publicité
Accueil du site > Actu > Société > « Histoires de migrants »

« Histoires de migrants »

Taille texte
« Histoires de migrants »
(Illustration : christophe merlin pour « terra eco »)
 
Pourquoi plus de 3% de la population mondiale vit-elle hors du pays dont elle a la nationalité ? Les parcours de migrants que nous narrons ce mois-ci apportent des réponses tout en nuance à cette question.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 62 - Novembre 2014

Histoires de migrants

Ils ont choisi un jour de tout lâcher. Leur famille, leur pays et une grosse valise de certitudes. Plus de 230 millions de personnes cherchent ailleurs ce que leur propre terre n’a pu leur offrir. Ils ont 1 001 bonnes raisons d’oser l’exil, mais la misère, les persécutions ou l’envie furieuse d’autres horizons clignotent en tête des arguments. Qu’importe finalement l’ordre, car il n’est pas ici question de flux économique migratoire, ni de comptabilité nécrologique d’outre-mer. Les histoires que Terra eco vous invite à lire aujourd’hui sont une réponse vivante à la sempiternelle question suspicieuse de nos sociétés au Nord : Pourquoi les migrants ne restent-ils pas chez eux ? Nasreen, Yonas, Salma, Hasan, Sriyani et Ali, dans leurs propres mots, lèvent un coin du voile. Ils sont devenus des migrants par nécessité, en exerçant leur droit à la liberté. —


SOMMAIRE

TÉMOIGNAGE « Bientôt, je n’aurai plus honte d’être inutile » Erythréen, Kibrom a fui son pays il y a deux ans vers Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie.
TÉMOIGNAGE « J’ai pleuré et pleuré. On avait laissé la mort derrière nous » Nasreen et ses enfants ont quitté la Syrie pour Liban, puis l’Egypte et enfin la Sicile, en Italie.
TÉMOIGNAGE « On court toute la nuit après un camion dans lequel se cacher » Yonas, 24 ans, est Erythréen. Il a quitté son pays voici quatre mois, et attend, à Calais, de trouver un moyen de traverser la Manche.
TÉMOIGNAGE « Ici, il y a des gens qui tapent des crises, qui se droguent, vomissent » A Vincennes, Youssef, Tunisien, attend au centre de rétention administrative.
TÉMOIGNAGE « Parfois, je me dis que je devrais aller me dénoncer » Hasan, Afghan, raconte son histoire à la permanence d’accès aux soins de Calais.
TÉMOIGNAGE « On a appris à raser les murs, baisser la tête et détourner le regard » Salma, Péruvienne, est rentrée dans son pays après avoir vécu huit ans dans la clandestinité en Suisse.
TÉMOIGNAGE « En dix ans, nous avons déménagé 14 fois » Il y a dix ans, Sriyani Perera a quitté le Sri Lanka pour la France, pour fuir les attentats terroristes.
TÉMOIGNAGE « Si tu deviens chrétien, on va te tuer » Seidou, 27 ans, a quitté la Guinée pour la France il y a un an et demi. Il était devenu l’ennemi. La cause ? Sa conversion au christianisme.
INTERVIEW « Les murs érigés par les Etats incarnent l’échec, la faillite et l’impuissance » Selon Wendy Brown, professeure de science politique, les murs, qui sont partout, sont apparus avec la perte de souveraineté des Etats face à la mondialisation.
LEXIQUE ET BIBLIOGRAPHIE Lexique de l’exil Pour éviter confusions et amalgames douteux, chaque mot compte. Voici un dictionnaire pour y voir plus clair.
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • On devrait mettre ces témoignages entre beaucoup de main pour apprendre à chacun l’Humilité envers la vie et envers l’autre !!
    Votre voix, terraéco va, je l’espère, pas encore s’éteindre... elle est en tout les cas unique & précieuse dans le monde d’aujourd’hui évoquant aussi bien des enjeux écologiques que de société. Merci

    8.11 à 16h27 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      Bravo pour ce sujet.. si vaste et difficile.
      je voudrais signaler l’initiative d’une personne que je connais, Georges Alexandre, dit Alex, qui a fait Lampedusa - Bruxelles en kayak, en 3 ans et qui est aujourd’hui à Bruxelles pour déposer une pétition "pour le droit à la vie".
      Vous trouverez ses infos sur Facebook "Kayak pour le droit à la vie" ; sa dernière intervention a eu lieu le 9 novembre avec Bernard Kouchner dans un débat sur l’immigration.
      Cet homme a des valeurs et un cœur énorme. Il a passé 1 année sur l’île de Lampedusa et sait de quoi il parle.

      Je suis heureuse que l’aventure Terra Eco continue.. bravo à tous

      Anne-Sophie

      14.11 à 09h05 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, j’aimerais comprendre comment Hasan a pu payer 19 000 livres pour faire passer son frère en Italie. Cela me semble impossible. L’article est probablement imprécis ou mal rédigé. _

    1er.11 à 11h06 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité