publicité
Accueil du site > Actu > Opinion > Pourquoi (et comment) j’ai dit stop aux shampoings
12-11-2013
Mots clés
Marques, Marketing
Consommation
France
BLOG

Pourquoi (et comment) j’ai dit stop aux shampoings

Taille texte
Pourquoi (et comment) j'ai dit stop aux shampoings
(Crédit photo : Antigone XXI)
 
Plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite. Ophélie, blogueuse ès abondance frugale, a trouvé la solution. Tout arrêter ! Elle vous raconte comment.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Bonjour, je m’appelle Ophélie et je ne me lave pas les cheveux.

Sujet sensible.

Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi-écœurés, en train d’essayer de vous imaginer l’état de ma chevelure et de plaindre inconsciemment l’homme de ma vie.

Bon, je tiens à vous rassurer : mes cheveux sont propres, ils sentent bon et même mon chéri ne se lasse pas d’y passer la main. Ça vous va ? Et si je vous explique mes motivations et ma démarche, on est toujours amis ?

Vous n’en avez jamais eu assez, vous, de voir sans cesser vos cheveux regraisser à peine le premier shampoing réalisé ? De supporter ces racines toutes grassouillettes, luisantes à s’en rendre phosphorescentes dans l’obscurité ? Cette tignasse raplapla sitôt le lendemain arrivé et que vous tentez vainement de cacher derrière un élastique bien serré ou un gros bandeau sévèrement noué ? Et c’est sans compter les pointes ! Vous savez, ces foutues pointes qui n’en ont pas fini de sécher et de finir en branches de râteau, à force d’être raclées à grand renfort de shampoo-après-shampoo-baume-éclatant-coloration-béton-crème-à-défrisotter-huile-de-foie-de-morue-kératinée ?

Et bien moi, à un moment, j’ai dit STOP.

J’en ai eu assez. Assez de claquer de l’argent dans des produits qui semblaient faire plus de mal à mes cheveux que de bien. Assez de passer une heure dans la salle de bain sitôt la séance de sport écoulée. Assez de ne pas aller à la piscine parce que je ne savais que trop dans quel état serait mon scalp à la sortie d’un bain prolongé dans l’eau chlorée. Assez de griller sèche-cheveux sur sèche-cheveux. Assez de me les peler quand le dernier décida de rendre son âme à Dieu (mauvaise idée quand le chauffage de l’appart peine à lutter contrer les -10°C dehors). Bref, tout simplement assez d’allouer autant de temps et d’argent à une partie de mon corps d’une importance, somme toute, non vitale, et d’utiliser des produits ni bons pour ma santé, ni pour la planète.

Alors, un jour, j’ai décidé de tout arrêter.

Et vous savez quoi ?

Ça a l’air de marcher.

  • Pour quelles raisons se passer de shampoing ?

Les shampoings et autres produits capillaires n’ont, pour la plupart, rien de naturel : prenez la première bouteille de shampoing (non biologique) qui est à votre portée, et lisez le détail des ingrédients : hmm… sulfates, silicones, alcool, parabens… tous ces produits qu’on retrouve sur la liste des Cosmétoxics, des produits au mieux irritants et allergènes, au pire perturbateurs endocriniens et cancérogènes.

Ces produits ont souvent tendance à abîmer le cuir chevelu : vous n’avez jamais remarqué que, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite ? Les shampoings respectent la stratégie d’incitation à la consommation à la lettre, et ceci a une raison : quand on se shampouine les cheveux, les produits agressifs contenus dans les shampoings ôtent le sébum (= huile naturellement produite par le corps) nécessaire à la protection du cuir chevelu. Résultat ? Et bien, pour compenser, notre corps va en produire beaucoup plus ! Welcome racines grasses… et pointes sèches, puisque le sébum n’a pas l’occasion d’être réparti sur les longueurs.

Shampoings, après-shampoings, baumes protecteurs, soins régénérants, huiles hydratantes… tout cela a un coût : ces produits coûtent cher. Et ils coûtent d’autant plus cher qu’on se fait souvent avoir par les sirènes des grandes marques ou se laisse convaincre par son gentil coiffeur – qui place fidèlement ses sponsors – qu’on ne saurait vivre sans le dernier après-shampoing ou l’incroyable baume enjolivant.

Ces produits sont mauvais pour l’environnement : non seulement ils contiennent des composés extrêmement polluants, mais ils sont tous contenus dans du plastique (oups, j’ai parlé de PET ou de BPA ?..) et que dire des litres l’eau gâchée à chaque shampoing ? Bref, voilà un paquet de bonnes raisons, en plus de la flemme personnelle, pour arrêter de vous shampouiner la tignasse. J’avais, tout comme vous, de gros doutes… surtout avec ma chevelure à la Raiponce, lisse, raide et très longue (70 cm) et pourtant…

Croyez-moi, les résultats sont épatants.

  • Comment procéder ?

Arrêter de se laver les cheveux ne se fait pas du jour au lendemain, surtout si vous êtes un habitué du Head&Shoulder chaque jour avant le petit-déjeuner, et que vous n’imagineriez pas sortir sans le cheveu lavé. Il faut procéder avec patience et sans se décourager.

- Pour les addicts de la mousse chimique, il faut commencer par espacer les shampoings. C’est primordial : si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours ; si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les 5 jours, etc. Si vous êtes pressé, passez déjà aux étapes 2 et 3.

- Ensuite, brossez-vous les cheveux : certains vous diront d’utiliser une brosse en poils de sanglier… honnêtement, j’ai une brosse en bois en poils synthétiques et ça marche très bien aussi ! Brossez-vous les cheveux chaque matin pendant 2 à 3 minutes, du sommet du crâne jusqu’aux pointes : il s’agit de répartir le sébum sur toutes les longueurs. Je vous conseille par la suite de laver votre brosse régulièrement : on enlève tous les petits poils et on passe dans l’eau avec un peu de bicarbonate, rien de plus simple. Bon, bien sûr, si vous n’avez que 5 mm sur le caillou, sautez cette étape. Si vous avez également les cheveux bouclés et peur d’une coupe à la Jackson 5, démêlez vos cheveux avec un peigne en bois et mouillez-vous les cheveux après le peignage/brossage pour reformer vos boucles.

- Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que mon super produit de lavage naturel (recette plus bas) : c’est ce qu’on appelle le « no-poo » (pour « no-shampoo » ou « pas de shampoing »). Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais je pense que lorsqu’on sort à peine des shampouinages biquotidiens, c’est psychologiquement infaisable. Tandis que ma recette miracle, et bien, elle fonctionne comme un vrai shampoing, mais exit tous les inconvénients : que des bénéfs, je vous dis !

- L’étape la plus difficile… ne vous lavez pas les cheveux pendant un mois. Oui, je sais, c’est presque impensable, mais pour vous aider, faites des shampoings à sec : pour cela, pas besoin d’en acheter au prix fort, il vous suffit simplement de fécule (de maïs par exemple) ou bien d’argile verte (ce n’est pas une invention, la fécule est d’ailleurs souvent l’ingrédient n°1 des shampoings à sec !). Répartissez-en une cuillère à café sur le haut des longueurs puis brossez bien : votre chevelure sera comme neuve ! Vous pouvez également profiter d’une longue période en solitaire : j’ai de mon côté profité des vacances ! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, le sel marin donne un côté ondulé et un peu sauvage à ma tignasse d’écolière, alors un shampoing de plus ou de moins… on n’y voit que du feu !

- Et après ? Brossez-vous les cheveux tous les jours, lavez-les avec mon produit naturel une fois toutes les trois à quatre semaines, puis de moins en moins souvent et tout simplement à l’eau !

Et, tout de suite, la recette magique…

  • Ce qu’il vous faut :

- du bicarbonate de soude/sodium alimentaire (impérativement ultra fin – pas en cristaux !)

- du vinaigre de pomme/cidre (ou du jus de citron)

- de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang

  • Procédé :

1. Mélangez deux cuillères à soupe de bicarbonate (une seulement si vous avez les cheveux courts) dans un tout petit fond d’eau : vous obtenez une pâte plus ou moins liquide (à vous d’en rajouter ou non, c’est selon vos préférences).

2. Mouillez-vous bien les cheveux et procédez ensuite avec la pâte obtenue comme un shampoing traditionnel. Attention, il faudra vous y faire : ça ne mousse pas ! Massez bien votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, de sorte à ne rien oublier. Evitez les longueurs et les pointes qui n’ont pas besoin d’être récurées à chaque passage à l’eau.

3. Rincez-vous ensuite bien les cheveux.

4. Dans un petit verre, versez deux cuillères à soupe de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence (plus ou moins, vous allez voir ce que vous préférez au fur et à mesure). Ajoutez 2 à 3 gouttes d’huiles essentielles d’Ylang-Ylang.

5. Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, en visant davantage les longueurs que le sommet. Répartissez bien (attention les yeux, ça pique !)

6. Au choix : rincez abondamment après avoir attendu 2-3 minutes, ou bien rincez brièvement. Pour ma part, je passe un tout petit peu d’eau encore, mais je ne rince quasiment pas. Rassurez-vous : l’odeur de vinaigre disparaît très rapidement !

Et voilà le travail !

  • Mes astuces :

- Je me brosse les cheveux à sec, avant de faire mon shampoing : en effet, lorsqu’ils sont mouillés, les cheveux gonflent et deviennent plus fragiles et cassants – le meilleur moyen pour s’arracher la moitié du crâne !

- Vous pouvez sans souci vous passer les cheveux uniquement à l’eau pendant et après la période de transition.

- J’ai utilisé au départ, en alternance, un peu de savon d’Alep ou de rhassoul (argile du Maroc) : ces produits moussent/crèment – psychologiquement, ça aide.

- Je fais du sport tous les jours et voici comment faire pour garder une tête propre malgré la transpiration : sécher ses racines après le sport en tapotant doucement le cuir chevelu à l’aide d’une serviette, laisser ensuite sécher ses cheveux à l’air libre et, une fois secs, bien brosser pour ôter le sel.

- Je n’ai plus du tout les pointes sèches depuis que je n’utilise plus de shampoing, mais si tel était le cas pour vous, utilisez de l’huile de coco : la veille de votre lavage de cheveu, répartissez de l’huile de coco sur les longueurs des cheveux et laissez poser toute la nuit. Vous pouvez également faire un masque à base de lait de coco (celui en boîte ou carton du supermarché, oui oui !), que vous laisserez également poser une nuit. Si vous avez très peur de salir votre oreiller, recouvrez-le d’une serviette ou enrubannez vos cheveux dans un tissu fin.

- Attention : si jamais vous trouvez que vous avez les cheveux légèrement poisseux ou lourds après le no-poo, c’est certainement parce que votre bicarbonate n’est pas assez fin, ou que vous n’avez pas assez bien nettoyé vos cheveux avec, ou que vous ne les avez pas assez rincés ultérieurement ! Concentrez-vous sur les racines (pas les pointes, cela ne sert à rien), massez intensément avec la pâte de bicarbonate, ajoutez-en au besoin, rincez bien et, surtout, n’oubliez rien ! Au tout début, il pouvait m’arriver de découvrir une mèche collante, au niveau des racines : c’est parce que le bicarbonate n’était pas passé par là. Massez-vous la tête intensément et ne laissez pas un millimètre vous échapper !

  • Comment ça marche ?

Le bicarbonate est un produit qu’on ne présente plus, et, appliqué aux cheveux, il est un excellent soin antipelliculaire et vous permet également de débarrasser vos cheveux de tout résidu de saleté, laque ou autre produit. Les cheveux sont plus propres plus longtemps et regraissent moins vite.

Le vinaigre, grâce à son pH, va redonner un peu d’acidité au cuir chevelu : les shampoings, même bios, ont un pH supérieur au cuir chevelu, et lorsque le pH des cheveux devient trop alcalin, cela donne… des pellicules ! Le vinaigre est donc un bon anti-pelliculaire, lui aussi, en plus de rendre les cheveux particulièrement brillants et légers.

L’Ylang-Ylang est, quant à lui, le produit de choix pour les cheveux : cette huile renforce et protège le cuir chevelu, en même temps qu’elle en nourrit les bulbes. Et en plus, elle sent divinement bon ! Vous pouvez cependant facilement la remplacer par une autre huile, comme le gingembre, la lavande ou le géranium (pour plus de détails, n’hésitez pas à regarder cet article).

Voilà, que dire de plus sinon que je ne peux que vous conseiller d’arrêter de vous shampouiner ! J’étais réticente au départ, tout comme Tistou, et pourtant, qu’est-ce que je suis contente maintenant ! Je pensais qu’il fallait avoir les cheveux bouclés ou courts pour que cette méthode (que je n’ai pas inventée !) fonctionne : j’étais dans le faux !

Même avec ma longue chevelure, celle aux pointes grasses à toujours cacher, celle aux brins fins à protéger, celle si prompte à s’emmêler… et bien, ça marche ! Et avec la petite tignasse fine et fragile de mon amoureux, et bien, ça marche aussi ! Et c’est d’ailleurs peut-être lui qui a été le plus vite conquis… Soyez patients surtout : c’est une méthode qui fait ses preuves sur le long terme. Cela doit faire 6 mois à 1 an que Tistou et moi sommes dans le wagon du « no-poo » : j’en suis à 4 semaines sans rien, mon chéri 6 semaines environ, et très bientôt à l’eau seulement… nous ne pourrions plus revenir en arrière !

Je ne garantis pas que cette méthode soit adaptée à tous les types de cheveux, mais ça vaut le coup d’essayer : à bas les shampoings, vive la liberté !!!

Alors, à votre tour ? Qu’en pensez-vous ?

-----

- Cet article a été initialement été publié sur le blog d’Antigone XXI, le blog de l’abondance frugale, le 23 octobre 2013.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Végétarienne, optimiste et convaincue qu’un autre monde est possible, Antigone partage sur son blog ses réflexions sur des sujets d’éthique et de société, des informations toujours bonnes à savoir, des conseils de lecture, des astuces pratiques pour apprendre à mieux consommer et à vivre avec plus de sérénité, sans oublier des petites recettes gourmandes pour croquer la vie à pleines dents – sans jamais lui faire de mal.

34 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Plus on les lave plus ils regraissent vite. C’est vrai. Surtout si on utilise les mauvais produits et qu’on adopte les mauvais gestes. Par exemple moi j’utilise un masque argile+ huiles essentielles et 1 fois par semaine seulement un soin anti sebum. C’est expliqué ici dans un article dédié aux cheveux gras

    20.02 à 10h31 - Répondre - Alerter
  • Article très utiles
    izabella de http://www.peauideale.com

    13.01 à 20h59 - Répondre - Alerter
  • Pour cette année 2017 ne vous faite plus de souci pour votre santé la porte de votre bonheur , touts problème ont toujours une solution exemples :

    - Tout personnes voulant devenir riche par la magie blanche .
    - Tout personnes voulant la gloire .
    - Tout personne voulant la célébrité .
    - Tout personne voulant le bonheur .
    - Tout personne voulant de guérir d’une maladie
    - Tout personne voulant avoir des enfants .
    - Tout personne voulant réussir un concours ou jeux de hasard.
    - tout personne voulant attirer les femmes.
    - Tout personne voulant attirer les hommes -Tout personne voulant se faire aimé .
    - Tout personnes voulant pactiser avec le diable .
    - Tout personne voulant vivre longtemps .
    - Tout personne voulant devenir saint
    - Tout personne voulant agir dans l’invisibilité
    - Tout personne impuissant ou arrive pas a bien satisfaire la femme ou l’homme
    - Tout personne voulant les porte monnaie magique
    Etc.........

    contacter juste cette mail et vous verrez la suite :

    Email : lediableexiste@gmail.com ou par WhatsApp : 00229 956 864

    13.01 à 03h42 - Répondre - Alerter
  • Je suis de passage ici pour tous personnes qui rencontre de ses problème dont parle se texte ou ceux qui en recherche des travaux de se gens pour avoir la solution a leurs problèmes. Mon nom est Maître Landry je suis un prêtres spiritual qui travail un peux partout dans le monde je met à la disposition de mes frères et sœurs, qui veulent un pacte pour avoir la richesse la gloire la célébrité et durer de vie sur terre sans inconvénients mais jute des travaux spirituelles qui se font pour la satisfactions de votre demande. Je met à la disposition de toute personne qui rencontre des problèmes financiers ou d’entrée d’argent. les joueur qui veulent être célèbre avoir des grandes clubs et briller dans leurs vie. les artistes chanteurs et chanteuse qui cherche à être célèbre avoir la gloire manifestez vous pour la solution a votre souci. tu es une personne qui n’est pas du tous intelligent et tu cherche a faire des travaux spirituelles pour avoir une l’intelligence fraiche et raide de briller en classe réussir aux examen avoir une mémoire qui va te faire rappelle de toute tes souvenir quand tu en aura besoin lire les pensés des gens pour savoir celui qui veut de votre bien ou de votre mal . pour tous ceux qui ont des entreprise et qui sont en crise et veulent que je les aides a sortir de cette crise économique il suffirait de me contacter pour avoir des satisfactions aux problèmes de se genre. vous aviez les problème d’emprisonnement ou vous cherchez a vous protégez contre la sorcellerie les désenvoutement etc.... Vous pouvez aussi faire vos commandes à distance sens inquiétude pour tous vos besoins comme : les parfums magiques pour la chance, les tisanes et autres feuilles pour la guérison des maladies de toutes sortes comme le diabète les tension,hémorroïde le sida la stérilité lutter contre l’infertilité etc..... avoir d’enfant au monde pour se qui en sont dans la recherche, toi qui est gros ou grosse qui veux diminuer du poids je pense que tu as la solution pour le fais et tu aura ta forme voulu et pareil pour ceux qui recherche une taille élever et qui veulent grossi. vous qui êtes hérité d’une famille dont la famille ne veux pas vous donnez vos bien c’est la solution pour les récupérer. j’ai aussi les préparations traditionnelles pour arrêter l’alcoolisme ou le tabagisme et tout autre problème auquel vous êtes confronté les produire pour avoir une bonne relation amoureuse et durable pour toute la vie sens aucun problème bien faire l’amour à son partenaire avoir un long ou large pénis sans inconvénient etc...... Toi qui est un homme dans l’armé qui part aux guerre ou aux mission de paix et tu veux fais un travail pour éviter tous les pénétration de balle dans ton corps et tu veux fais une protection je suis a votre disposition . une école spirituelle est aussi disponible et vous pouvez poursuivre vos inscription pour être élève dans cette école et vous allez acquérir les connaissances spirituelle et devenir un Maître spirituelle aussi. la magie est apprise la manipulation de toute objet la transformation des humains en loup en vampire voire les sorciers la magie pour faire des voyages d’âme voir en transcendance. vous aviez la possibilité de faire inscris tous vos enfants même vous même qui est déjà vieux nous vous aiderons a redevenir jeune a l’aide de la magie et pouvez être aussi mon élevé. cette école vous permet de suivre les cours a distance sens vous déplacez a l’aide de la magie il suffit seulement de suivre les instruction pour vous faire inscris et vous aurez la suite de tous je suis a votre disposition 24h/24h chaque
    jour et rassurez vous que tous mes clients sont toujours satisfaits selon leurs problèmes.
    voici mon adresse d’Email : landrylambaro21@gmail.com Contact téléphonique : +22961958613 et je suis en ligne sur whatsapp.

    14.12 à 19h40 - Répondre - Alerter
  • Appel à témoin
    C’est mon choix revient sur nos écrans
    - Vous avez dit stop aux shampoings
    - Vous préparez vous même vos produits pour vous laver le corps et/ou les cheveux

    Contactez-moi
    01 53 84 30 09
    margaux.castingcmc@gmail.com

    25.11 à 15h35 - Répondre - Alerter
  • Depuis deux mois :.Douche froide tous les matins. Plus de savon ni de shampoing . Les résultats sont très satisfaisants.

    26.10 à 21h55 - Répondre - Alerter
  • Quelle marque de bicarbonate de soude nous conseille-tu, où l’acheter ?

    4.04 à 00h32 - Répondre - Alerter
    • N’importe quelle marque fera l’affaire, c’est la même molécule a la base. Après certaines marquent la récolte naturellement, d’autres la font chimiquement. Si tu veux du plus naturel, va en boutique bio, ça sera dans le coin nettoyage. Sinon, les supermarchés en vendent aussi, à côté du sel en général. Mais chez moi il est plus cher au kilo en supermarché qu’en boutique bio, et il est dans un emballage non recyclable alors que dans la boutique bio il est dans un simple sachet en papier recyclable voire même compostable ! :)

      9.04 à 09h57 - Répondre - Alerter
  • Merci ! j’ai les cheveux fins et courts (par obligation). Compte-tenu de mes cheveux et du fait qu’ils s’affinent de plus en plus, ma coiffeuse me disait d’espacer mes shampooings mais pour moi c’était mission impossible, si je veux avoir un peu de volume et éviter les cheveux gras. Je viens de découvrir ce site et j’ai essayé de repousser d’un jour le lavage (4 jours au lieu de 3 voire 2) avec l’aide des brossages et de la fécule de maïs. Je suis très contente car ça marche, et je vais enfin pouvoir espacer les lavages. Et comme j’essaie d’avoir un comportement plus écolo, ça va aussi dans ce sens là, alors c’est parfait !

    25.07 à 07h40 - Répondre - Alerter
  • J’ai bien envie de le tenter, mais j’ai juste peur d’un truc : je ne subis pas le combo racines grasses - pointes sèches, car chez moi c’est sec partout.
    Je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine et ils restent secs, presque crépus (dixit ma coiffeuse) alors que je suis blanche. J’utilise systématiquement un sérum après mon shampoing, sinon on dirait de la paille.

    J’ai un peu peur que cela soit difficile de me passer d’un soin nourrissant après le vinaigre de cidre, non ?... C’est possible d’appliquer un jaune d’oeuf ou de l’huile d’avocat par exemple ?

    7.07 à 23h50 - Répondre - Alerter
  • Je tente le coup depuis 1 mois 1/2 maintenant, je respect à la lettre les conseils.
    Résultats : Cheveux plus brillants, plus de démangeaisons, plus de pellicules et enfin je les perds très peu. J’ai les cheveux jusqu’aux fesses. Même avec un bon shampoing bio, je n’ai pas eu d’aussi bon résultats.
    Merci

    14.03 à 09h53 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Je préconise la solution de l’argile verte contre les cheveux gras. C’est une alternative intéressante aux shampoings très couteux. On peut aussi utiliser des huiles essentielles.

    Personnellement, j’utilise l’argile verte depuis des mois, c’est vraiment efficace. J’en fais aussi des masques pour la peau ! Mon sébum se régule désormais beaucoup mieux.
    Mon blog cheveux gras : http://www.cheveuxgras.fr

    10.02 à 11h47 - Répondre - Alerter
  • Cet été, en Auvergne, je ne me suis lavé les cheveux qu’à l’eau pendant deux semaines, et ils étaient magnifiques. C’était une eau très douce, directe de la source. L’air était pur, très loin d’une grande ville. De retour à Paris, le duo infernal "gras aux racines et secs aux pointes" a repris. Sans parler des cheveux électriques en hiver. Ne pas se laver les cheveux ça ne marche que dans quelques régions privilégiées, non polluées.
    Autrefois, avant l’existence du shampooing, on se brossait souvent et longuement les cheveux pour répartir le sébum jusqu’aux pointes, et on se les lavait parfois au savon noir, en rinçant au vinaigre. Mais surtout, autrefois, il y avait beaucoup moins de pollution !
    Concernant le "no-poo", rien de neuf : la soude, alcaline, dissout le gras, et le vinaigre, acide, rétablit l’équilibre. Je le faisais déjà dans les années 70. A votre avis, pourquoi un jour on abandonne ? Trop ou pas assez de bicarbonate, mal réparti, mal rincé.... et c’est la cata. Rien ne vaut un produit élaboré et rigoureusement dosé en laboratoire, bio et non polluant. Maintenant, ça existe.
    Dernier point qui me fait penser que cet article semble être écrit par une personne novice : une huile essentielle n’est pas de nature lipidique, malgré son nom. Donc l’huile essentielle d’Ylang Ylang ne "nourrit" pas le bulbe. Si elle est si souvent associée aux soins des cheveux, c’est parce que dans certains pays on l’utilise comme anti-parasitaire (comme nous le faisons en France avec l’huile essentielle de lavande). Au mieux, elle "tonifie" le cheveu et surtout camoufle l’odeur du vinaigre.
    Alors non à tous les produits très parfumés, agressifs et polluants qui nous font entrer dans un cercle infernal. Mais non aussi à des méthodes qui ne marchaient autrefois que dans un environnement bien plus sain. Sauf si vous avez la chance de vivre dans un lieu encore privilégié !

    22.11 à 11h30 - Répondre - Alerter
    • Votre témoignage est véritablement riche de votre expérience. Merciiiiiii !!!
      A chaque époque son environnement. Toutefois des produits adaptés doivent sûrement être efficace. Il est juste difficile et terriblement long de trouver ce qui nous va.

      18.04 à 19h04 - Répondre - Alerter
  • Wahou j’y aurais pas pensé.
    Moi aussi je suis en mode 70 cm de cheveux. Shampoing tous les 4 jours à 1 semaine selon les cas et brossage matin et soir. Zéro sèche cheveux.
    Pas par frugalité, juste parce que ça prend trop de temps. Et effectivement mes cheveux sont à peu près propres.
    J’ai quand même du mal à croire à tout, et donc un shampoing bio me semble plus adapté comme solution. Et puis un minimum de démêlant parce que vous avez peut-être cette chance, mais mes cheveux à moi, ils s’emmêlent.

    D’abord, le sel marin, moi ça me flingue les cheveux (noeuds, fourches...) alors la solution "vacances"... c’est plutôt l’inverse. Idem pour les shampoings secs, ça rend service mais mes cheveux sont sales et moches.

    Dernier point, je ne sais pas où vous vivez mais pour ma part débarquer à Paris a été un choc capillaire. Brossage et shampoing à l’eau ça marchait quand j’étais dans la brousse avec des cheveux salis de poussière et de transpiration, mais depuis qu’il y a aussi la pollution, c’est pas la même histoire....

    Mais merci quand même !! Ca résoud un grand mystère pour moi : pendant des millénaire la femme occidentale n’existait pas sans cheveux très longs et pourtant il n’y avait pas de shampoing...

    Et puis, si, pour moi mes cheveux longs et beau, c’est vital. C’est psychologique mais c’est comme ça.

    21.11 à 15h19 - Répondre - Alerter
    • Malheureusement les produits cosmetiques meme bio, obligent à rester dans un cercle de consommation. Il faut utiliser au minimum un apres shampoing si on a les cheveux secs, a la fin su shampoing. Et surtout ça coute son prix pour trouver des produits reellement respectueux de l’environnement (et pas seulement pour un coup de pub). Tandis que les methodes telles que le no-poo ou le shampoing fait avec un oeuf permet de reduire les produits que l’on utilisent. Et si la recette publié aujourd’hui n’est pas adaptee a tout le monde, il en existe plein d’autre dont on peut s’inspirer pour pouvoir trouver la sienne. Faut pas s’attendre non plus à ce que tout nous tombe directement entre les mains...
      Et juste au passage j’ai vécu à Paris en utilisant cette methode. Donc ca peut aussi marcher en dehors de la cambrousse.

      7.01 à 07h38 - Répondre - Alerter
  • Franchement il y a des personnes qui se font bien chier à se compliquer la vie...
    La préparation reste une base acide et certaines personnes ne vont pas suporter.
    Il est quand même plus simple de sélectionner un shampooing bio.
    La plus grande difficulté étant d’en trouver un avec au moins 90 % de composant bio.
    Sinon, rasez vous le cran...

    16.11 à 23h35 - Répondre - Alerter
    • Pas du tout. La préparation est d’abord basique avec le bicarbonate, puis acide avec le vinaigre pour rétablir l’acidité car justement le cuir chevelu est la partie du corps où la peau est la plus acide.... donc je ne vois pas en quoi ce ne serait pas supportable de rétablir le pH en utilisant le vinaigre. Nos grands-mère le font depuis des générations !

      Effectivement si l’on ne veut rien changer à ses habitudes, un shampoing bio est beaucoup plus simple, donc on reste sur le rythme de lavage habituel et on consomme sans trop se poser de question.

      Depuis que j’ai lu cet article sur le blog d’Antigone, je n’utilise plus mon shampoing bio... j’espace mes shampoing, mes cheveux sont plus beaux et je consomme moins de bouteilles en plastique !

      Merci Antigone !!!

      5.12 à 18h25 - Répondre - Alerter
  • Bonjour Ophélie,

    J’ai fait les mêmes constatations et les mêmes conclusions. Ca fait maintenant 1 an et demi que je ne lave plus mes cheveux, ou alors rarement, et à l’eau de pluie !
    Par contre, je passe du temps à me brosser les cheveux avec une bonne vieille brosse en sanglier ! C’est divin !

    De très secs, cassants, ternes avec des irritations quand ce n’est pas des pellicules, mes cheveux sont devenus sains. Cerise sur le gâteau, ils ne tombent plus... c’est magique !
    Il faut dire que j’ai tout essayé pour avoir une belle chevelure, y compris les dermatologues pour stopper la chute de mes cheveux. Un cauchemar qui dure depuis mon adolescence !

    C’est après avoir lu les recherches d’une sociologue sur les souvenirs des habitants de la vallée de Joux et de la Savoie dans le massif du Jura que je me suis rendue compte que ces personnes ne se lavaient pas les cheveux, mais les peignaient. Ma grand-mère me l’a confirmé. Mais j’ai mis pas mal de temps à faire le rapprochement avec le bénéfice que je pouvais tirer de cette pratique.

    Bien entendu, je n’en dis rien. Mais peut être ai-je tort ? En tout ca, Ophélie je suis ravie de pouvoir partager ça avec vous ! Merci pour cette article

    15.11 à 15h26 - Répondre - Alerter
    • Bonjour à vous,

      Merci pour de cet apport !
      Existe t-il un lien internet, s’il vous plait, où lire la recherche sociologique que vous évoquez ? ou une référence ?
      Et, vivant dans une région tropicale, je vous pose donc la question :
      Comment gériez-vous la transpiration du cuir chevelu ? -quand vous dites "rarement" c’est-à-dire plus précisément ?

      (Je suis arrivée sur ce forum faisant une recherche sur le sujet. Merci à ceux qui partagent !
      Je n’ai pas l’habitude des forums, j’espère que je ne fais pas trop du déterrage de topic...

      Bien à vous.)

      30.12 à 17h40 - Répondre - Alerter
  • Ca donne envie d’essayer !! Merci pour les conseils :-)

    12.11 à 23h13 - Répondre - Alerter
  • Aux autres commentateurs, je vous prie de m’excuser, mais soit vous n’avez pas lu entièrement l’article, soit vous n’avez pas tout à fait les yeux en face des trous...

    Ce que l’auteur dit est très clair : sa recette de ’no-poo’ est destinée à une phase de transition, en attendant de ne plus se laver les cheveux qu’à l’eau pure. Donc oui, tout arrêter (à moins que vous ne comptiez l’eau comme ’shampoing’ ?..), Terra Eco ne propose pas là un titre trompeur.

    Elle explique juste qu’atteindre ce stade prend du temps, et que, pour y parvenir, il faut passer par cet abandon des shampoings traditionnels et opter pour un espacement à l’aide de sa méthode maison.

    Dommage ? Dommage que les gens lisent si mal les choses...

    12.11 à 18h53 - Répondre - Alerter
    • Belle idée de se passer des shampoings du commerce et juste profiter des ingrédients de la nature ; ) bien que, je reconnais, c’est loin d’etre évident de changer certaines habitudes (ça mousse, c’est propre ; l’odeur...). De mon coté, je suis en train de tester la poudre de shikakai. Au plus je l’utilise, au plus je suis séduite. Mon avis, version test sur moi, mes loulous : http://sophieaunaturel.blogspot.fr/...

      12.11 à 20h24 - Répondre - Alerter
    • Il serait alors plus simple de se laver uniquement avec de l’eau de mer...
      Mais un sport intense lorsque l’on a des cheveux gras, l’eau ne leurs redonne pas le volume.

      16.11 à 23h40 - Répondre - Alerter
      • Moi je trouve qu’ils ont plus de volume maintenant ! Depuis novembre 2014 à peu près, je me lave avec dette recette. Depuis mi mars j’en suis à un no-poo par semaine et des WO (water only - lavage à l’eau seule, il y a une technique bien particuliere pour que ça marche... ;) ou des ss (shampoings secs) entre deux si besoin, en général juste 1 entre 2 suffisent. J’espère faire mon mois sans rien cet été.. On verra bien !

        9.04 à 10h03 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi ne pas opter pour un vinaigre de rose qui sent bon, ça peut aider aussi...

    12.11 à 17h59 - Répondre - Alerter
  • Je l’ai fait quelques mois (sans l’ylang ylang) et j’ai laissé tomber le bicarbonate pour ne garder que le vinaigre dilué en rinçage : le top du démêlage de meule de foin !
    Le bicarbonate me desséchait les cheveux, devenus presque poreux. Surdose sans doute. Mais le bic’ nettoie à fond le cuir chevelu. J’imagine que ça marche avec la peau en général, et je me lave avec après une bonne suée. Aucune réclamation de mon compagnon.

    Quant au brossage, c’est vrai que c’est efficace mais long vu la crinière, et après j’ai la tête de quelqu’un qui a mis les doigts dans la prise, alors le re-brossage mouillé ensuite : merci mais non merci.

    C’est assez trompeur de dire "tout arrêter" alors qu’on change simplement de produit. Enfin, ça pousse à lire ce que vous avez à dire.

    12.11 à 15h54 - Répondre - Alerter
  • Très bel article mais j’ai du mal avec vos formules punch et racoleuses, on dirait une pub pour shampoing...

    Entre "Tout arrêter " et "Bonjour, je m’appelle Ophélie et je ne me lave pas les cheveux" on est servit. Non vous n’avez pas "tout arrêté" , vous avez arrêté les shampoings du commerce, c’est quand même différent.

    Dommage.

    12.11 à 15h47 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité