publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Techno > L’éolienne qui produit de l’eau potable
11-05-2012
Mots clés
Technologie
France

L’éolienne qui produit de l’eau potable

Taille texte
L'éolienne qui produit de l'eau potable
(Eole Water)
 
En captant l'humidité présente dans l'air, l'éolienne testée par l'entreprise Eole Water parvient à produire jusque 1000 litres d'eau par jour. Une innovation qui pourrait résoudre en partie les problèmes d'accès à l'eau potable.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

On pourrait croire à un mirage, mais non. C’est bien de l’eau qui s’écoule en plein désert. Lors des premiers essais à Mussafah, à proximité d’Abu Dhabi (Émirats arabes unis), la jeune entreprise française Eole Water a concrétisé son slogan « Donnez-nous de l’air, nous vous donnerons de l’eau ».

L’éolienne qu’elle a conçue capte en effet l’humidité présente dans l’atmosphère. La turbine aspire l’air à travers un filtre et l’envoie vers un compresseur de refroidissement. L’effet de condensation est immédiat. Comme dans une cuisine, quand la vapeur de cuisson vient se coller sur les vitres. Au contact du froid, l’air dégage l’eau qu’elle contient. Il ne reste plus qu’à la récupérer. L’air chaud est enfin expulsé par un ventilateur. Son fonctionnement est en réalité aussi simple qu’un déshumidificateur, destiné à assécher l’air d’une maison.

La turbine fonctionne uniquement grâce aux mouvements du vent. Entièrement autonome, elle s’adapte à une utilisation dans des zones isolées. Quel que soit son emplacement, l’éolienne produira toujours de l’eau, estiment ses créateurs : 350 litres du précieux liquide par jour dans les terres arides, et environ 1200 litres près des côtes.

Cette nouvelle technologie ne pompe pas une goutte dans le sol. Eole Water précise que jusqu’ici, l’éolienne a pu collecter 62 litres d’eau par heure, avec un taux d’humidité de 45% et une température moyenne de 24°C. Les prélèvements effectués ont par ailleurs confirmé « un niveau de qualité très supérieur » aux normes requises par l’Organisation mondiale de la danté (OMS). Aujourd’hui, près de 11% de la population mondiale, soit 783 millions de personnes, n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Grâce à cette innovation, les communautés rurales isolées pourraient ainsi être alimentées en permanence.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Née au bout de la Loire, un pied dans l’Atlantique, l’autre embourbé dans la terre, elle s’intéresse aux piafs et aux hortensias, observe ses voisins paysans et leurs élevages bovins. Elle enrage devant les marées noires. Licenciée en lettres, elle sort diplômée de l’Institut pratique du journalisme de Paris en avril 2012. Elle scrute les passerelles qui lient les hommes à leurs terres. Parce que raconter la planète, c’est écrire au-delà des pommes bio et du recyclage de papier.

8 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Voile une technique mélangeant 2 éléments naturels qui devrait nous inspirer car nous, ici, ne sommes pas à l’abris de pénuries : à suivre http://www.scoop.it/t/bio-nature

    23.05 à 22h30 - Répondre - Alerter
  • invention qui a l’air d’être géniale mais quid des conséquences ?? que se passera t’il quand l’air deviendra plus sec puisqu’on lui enlève son humidité ???? zéro conséquence ????

    8.03 à 14h02 - Répondre - Alerter
    • Allons croyez-vous sincerement que l’air va perdre de son humidite en un , dix voire meme 50 ans. ?
      Un peu de bon sens serait sans doute le bienvenu avant de poser une telle question.
      Vous parlez d’une periode "geologique" donc une duree que vous, vos enfont ou vos arrieres arriere arrieres petits enfant ne sont pas prets d voir

      8.06 à 08h10 - Répondre - Alerter
  • Question à la journaliste : Sert-elle en plus de créer de l’eau potable à générer de l’électricité ?

    Cdt

    24.05 à 12h31 - Répondre - Alerter
  • Il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie, un certain Georges Lucas l’avait vu..........

    16.05 à 16h24 - Répondre - Alerter
  • Le principe était connu mais personne jusqu’ici n’avait osé fabriquer l’engin, forcément coûteux et à maintenance délicate, pour le planter dans le désert d’un pays pauvre.

    Eole Water l’a fait et réussi à se faire sponsoriser par les Emirats Arabes Unis pour une réalisation en vraie grandeur. D’autres entrées au capital ou partenariats s’étaient greffés à l’amont : Entrepreneur Venture, ArcelorMittal, Photowatt. On ne peut que souhaiter la réussite de ce pari industriel et commercial (exporter) risqué. C’est certainement plus prospectif que de réaliser une patinoire énergivore à Marseille ou de couvrir/transformer son stade Vélodrome pour 300 M€.

    Pour l’entretien, après tout, le spot de planchistes situé au nord d’Essaouira au Maroc, a bien fini par générer un prestataire du sein de la population du cru, dont la technicité n’a rien à envier à ceux de la Floride. Le franchissement d’un gap technologiques fait partie de l’époque où l’utilisation d’un I pad ou d’un BlackBerry s’est généralisé sur la planète.

    Mais l’application n’est pas au bout de ses peines : cette eau doit être reminéralisée avant d’être utilisée pour des besoins alimentaires. Sinon, les cultures hors-sol que cette eau permettrait, ne seraient-elles pas une autre façon de produire l’eau que les fruits et légumes contiennent et de quoi se nourrir ?

    14.05 à 17h42 - Répondre - Alerter
  • salut a tous
    dans le principe je trouve ca génial ! :-)
    mais dans les premiers temps ;

    1/ qui pourrais subventionné une telle installation ?
    2/ en cas de panne que faire du fréon utilisé dans le compresseur ? car déjà aujourd’hui avec toutes les clim que l’on peut avoir on ne sait toujours pas le traité ! :-(
    qui d’ailleurs pourrais elle aussi produire de l’eau ! impropre car c de l’eau déminéralisé

    le but est de trouvé une solution pour que Mr tous le monde est un Access facile et gratuit ! a l’eau potable et non de le faire payé pour qu’il puisse avoir la consommation nécessaire a ca survie !!
    mais je me répète dans l’idée je trouve ça très intéressant dans le sens ou la possibilité d’avoir de l’eau dans des endroits ou elle n’existe quasiment pas est toujours très intéressante !

    13.05 à 17h22 - Répondre - Alerter
    • Rien ne change entre les condensats du point froid d’un climatiseur et ceux de ce système. L’eau est, dans les deux cas, trés faiblement minéralisée. Il faudrait donc apporter un complément minimal de sels "vitaux" pour qu’elle ne soit pas trop "agressive".

      14.05 à 09h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

En route pour la COP21
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité