publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > J’ai testé… Enercoop
25-05-2011
Mots clés
Electricité
France

J’ai testé… Enercoop

Taille texte
J'ai testé… Enercoop
(Illustration : Julien Couty pour « Terra eco »)
 
Contre EDF et sa passion pour l’atome, j’ai choisi un petit concurrent qui garantit d’injecter des électrons verts dans les tuyaux. Dispositif écolo, inscription facile, pourquoi tout le monde ne s’y met pas ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 26 - juin 2011

Immigrés : ce qu’ils rapportent à la France

J’ai un tuyau pour vous, copains junkies de l’électron ! Vous voulez changer de dealer ? Cesser de vous fournir auprès du même électricien ? Alors, foncez chez Enercoop, une coopérative qui regroupe des producteurs et des consommateurs d’énergie 100 % renouvelable. Souscrire un abonnement à Enercoop ne signifie pas qu’il n’y a que des électrons verts au bout de mes prises électriques. Car, dans le réseau, tous les électrons – issus du solaire, de l’éolien ou d’une centrale nucléaire – se mélangent. Mais Enercoop s’engage à y injecter autant d’électricité renouvelable que ce que consomment ses 9 000 consomm’acteurs, et à réinvestir d’éventuels bénéfices dans des moyens de production propres. La société coopérative œuvre donc au rééquilibrage du bouquet énergétique de la France, môssieur ! Petit rappel : l’électricité est d’origine nucléaire à 80 % en France, 14 % provient de l’hydraulique, 5 % de l’éolien et 1 % d’autres sources d’énergie. En adhérant à Enercoop, chacun fait sa part, comme le colibri quand il tente d’éteindre l’incendie dans la forêt. Ni plus, ni moins.

Des sociétaires plutôt que des clients

L’idée vous tente mais la perspective de tracas administratifs vous freine ? Franchement, on a vu démarche plus complexe. Ici, un simple formulaire suffit : on l’imprime à partir du site internet de la coopérative, on le remplit, on l’envoie et basta ! On n’appelle jamais son ancien dealer, Enercoop s’en charge. Et pour ceux qui voudraient en faire plus, la coopérative propose de devenir sociétaire, ce qui change intellectuellement pas mal de choses par rapport au statut de client, comme le fait de se prononcer sur le devenir de la boîte.

Bien sûr, pour que la petite coopérative taille des croupières à EDF, tout ce que la France compte d’écolos devrait changer de fournisseur d’électricité. Et ça, c’est pas gagné. D’abord parce qu’à l’origine, un seul dealer d’électrons, EDF, avait le droit de vendre sur le marché français. Depuis le 1er juillet 2007, les particuliers peuvent changer de crèmerie. Et une poignée de concurrents se sont mis sur les rangs : GDF Suez, Poweo, Direct Energie, Enercoop… Mais la ruée vers ces pionniers n’a pas eu lieu. Avouons que l’électron nucléaire demeure moins cher et qu’on change difficilement de dealer. C’est affectif.

Ensuite, il faut reconnaître qu’Enercoop brille par sa discrétion. Même dans les assemblées les plus dévouées à l’écologie, les statistiques se révèlent terrifiantes : à peine 10 % de ces convaincus ont changé d’opérateur énergétique. Après quatre ans d’existence confidentielle – et parfois chaotique –, la coopérative affiche, pour une cinquantaine de producteurs, 9 000 consommateurs et 5 000 sociétaires.

Soit autant de souscripteurs qui ne sont pas refroidis par les tarifs d’Enercoop. A puissance égale – en l’occurrence 6 kilovoltampères –, EDF vend son kilowattheure 11,52 centimes d’euros TTC contre 14,61 centimes chez Enercoop. Eh oui, 27 % plus cher. Alors, pour ne pas sentir sa facture s’alourdir, le deal est clair : il faut économiser. Une solution d’avenir d’autant que les tarifs d’EDF vont continuer à augmenter. C’est une promesse de la récente loi régulant le marché de l’électricité.

Un ordi, un lave-linge et une radio

Donc, pas une minute à perdre pour se lancer dans la chasse au gaspi. Personnellement, j’évite les consommations électriques superficielles : exit presse-agrumes, machine à pain, appareil à raclette et j’en passe. Quant à la consommation électrique résiduelle, elle est facile à traquer : hormis le radio-réveil, zéro équipement en veille. En journée, j’éteins mon boîtier internet haut débit (ces 23 millions d’appareils correspondent à 1 % de la consommation électrique nationale). Je bannis chauffage et chauffe-eau électriques – ce qui est vrai, dépend de ma proprio, que j’embrasse – et j’affiche une consommation modérée avec seulement un ordi, un lave-linge, une radio, et surtout deux plaques de cuisson.

J’ai personnellement investi 190 euros – oui, je sais, c’est un truc de bobo – dans sept ampoules à LED qui remplacent avantageusement mes fluocompactes. Oui, elles m’ont ruinée mais je compte bien ne pas les changer de mon vivant ! Enfin, les bricoleurs peuvent aussi s’adjoindre les services d’un majordome de l’électricité, comme le boîtier Wattson. Mais en France, il faut, pour l’installer, défoncer le boîtier scellé d’EDF, ce que je n’ai pas fait bien sûr, pour se connecter à la ligne. Objectif : 40 % d’économies sur la note.

Forte de ma souscription à Enercoop et de mon pistage du gaspillage, ma facture atteint désormais 24 euros par mois (dont 9 d’abonnement). Qui dit mieux ?

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste errant dans les sujets environnementaux depuis treize ans. A Libération, mais de plus en plus ailleurs, s’essayant à d’autres modes d’écriture (Arte, France Inter, Terra of course, ...). Il y a deux ans, elle a donné naissance (avec Eric Blanchet) à Bridget Kyoto, un double déjanté qui offre chaque semaine une Minute nécessaire sur Internet.

33 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Nous sommes chez Enercoop depuis Janvier 2016. Nous avons changé de logement en Septembre 2016, et avons continué à souscrire à Enercoop. Nous avons opté pour les relevés tous les 2 mois, afin de pouvoir ré-ajuster rapidement notre consommation si nous avions une grosse facture un jour.
    Lors d’un échange de mail avec le service client au mois de juin, dans lequel il m’était expliqué comment faire le relevé directement sur le site, il m’a été glissé que ma prochaine facture allait être « significativement élevée », car étant basée sur ma consommation réelle, qui était très élevée comparée aux estimations (plus de 5500 kWh de différence, soit une facture de rattrapage de 950 euros, mais attention, seigneur, possibilité de payer en 2 fois). Je me suis donc rendue compte que de tous mes relevés effectués depuis notre aménagement, seul celui de Novembre avait été pris en compte. Toutes les autres factures ont été réalisées sur des estimations, mais il m’a été dit que cela n’est pas de la faute d’Enercoop, mais celle d’ENEDIS (à priori ce n’est jamais la faute d’Enercoop, toujours celle d’ENEDIS). Comme nous faisons très attention à notre consommation électrique, nous avons été très surpris, et nous avons passé nos appareils électriques un par un : nous avons trouvé le problème, qui est un congélateur acheté en janvier, livré sur la position maximale du thermostat. Nous n’avions pas fait attention et l’avions laissé réglé comme cela, alors qu’il est très peu rempli. Nous l’avons depuis mis en position 1, ce qui est suffisant. Nous avons par la suite relevé tous les jours le compteur pendant 1 semaine : consommation de 34 kWH en HP, 41 en HC, bien loin de la consommation des derniers mois (je précise que le chauffage est arrêté depuis mi avril et que même depuis mi-avril notre consommation restait très élevée).
    Je fais une première réclamation par mail au service client le 6 juillet, en expliquant que nous avons opté pour le relevé bi-mensuel justement pour pouvoir ajuster rapidement notre consommation s’il y a un problème avec un appareil, et éviter ainsi une facture de rattrapage proche du millier d’euros. Je précise que nous assumons notre consommation, mais que nous trouvons injuste qu’aucun relevé n’ait été pris en compte, et nous demandons un geste commercial afin d’alléger notre facture.
    N’ayant pas de réponse, j’appelle le service client le 17 juillet, j’ai un répondeur qui me dit de laisser un message afin qu’on me rappelle : je laisse un message, je ne suis pas rappelée.
    Mon ami appelle le 20 juillet, la personne lui dit que son collègue a déjà fait suivre la réclamation à sa responsable : elle lui dit qu’elle lui re-transmet en lui demandant une réponse urgente.
    Aujourd’hui, 27 juillet, je rappelle car toujours pas de réponse, cette fois-ci en haussant le ton et en précisant bien que si je n’ai pas de réponse avant la fin de la semaine, nous changeons de fournisseur. La personne que j’ai comprend tout a fait et s’engage à me donner une réponse dans la journée. Elle me rappelle 2h30 après, en me disant que sa responsable accepte de faire un geste commercial, avec, tenez-vous bien, l’abonnement offert pendant 4 mois, soit environ 80 euros, soit même pas 10 % de la somme. Devant mon refus, elle ne manque pas de me glisser que de toute façon nous avons bien consommé l’électricité qui nous est facturée. Mais ce n’est pas de leur faute si les relevés n’ont pas été pris en compte. Elle me propose donc de m’envoyer la procédure de résiliation par mail, ce que j’accepte, et je demande au passage l’adresse mail personnelle de la responsable pour lui dire ce que je pense. L’adresse mail que je reçois n’est autre que celle du service réclamation avec lequel j’échange (enfin, à qui j’envoie des messages) depuis maintenant un mois.
    Nous sommes très mécontents de l’incompétence et de la mauvaise foi d’Enercoop, et malgré notre engagement écologique fort, nous allons nous tourner vers un autre fournisseur. Service client à fuir pour son manque de réactivité, et par sa facilité à rejeter toute faute sur ENEDIS au moindre problème (constaté sur d’autres forums).

    27.07 à 22h19 - Répondre - Alerter
  • Adhérent depuis 3 ans chez Enercoop.
    nous avons un appartement de 75 m2 dans un immeuble des années 50 peu isolé.
    nous sommes 2 adultes 2 enfants en tout électrique (chauffage, chauffe eau, plaque à induction, box,...) => nous ne faisons pas particulièrement attention aux économies d’énergie. ( Ca viendra..)
    notre facture moyenne est de 80 Euros par mois pour un abt 9kw.
    Nous sommes contents de notre choix.
    Nous espérons ne pas avoir à payer de façon rétroactive pour les dettes générées
    par le démantèlement des centrales et le stockage des déchets nucléaires.

    28.06 à 23h28 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Merci pour tous ces témoignages.

    Pour ma part, j’ai demandé un devis en augmentant un peu plus notre consommation électrique et Enercoop me propose le même prix que je paye actuellement à EDF alors je ne comprends pas trop les avis qui disent que c’est plus cher.

    Peut-être que désormais, Enercoop n’engendre plus de "surcoût" par rapport à EDF.
    Je suis fortement tentée d’essayer. Si c’est le même prix, autant donner mon argent pour le développement des énergies renouvelables.

    2.06 à 12h00 - Répondre - Alerter
  • écolo dans mon âme, dans mes tripes, j’ai testé aussi enercoop...

    j’ai beaucoup lu sur la provenance de l’électricité distribuée par enercoop, ainsi que le nombre de déchets et substances chimiques qu’il faut pour bâtir une éolienne par exemple...
    j’ai plus l’impression de deal entre des mafieux de l’électricité jonglant avec des mots pour appâter les clients, ce qui arrive chez toi n’est pas forcément vert car les fils sont à EDF..

    pour ma part, malgré nos fours, poêles à pellets, et comportement adéquats, cela fait des mois que mon porte monnaie a du mal à suivre, au point de mal remplir mon frigo et l’assiette de mes enfants (enercoop en PRO et PERSO),
    lorsqu’ils font leur estimation, elle sont de l’ordre de 30% au dessus du réel, déjà que c’est cher.. !!

    mais ce qui me hart le plus c’est qu’ils sont INJOIGNABLES, j’ai en ce moment absolument besoin de les joindre mais sont IN JOI GNA BLES, et cela a eu raison de ma patience...
    je clôture aujourd’hui mes abonnements chez eux !!! trop c’est trop !!!

    10.01 à 14h43 - Répondre - Alerter
  • DONADILLE Stéphane : J’ai testé… Direct ernergie

    Pour bénéficier de 20 euros de réduction Voici mon CODE PARRAIN : 103578560 (à préciser à l’inscription)

    Je suis très content de direct énergie j’ai pris l’offre online Electricité + Gaz (réduction de 12% sur l’électricité + Gaz) j’ai changé depuis 2 mois et franchement tout est nickel...

    15.12 à 14h04 - Répondre - Alerter
  • Les offres d’énergies en général sont comparables, si vous voulez mon avis. C’est la même électricité qui coule dans les fils, c’est le même gestionnaire de réseau... La seule petite différence tient aux vagues promesses de prix moins élevés pendant un certain temps, mais, de là à vraiment révolutionner votre facture, il y a un grand pas.

    6.10 à 10h55 - Répondre - Alerter
  • Merci pour ce retour d’expérience sur Enercoop. J’ai entendu beaucoup de choses sur les fournisseurs alternatifs, et notamment des mauvaises ... Apparemment le service client laisserait à désirer et il y aurait plein de réclamations. Savez-vous si Enercoop est particulièrement concerné ? J’ai vu des sites qui disent que c’était pas forcément mieux qu’EDF ou GDF donc je sais pas trop quoi en penser ... http://www.conches-en-ouches.fr/
    Vous me conseillez quoi ?

    29.07 à 18h10 - Répondre - Alerter
  • Colette Coudray : J’ai testé… Enercoop

    Bonjour,

    Je suis à Enercoop depuis septembre 2015.
    En échangeant avec une collègue hier qui se disait bien renseignée, elle me précise que malgré tout, la source d’approvisionnement n’est pas "verte", car il est impossible d’approvisionner un particulier dans un immeuble en "source verte" pour les uns et en "nucléaire" pour les autres...
    Seul l’argent irait aux fournisseurs œuvrant pour développement d’énergies durables.
    Peut - on me répondre à ce sujet ?

    Merci

    Colette

    26.04 à 15h48 - Répondre - Alerter
    • Enercoop est une coopérative de développement des énergies renouvelables et non d’approvisionnement. Pour le moment seul Enedis (ancien erdf) fais ce travail (et c’est pareil pour tout les "fournisseurs"). Mais être chez enercoop est la garantie d’un investissement dans les énergies renouvelables et seulement les énergies renouvelables et avec une éthique ecologique sur l’approvisionnement, ne pas avoir d’impact sur la nature ou le moins possible. Le fait de passer chez enercoop garantie aussi que les décisions soient prises en coopérative . 55 % des bénéfice sont réinjecté dans l’investissement de nouvelles sources d’approvisionnement. Le prix est encore au dessus des prix des autres fournisseurs mais ne tardera pas a être meilleur marché au vu de l’augmentation des prix actuelles. Je suis chez enercoop et la facture est de 14% max au dessus de celle chez EDF. Mais mon argent ne sert pas a engraisser les actionnaires et ne paye pas l’investissement (hors banque) des trous sans fond que sont les EPR (2 fois plus cher que prévu) , sources qui ne sont pas sécure. (scandale des fissures de la cuve EPR de flamanville).
      L’électricité est donc verte dans l’investissement mais l’approvisionnement est toujours le même (et ce chez direct energie et consort aussi). De plus les autres fournisseur (sauf un ou deux peut être) ne produisent pas d’énergie renouvelable ils rachètent a EDF leur Electricité (barrage, éolienne ,solaire) et la revende, ne vous faites pas avoir, lisez bien leur contrat.

      15.07 à 10h07 - Répondre - Alerter
  • Bonjour.
    Persuadé que le seul moyen d’action à ma portée, sans-pouvior que je suis, est le boycott, je m’informe sur enercoop (antinucléaire, coopératif, ...) et ... grosse déception, enercoop rachète ou fait installer en ce moment des aérogénérateurs monstrueux avec toute la toxicité qui va avec ! moi qui croyait qu’enercoop ne faisait que dans le "taille humain", je découvre des monstres industriels dans le paysage appartenant aux sociétaires d’enercoop ! alors ? fuite en avant ? abandon de la taille humaine ? faut il choisir la peste ou le choléra ?
    j’ai demandé des infos à enercoop pour en savoir plus. Dire que je voulais faire de la retape autour de moi pour boycotter EDF et aller à Enercoop.

    18.03 à 12h31 - Répondre - Alerter
  • Comme le souligne Enercoop sur son site, il n’y pas de traçabilité de l’énergie électrique, mais seulement tracabilité financière. C’est à dire que toute l’électricité produite, quelle qu’en soit l’origine, est "injectée" sur le réseau, et est distribuée à l’utilisateur qui ne maitrise pas l’origine.
    En gros cela s’apparente à un cocktail, et le consommateur ne peut choisir de boire uniquement l’alcool, le jus de fruit ou le sucre !
    C’est pourquoi le passage à Enercoop ne change absolument rien pour le client.
    Pour le producteur non plus en réalite. Le courant produit doit et injecté sur le réseau, aussi au lieu de vendre à edf, qui a obligation d’acheter au tarif contractuel (0.31€) il vends à Enercoop au même tarif, dès lors qu’il n’est plus en contrat avec EDF.
    Il n’y a donc pas création nouvelle d’énergie renouvelable. D’autant que 95% de l’origine de la production d’enercoop est de l’hydroelectrique existant.

    Cela ne pénalise pas EDF, qui l’affranchie de son obligation d’achat non rentable économiquement, tout en continuant à percevoir la TCFE sur ses autres clients.
    C’est rendre service à EDF que de changer de fournisseur.
    Les bénéfices d’ENERCOOP sont certes réinvestis dans le développement d’énergie renouvelable, mais le site de la société est muet à ce sujet. Il semblerait que ce fut environ 120.000€ en 2012., à comparer avec la filiale d’EDF EDF énergie renouvelable c’est peu !

    En conséquence le passage à un fournisseur coopératif, fut il écologique ou non ne s’explique que par une volonté de changer de modèle économique et non sur des raisons objectives de transition énergétique.
    Il faut donc croire au minimum en la pérennité du modèle coopératif sur de grandes échelles, et refuser que, comme le défendent certains, que le secteur de l’énergie n’est pas un service public.

    28.12 à 11h53 - Répondre - Alerter
  • le moin cher sur le marché

    3.08 à 17h40 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    En 2010, après plusieurs années d’hésitation en raison du prix, je suis passé à enercoop pour être en accord avec ma concience. En 2011, suite à la catastrophe de Fukushima, mon épouse d’origine japonaise, très traumatisée, passa une partie de ses nuits sur les différents sites et blogs de son pays pour s’informer, heureusement moins aujourd’hui, puis déclancha quelques mois après une maladie auto-immune et est toujours en traitement. Hasard ?
    Aujourd’hui l’état français veut augmenter les seuils légaux de radio activités admissibles dans la nouriture en cas de catastrophe nucléaire en France. Je souhaite que le plus possible de personnes rejoingnent enercoop permettant le développement des énergies renouvelables, ce dont je ne doute pas, car les coûts exorbitants du nucléaire et les risques encourus apparaîtront de plus en plus. A ce triste bilan du nucléaire il faudra ajouter le coup militaire pour l’uranium au Mali-Niger et j’en passe !

    11.07 à 11h14 - Répondre - Alerter
  • Bjr, l’article est fort interresant mais je suis preneur d’un comparatif un peu plus complet sur l’une des lignes abordées dans le texte. Il est fait référence à l’abandon du chauffage électrique et du balon du même type.

    Je ne dis pas qu’il est impossible d’utiliser d’autres energies, bien au contraire, mais l’article semble indiquer que ce changt est benefique. Pour la facture électrique j’en doute pas mais dans le cas indiqué dans l’article ? Prenons par exemple, qqun avec un ballon eau chaude energique ; la bascule sur quel autre techno a quel cout comparatif et quel cout de changement ? Idem, à plus grande échelle, sur le passage d’un chauffage électrique à une autre solution. Quel prix d’installation et quelle prix d’usage ?

    A part cela ; cela n’empeche l’interet de comprendre et surporter une compétition à EDF et de réduire sa consommation électrique, surtout et en 1er celle qui n’est que gaspillée.

    Merci

    26.06 à 22h08 - Répondre - Alerter
  • EDF veut augmenter ses tarifs de 30 %,
    et on apprend ici que le kwh d’Enercoop n’a que 27% d’écart avec le tarif EDF actuel,
    donc EDF va bientôt être le plus cher !!!

    PS : L’énergie la moins cher reste celle que l’on ne consomme pas.....

    23.06 à 07h57 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article et vos temoignages, qui ont acheve de me convaincre ! Bye bye EDF...

    7.06 à 11h24 - Répondre - Alerter
  • Aymeric Anquetin : J’ai testé… Enercoop

    Séduisant dans l’idée..A voir si ça marche, si ils arriveront à subvenir aux demandes de tous leurs clients !!

    J’en doute !

    6.06 à 14h27 - Répondre - Alerter
    • Pour ma part, je ne me fais pas de soucis : Enercoop a donné naissance à des coopératives régionales en pleine croissance. Tout nouvel adhérent aide au développement des énergies renouvelables et la coopérative peut encore accueillir des consom’Acteurs. Ce n’est en revanche pas le cas en Belgique avec l’équivalent, EcoPower, dont la liste d’attente s’allonge car moins cher que le fournisseur d’Etat.

      Soyons clair : si les tarifs Enercoop étaient aujourd’hui plus bas que ceux d’EDF tout en fournissant de l’électricité verte 100%, ce serait une véritable ruée.

      7.06 à 16h20 - Répondre - Alerter
      • J’ai choisi ENERCOOP sans hésiter car j’apprécie l’idée du local, les coopératives et la tendance aux énergies renouvelables... si on était plus nombreux les choses changeraient. Le problème ce sont les convictions, au-delà du tarif. Suite à mon abonnement à ENERCOOP j’ai changé de cuisinière elle n’est plus électrique, mon cumulus chauffe la nuit, j’ai un poêle à bois et maintenant je paie nettement moins qu’avec ENEDIS. Il faut aussi revoir notre isolation, notre façon de vivre. Cela ne doit pas se substituer à la dictature du Linky que propose ENEDIS.

        15.11 à 11h34 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    En effet, Enercoop est le seul fournisseur que j’ai trouvé à s’approvisionner à 100% auprès de producteurs d’énergies renouvelables : hydraulique, éolien, photovoltaïque et biogaz.

    Puis, Enercoop est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), dont les bénéfices sont statutairement réinvestis dans l’objet de la structure, à savoir les énergies renouvelables et les économies d’énergie.

    J’ai donc choisi Enercoop qui soutient concrètement le développement des énergies renouvelables et ainsi je participe à un nouveau projet d’appropriation citoyenne et locale du secteur de l’énergie.

    Et vous que comptez vous mettre en œuvre pour être consomm’acteurs ?

    Maxime Ghesquière
    Client et sociétaire d’Enercoop
    http://www.enercoop.fr

    6.06 à 08h30 - Répondre - Alerter
  • Voilà plusieurs années que la box internet et tout ce qui peut se mettre en veille est branché sur des prises à interrupteur : qd on ne s’en sert plus, on coupe tout. On a supprimé également l’utilisation du congélateur, on blinde les machines à laver, etc.

    Après ça, on fait quoi ? Certes ces petits gestes sont importants mais ils ne diminuent pas la consommation de 30 ou 40%. C’est pourtant ce qu’il faudrait faire pour changer réellement de politique énergétique.

    5.06 à 22h21 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    24 € par mois en mettant son ordi en veille, moi sans le mettre en veille ENERCOOP me coûte 22 € par mois, et j’utilise ma machine à pain et le four électrique pour cuire ledit pain une fois tous les quatre jours : tout le monde peut y arriver ! ENERCOOP c’est jouable financièrement pour ceux qui veulent s’investir dans l’écologie et préserver la planète pour demain !
    Martine

    27.05 à 16h32 - Répondre - Alerter
  • J’ai moi aussi meilleure conscience en ayant fait le choix d’Enercoop lors de notre emménagement dans notre nouvelle maison. Et c’est d’une simplicité enfantine ! Alors allez-y !

    26.05 à 23h45 - Répondre - Alerter
  • Enercoop est mon fournisseur d’électricité depuis 3 ans. A l’origine de notre choix familiale : le remplacement du véhicule principal par un véhicule électrique.

    Lorsque nous avons souscrit, la coopérative ne comptait qu’environ 700 adhérents. Côté finance, Enercoop était alors très fragile.

    Aujourd’hui, la coopérative est à l’équilibre, ce qui est loin d’être le cas de tous les autres fournisseurs d’électricité si l’on en croit la presse à ce sujet.

    Consommateur, mais aussi sociétaire ! Pour aider la coopérative, nous avons décidé d’acheter chaque année une part.

    Enercoop a fait le choix il y a quelque temps de ne pas faire le jeu des comparateurs où elle sortira comme la plus chère en attendant que l’électricité soit revendue à son juste prix par tous les acteurs concernés.

    La coopérative utilise donc d’autres moyens pour se faire connaître : communication dans les réseaux anti nucléaires, dans les Amap, de plus en plus lors de salons à tendance écologique...

    Les sociétaires sont régulièrement sollicités pour participer au développement d’Enercoop. Ainsi avons-nous souvent, par exemple, une signature dans nos messages Internet personnels qui en fait la promotion. J’aime bien celle qui rappelle en substance qu’en réglant sa facture d’électricité Enercoop, l’argent va à une économie solidaire et non à une économie d’actionnaires.

    Personnellement, il m’est arrivé de réaliser un bandeau publicitaire pour le Net (en partant d’un existant), de participer à une manifestation locale bio-écolo en distribuant des prospectus. Mes diverses occupations ne me permettent pas d’en faire beaucoup plus. J’ai cependant toujours un stock de documentation, prête à être glissée sous l’essuie-glace d’un véhicule arborant fièrement des autocollants écologistes !

    Après 3 ans, je suis toujours plus satisfait de notre choix familial qui est aussi une indication pédagogique forte à destination de nos enfants : des choix sont possibles, aidons la société à faire les bons, engageons-nous pour l’avenir de la planète...

    Ce type de démarche nous a d’ailleurs amené à nous abonner à Terra Eco.

    Je veux bien ici répondre à toutes vos questions de ma compétence !

    Philippe Schwoerer

    26.05 à 09h04 - Répondre - Alerter
    • Me voila prete a changer de braquet... mais un gentil detracteur me glisse un : "oui, mais moi quand j’ai change de fournisseur et que j’ai eu un probleme d’electricite, je n’ai pas ete depanne tout de suite !!" Il me donne l’explication suivante : "comme la gestion des tuyaux est confiee a ERDF, filiale d’EDF, c’est plus complique de se faire depanner... sous-traitant sur sous-traitant... bref, ca m’a coute un bras et de nombreux jours de panne !"...
      Du coup, je doute... un eclairage ;) ?

      7.06 à 15h56 - Répondre - Alerter
      • Si ERDF n’intervient pas dans les mêmes conditions pour les autres fournisseurs d’électricité que pour EDF, ce n’est pas honnête de sa part. Il faut savoir que tout fournisseur d’électricité verse à ERDF un ’loyer’ pour utiliser son réseau. En règle général, ERDF sait qu’une bonne partie des adhérents Enercoop sont des personnes engagées dans différentes associations formant tribune. Je n’imagine pas qu’ERDF prenne le risque de faire durer l’attente. Les pannes constatées sont souvent plus générales que limitées à une simple habitation : ligne vers un groupe de maisons, relais électrique... Personnellement, je n’ai pas été confronté à ce cas ni entendu un consommateur Enercoop ainsi en difficulté : nous avons notre forum où chacun s’exprime.

        7.06 à 16h29 - Répondre - Alerter
        • MERCI de l’info, voila un bon argument pour convaincre ! :)

          7.06 à 16h32 - Répondre - Alerter
          • Je suis chez GEG depuis 10 ans (pour leur électrcité verte), j’ai eu un soucis sur le compteur, ERDF est intervenu en moins d’une heure un samedi matin. Ils sont aussi efficaces que pour les clients EDF.

            18.07 à 17h28 - Répondre - Alerter
    • Bonjour, Je suis en pleine cogitation quant à abandonner Enedis au profit d’Enercoop. Les derniers avis en date me laissent dubitative...
      De plus, je suis très ennuyée par le fait de ne pouvoir les joindre et d’être obligée de converser avec des internautes pour se faire sa propre idée !
      Mais, s’il faut en passer par là !!! Donc, comment faire pour résilier mon contrat d’avec Enedis (et n’avoir pas à subir leur dicatature quant à Linky), adhérer à Enercoop, être sure qu’il n’y ait pas de coupure entre la résiliation et le nouveau contrat ? Je me pose mille questions.
      Etes-vous toujours chez Enercoop ? si oui, c’est que vous êtes toujours satisfait. En quoi se manifeste cette satisfaction...
      Pensez-vous avoir un peu de temps à me consacrer pour répondre à ce mail quelque peu désespéré.
      Très cordialement.
      Danièle Bonnin

      17.01 à 11h22 - Répondre - Alerter
      • Bonjour,
        pour adhérer à Enercoop c’est très simple, il suffit de remplir leur formulaire et de leur envoyer (ça se fait peut être directement sur leur site, je ne sais plus). Il n’y a évidement pas de coupure d’électricité, ni d’intervention sur votre compteur. Par contre, Enedis n’est pas un fournisseur d’électricité, il s’occupe de la distribution de l’électricité (réseaux, compteurs, ...). En passant chez Enercoop ce sera toujours Enedis qui gèrera votre réseau et ils vous proposeront toujours le compteur Linky (qui au passage, vous n’êtes pas obligé d’accepter, ce qui, par contre, peut vous coûter cher (Enedis vous facturera le relevé de votre compteur et il me semble que ça tourne autour de 20 euros par mois...)).
        Sinon étant client d’Enercoop de longue date (5-6 ans), je n’ai jamais eu de problèmes avec eux. Ils ont toujours répondu rapidement à mes questions (par mail, je n’ai jamais essayé de les appeler) et niveau tarif, il est clairement indiqué au départ, c’est plus cher que le tarif régulé d’EDF, mais c’est une autre philosophie de production d’énergie.

        24.01 à 13h00 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité