publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Société > « L’immigration pourrait jouer un plus grand rôle dans notre économie (...)

« L’immigration pourrait jouer un plus grand rôle dans notre économie »

Taille texte
« L'immigration pourrait jouer un plus grand rôle dans notre économie »
(Crédit photo : philemon94 - flickr)
 
La France vieillit et son économie stagne. Et si l'immigration faisait partie de la solution ? Les réponses de Jean-Christophe Dumont, expert des migrations internationales à l’OCDE.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Jean-Christophe Dumont est expert des migrations internationales à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Terra eco : La France doit-elle accueillir davantage de travailleurs étrangers ?  

Jean-Christophe Dumont : La France a un taux de migration de travail très faible. Cela représente 23 000 personnes environ, ressortissants européens compris. C’est beaucoup moins qu’en Grande-Bretagne – 137 000 personnes – et bien en-dessous de la moyenne de l’OCDE. Par ailleurs, le marché du travail français a un certain nombre de besoins, dans les professions qualifiées mais aussi dans la construction, les services domestiques, l’hôtellerie... Ces dernières années, la France a eu tendance a faire des allers-retours au niveau de sa législation. Il faut peut-être une réflexion approfondie sur notre attractivité et sur un système plus en adéquation avec nos besoins.  

Y a-t-il des pays dont la France pourrait s’inspirer ?  

Il y a un pays en Europe, la Suède, qui a ouvert totalement son marché du travail. Lors des discussions sur le Traité constitutionnel européen en 2004, le pays a d’abord craint un afflux massif de travailleurs étrangers. Sauf que très peu sont venus, parce que la Norvège voisine était plus attractive. La Suède a alors décidé de s’ouvrir d’avantage. Toute personne étrangère ayant une offre d’emploi respectant la législation et les accords de branches dans le pays peut y obtenir un permis de travail. Résultat, les arrivées ont augmenté mais n’ont pas explosé. Seuls les recruteurs qui peinaient à trouver de la main-d’œuvre y ont eu recours. Ça ne veut pas dire que le modèle suédois est nécessairement adaptable en France mais ça montre qu’un système d’immigration de travail ouvert et néanmoins sous contrôle est possible.


  Faudrait-il également régulariser les sans-papiers en France ?  

Les chiffres dont on dispose sont limités. On estime qu’il y a entre 200 000 et 400 000 personnes en situation irrégulière. Une circulaire a été prise cet été pour clarifier les critères de régularisation entre les préfectures. Il faut attendre d’en voir les résultats. Il est toutefois évident qu’une bonne partie de ces personnes ont déjà un emploi, et que les régulariser permettrait d’augmenter les rentrées fiscales. Les récentes grèves de sans-papiers ont été soutenues par les employeurs, qui assuraient qu’ils manquaient de main-d’œuvre. Cela invite à la réflexion.



Certains estiment qu’il faudrait assouplir globalement les conditions d’immigration pour compenser le vieillissement de la population. Qu’en pensez-vous ?  

Il faut faire attention. L’immigration ne peut ni sauver un système de retraite, ni résoudre les problèmes structurels du marché du travail. Ça ne veut pas dire par contre que les migrations ne peuvent pas jouer un rôle. Aujourd’hui, le solde migratoire est très faible en France, l’immigration pourrait donc jouer un rôle plus important tant d’un point de vue démographique qu’économique. On pourrait également travailler davantage sur les conditions d’accueil. Je pense notamment aux migrations familiales, qui constituent la principale porte d’entrée. De nombreuses limites ont été introduites, notamment des critères de langue. Cela contribue à retarder ces arrivées, qui sont de toutes façons encadrées par le droit international. Ces retards ont un coût : les études montrent que plus l’arrivée est tardive, plus l’intégration au marché du travail est difficile.


A lire aussi sur Terraeco.net :

- « L’immigration ne fait pas beaucoup varier le taux de fécondité
- Doit-on régulariser dès aujourd’hui tous les sans-papiers ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

12 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Quand nos hommes politiques feront la distinction entre immigration et invasion, la solution à nos problèmes serra naturellement trouvée. L’invasion pacifique est aussi nocive que l’invasion militaire, qui elle, est plus rapide, radicale et visible, tandis que l’autre met des années à se manifester. Certains s’en accommoderons d’autres se révolterons.
    L’invasion militaire de 39 a été vaincu par les armes avec beaucoup de sang et de larmes, L’invasion actuelle doit être combattu pacifiquement les lois se font et se défont.
    Nous payons très cher nos Députés et nos Sénateurs, c’est au peuple de faire pression sur eux, chacun dans son quartier, pour qu’ils bousculent leurs routines qui nous conduisent à la ruine, en 45 nous avons vaincu l’envahisseur, nous les vaincrons à nouveaux.
    Il faut légiférer dans ce sens.
    Faut-il en avoir la volonté, et découvrir la méthode.
    Le premier acte est de séparer le bon grain de livrée, car il ne faut pas mettre tous les immigrés dans le même sac. Allez courage ! La volonté est le seul obstacle à franchir.

    6.10 à 10h43 - Répondre - Alerter
  • Arrêter de piller les ressources naturelles et de consommer comme des malades pour aller chier ailleurs : la meilleure solution pour diminuer l’immigration. Dire que votre gouvernement exploite des sans papiers...Alors les chiffres affichés sont ridicules lorsqu’on sait que tout est falsifiable ! Vous croyez que c’est aisé de s’arracher à ses racines pour finir dans des désillusions ?!

    14.02 à 15h17 - Répondre - Alerter
  • L’immigration, combien ça coûte ? Ce thème est si lourd d’enjeux politiques que le seul fait de poser la question dérange ou provoque.
    Au bout du compte, ce sont pourtant les contribuables qui financent les migrations. Il est donc souhaitable, pour se faire une opinion sur le bien-fondé des politiques conduites dans ce domaine, d’en identifier et d’en évaluer les paramètres financiers

    C’est à cet exercice que s’est livré, avec un souci de l’exactitude exempt de tout a priori idéologique, Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines. Il compare les dépenses annuelles que l’Etat consent pour les immigrés (71,76 milliards d’euros) avec les recettes qu’il encaisse de leur part (45,57 milliards d’euros), soit un solde négatif de plus de 26 milliards. Enfin, il évalue les investissements engagés par l’Etat pour contenir les flux migratoires ou faciliter l’intégration des immigrés et de leurs enfants (10,81 milliards d’euros). Au terme de cette analyse, il présente les solutions qui permettraient de réduire les coûts de l’immigration.

    23.01 à 19h32 - Répondre - Alerter
  • Je suis loin d’être un adversaire de l’immigration mais la justifier "parce que la France vieillit" me parait curieux. Il est vrai que la génération du baby boom prend sa retraite mais le renouveau de la natalité française, la première d’Europe avec l’Irlande, assure une assez large base à la pyramides des âges, notre pays augmentant d’environ un million de personnes tous les trois ans. Je rappelle aussi qu’il y a en France cinq millions de sans emplois dont beaucoup de jeunes. Alors, je mets un sérieux bémol à votre raisonnement.

    20.01 à 18h52 - Répondre - Alerter
  • "Accueillir des nouveaux travailleurs qui savent parler Français et qui en veulent vraiment : oui.", écrit anonyme de 17:01

    Et on fait comment pour distinguer le bon grain de ceux qui en veulent vraiment, de l’ivraie des profiteurs ? On leur pose la question ?

    Pour ce qui est de la Suède, on notera que le "contrôle possible" ne met pas le pays à l’abri des clivages ethniques aujourd’hui, des affrontements demain...

    Par ailleurs, on parle toujours du financement des retraites par des immigrés allogènes et alterculturels, mais où va-t-on chercher que ces gens accepteront de se faire tondre mois après mois, pour entretenir à rien faire, des vieux qui ne leur sont rien.

    18.01 à 00h28 - Répondre - Alerter
  • Dumont est un trou du cul ! Point barre !

    17.01 à 22h33 - Répondre - Alerter
  • C’est un article des année 70 c’est ça ? Parce qu’un tel niveau d’aveuglement en 2013, c’est assez incroyable. Quel est le problème si la population de la France décroit ? Inutile de nous faire le chantage au paiement des retraites, il y a d’autres solutions. Nous commençons à manquer de terres agricoles, le bétonnage autour des villes est massif, alors pourquoi faire venir des gens qui une fois en France pollueront comme des Européens. J’ai du mal à comprendre la logique écologique là-dedans. Et pourquoi, si on veut vraiment lutter contre la baisse du nombre d’habitants ne pas opter pour une politique nataliste plutôt que de se servir chez les autres ?

    17.01 à 20h55 - Répondre - Alerter
  • gérard Couvert : stop

    “Vous n’en avez pas assez de répéter depuis 30 ans les mêmes mensonges idéologiques ?
    Ne voyez-vous pas que de plus en plus de citoyens ont compris, et que en maintenant vos affirmations "pensée unique" vous poussez la société vers la violence ?
    L’immigration coute cher, en termes économiques cela n’est plus contestable, et aussi en termes humains, et pas seulement pour nos sociétés occidentales, mais pour les déracinés ; le Mali, l’Algérie cela vous dit quelque chose ?

    17.01 à 20h37 - Répondre - Alerter
  • Bonsoir ,

    j’ajoute concernant la Grande-Bretagne . ils sont dejà 400 hab/km² ( France 110 hab/km² ) cad 1 hab tous les 50 mètres , ils se marchent sur les pieds , vivent les uns sur les autres .Ce pays à la tête hors de l’eau uniquement grace au pillage de richesses disponibles ailleurs , par la guerre ou par la finance . je vous laisse imaginer ce que donnera la déplétion dans cette région du monde .

    17.01 à 20h25 - Répondre - Alerter
  • Bonsoir ,

    je cite : " interview - La France vieillit et son économie stagne "

    Qu’on comprenne bien , à longueur d’année sur quasiment tous les sites écolos dont terraeco, on nous explique que si l’espèce humaine est arrivée à ce niveau de démographie et de richesse produite ( associé à la destruction de son environnement ) c’est essentiellement grace au couple machine + energies fossiles . Que la limite à la hausse à laquelle nous sommes actuellement soumis (pic pétrole 2005) entraine contraction de l’économie réelle et eclatement des bulles financières ( effondrement du système financier ) et guerre ( tout ce qui ce passe au MO et en Afrique depuis le début 21 e siecle est lié à des questions energétiques ) . Que d’ici 5 à 15 ans nous allons nous manger une déplétion avec une économie qui plongera tel le titanic , la démographie suivant ( guerre , famine , épidémie ) ... et là patatra "la France vieillit et son économie stagne " avec le sous entendu qui va bien .

    je cite : " Et si l’immigration faisait partie de la solution ? "

    j’ai envie de poser une autre question .
    -Et si la décroissance démographique était la solution ?
    -Et si la politique de l’enfant unique était la solution ?
    -Et si la décroissance tout court était la solution ?

    c’est quoi cette obsession du financement des retraites ? sur ce site ou ailleurs un lien a été donné pour calculer la quantité d’hectare par habitant nécessaire en fonction de nos modes de vie . la norme étant alors de 2 hectares par personne ce qui signifie qu’en France il y aurait environ 30 millions de personnes en trop par rapport à un équilibre viable entre l’écosystème et nous au niveau de vie actuel .

    On m’a toujours appris que bien poser le problème permettait de bien répondre à la question.
    là ,excusez , cette interview va à 180 degré de ce qui est habituellement proné ici !

    17.01 à 20h11 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

En route pour la COP21
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité