publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Dans les bananes, l’avenir du plastique biodégradable ?
18-07-2014

Dans les bananes, l’avenir du plastique biodégradable ?

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 61 - octobre 2014

Sauvez Terra eco !

Les bananes, on les mange… ou on s’assoit dessus. Pour deux scientifiques mexicains, Eduardo San Martin Martinez et Horacio Vieyra Ruiz, qui ont créé « une farine de banane », ces fruits sont les meilleurs candidats pour la fabrication de plastiques recyclés. Riches en amidon, les bananes présentent en effet une croissance rapide et permettraient à la fois de nourrir les hommes tout en entrant dans la composition d’objets divers.

« Pour qu’un plastique puisse être dit biodégradable, il doit être en majorité constitué d’un polymère naturel à base d’hydrates de carbone (glucides, ndlr) sous la forme d’amidon », explique Eduardo San Martin, dans les colonnes de National Geographic. Et l’homme de rappeler au passage que les plastiques dits aujourd’hui biodégradables ne le sont qu’à 20 %, les 80 % restants étant formés de plastique non-dégradable lorsqu’on l’enterre.

A lire sur National Geographic (en espagnol)

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,
    Pour être biodégradable, un matériau doit pouvoir être ingéré et digéré par des bactéries spécifiques. Il existes différentes normes qui règlementent en France, en Europe et dans le monde, les critères retenues pour la biodégradabilité (environnement : sol, compost artisanal, compost industriel, eau, autre... ainsi que durée de dégradation).
    Il existe des matériaux biodégradables issus de l’amidon, d’autres, issus d’autres sources de carbone.
    Des innovations sont mises au point tous les jours, et les capacités de la biomasse n’ont pas fini de nous étonner et de nous offrir de nouvelles chances d’être plus respectueux de l’environnement !

    21.07 à 11h35 - Répondre - Alerter
  • La banane est déjà cultivée en plantations intensives, qui requièrent généralement un usage élevé de pesticides. Va-t-on défricher des terres fertiles et intensifier encore cette production, pour produire du bioplastique ? Ne vaudrait-il mieux pas réfléchir à l’usage d’une partie non utilisée du fruit, la peau, pour étudier ce qu’il est possible d’en faire, au lieu de la jeter dans les décharges (elle se dégrade d’ailleurs lentement en compost) ?

    19.07 à 00h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité