publicité
Accueil du site > Actu > Ils changent le monde > De Chambéry à Nantes, il invente la randonnée botanique
2-03-2015
Mots clés
Environnement
France

De Chambéry à Nantes, il invente la randonnée botanique

Taille texte
De Chambéry à Nantes, il invente la randonnée botanique
(Crédit photo : Matthieu Chandelier)
 
Aux prémices de l'été, l'herboriste Yves Yger se lancera sur les chemins de France. A chaque étape, il suspendra son pas le temps d'un spectacle ludique pour partager sa connaissance des plantes et des jardins.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 66 - avril 2015

Le goût assassiné

Le 31 mai, il s’élancera à pied depuis Chambéry, en Savoie. Direction Nantes, en Loire-Atlantique, à 900 km de là. Yves Yger, herboriste, inaugurera ainsi sa première randonnée botanique. Un mois durant, il cheminera de jardin en jardin pour conter l’histoire de ces êtres de chlorophylle et faire découvrir au public leur magie.

Pharmacien en Bretagne vingt ans durant, l’homme a rejoint la Savoie il y a une dizaine d’années pour ouvrir un magasin d’herboristerie à Chambéry puis un café quasi exclusivement végétarien. Son temps libre, il le consacre alors à sa passion : le théâtre de rue. « Petit à petit, je me suis amusé à associer les deux, à appliquer mon savoir d’herboriste au théâtre. J’ai donc imaginé des “causeries botaniques”, sortes de conférences gesticulées à travers lesquelles je transmets mes connaissances de manière ludique », explique-t-il. Avec pour théâtre les jardins de la région, il conte ainsi depuis 2009 « les histoires des plantes et des gens », comme le montre cette vidéo sur les herbes de la Saint-Jean.



Ses spectacles ? Ils sont de son propre aveu « un peu barrés », comme Le petit traité de conversation avec les arbres qui appelle les spectateurs à « s’initier, sans langue de bois, au discours et aux messages » des arbres ou encore C’était un petit jardin, une fresque « assez baroque » sur l’histoire des jardins. Au mélange botanico-théâtral le voilà qui a décidé d’ajouter un nouvel ingrédient : le mouvement qui le transformera demain en « chemineau des herbes », du nom de son site Internet. « Cela faisait deux ans que l’idée me trottait dans la tête. Je voulais associer mes passions pour la botanique, le spectacle et la randonnée. » L’homme dit avoir été inspiré notamment par le généticien Axel Kahn, instigateur d’une longue marche à travers la France achevée en 2013.

Son blog a lui ne visera pas à partager de longues observations sociologiques, mais contera plutôt l’histoire de rencontres feuillues, matinée de références historiques ou littéraires. « Je vais partir du jardin de Rousseau – le parc des Charmettes – pour arriver au jardin de Jules Verne – le jardin des Plantes – à Nantes [1]. C’est une jolie boucle », s’amuse-t-il. Et entre les deux ? Il s’arrêtera dans « toutes sortes de jardins, de la roseraie très classique de Saint-Galmier dans la Loire au parc de château, en passant par un jardin de particulier dans la Creuse. » 900 km en tout, soit une trentaine de kilomètres avalés chaque jour. « Je n’ai pas d’objectif sportif. Je ne cherche pas la performance physique, mais plutôt artistique. Je ne suis pas un anachorète de la marche à pied, ni un gourou ou un druide », mais un passeur de connaissances. Chaque jour, Yves Yger cueillera une plante caractéristique de la région traversée qu’il mettra sous presse avant de livrer, au jardin des plantes de Nantes, le fruit de sa récolte : un « herbier du bord des routes ».


- A suivre sur Le blog du Chemineau des herbes et sur sa page Facebook.

[1] L’écrivain, Nantais de naissance, y a une statue à son effigie

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Valentine : Félicitations

    Je tire mon chapeau ! C’est magnifique de pouvoir associer deux passions comme celle de la randonnée et de la botanique.

    12.03 à 16h34 - Répondre - Alerter
  • Quel beau projet ! Comme j’ai des attaches au point de départ et au point d’arrivée, je vais diffuser l’aventure humaine du Breton et je forme l’espoir qu’il passe par chez nous (12km de Dijon, plaine de Saône souvent ignorée) .
    Nous lui offrirons volontiers le vivre et le couvert, étant nous-mêmes de vieux randonneurs résignés,nous suivrons son parcours qui nous fait rêver.

    5.03 à 12h23 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité