, je te dirai qui tu es
- Après les discours, les ONG positivent… prudemment
- Des climatosceptiques d’un nouveau genre ont infiltré la COP21

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

François Gemenne est directeur du projet « Politiques de la terre à l’épreuve de l’anthropocène » au Médialab de Sciences Po, et chercheur en science politique à l’université de Liège et à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (CEARC). Il est notamment l’auteur de ‘Géopolitique du Climat’ (Armand Colin, 2015).

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Dans le documentaire sérieux que je cite ci-dessous on ne voit pas d’espoir d’améliorer la situation écologique et on s’aperçoit que cela n’est plus en notre pouvoir. Dans le texte qui suit, on découvre la main tendue de ceux qui veulent nous aider … si le peuple français le désir. Donc voici ces quelques lignes pour aider à la réflexion :
    Ѡ
    "Ce film d’animation porte un regard pessimiste mais très réaliste sur l’avenir de notre planète. Cette vidéo qui ne vous laissera pas insensible dresse un bilan assez pessimiste de notre écosystème ! "
    « Sans Lendemain » est le film d’animation
    Ѡ
    La conférence sur le climat
    « Ce ne sont pas les 118 Pays y participant qui vont régler le problème, c’est nous.
    Les Peuples manifestent, c’est bon signe. Mais avant qu’ils aient gain de cause, la situation sera réglée : le coup de frein, la récession.
    Ce sont les hommes eux-mêmes qui l’ont provoqué. Qu’ils ne viennent pas se plaindre. Mais il y a un seuil à ne pas dépasser. Nous y sommes.
    La désinformation est telle que l’homme est ignorant à 80% de la Réalité, à dessein, et manipulé à chaque seconde... » -30.11.2015-
    http://www.clefsdufutur-france-afri...

    4.12 à 12h52 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité