publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Classement des présidents les plus polluants : Obama écrase Sarkozy

Classement des présidents les plus polluants : Obama écrase Sarkozy

Taille texte
Classement des présidents les plus polluants : Obama écrase Sarkozy
(Illustration : Denis Esnault)
 
En campagne, le président américain a battu tous les records d’émissions carbone cette année. Son homologue français reste en embuscade.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 20 - décembre 2010

Homme-femme : qui est le plus écolo ?

Prenez un président, mettez-le en campagne et donnez-lui un gros avion pour parcourir un pays vaste comme un continent. Vous obtiendrez le plus gros pollueur du concours 2010. Pour la troisième année consécutive, Terra eco a pris sa calculette pour mesurer les émissions des voyages présidentiels. Cette fois, c’est Barack Obama qui remporte la sale cocarde. Le président des Etats-Unis pèse presque autant que Hu Jintao, Felipe Calderón, et Luiz Inácio Lula da Silva réunis. Entre le 1er janvier et le 31 octobre, ses déplacements ont dégagé près de 20 000 tonnes équivalent CO2. Arpenter de long en large 50 Etats à bord d’Air Force One, un Boeing 747, n’est pas sans conséquence du côté des gaz à effet de serre. Ces tonnes de carbone auraient été « utiles » si elles avaient permis à la majorité démocrate de se maintenir et – qui sait – de faire passer une loi climat, enterrée par les républicains….

Un autre président battait également campagne : Lula da Silva aura, cette année, plus voyagé au Brésil qu’Obama aux Etats-Unis. Par bonheur, l’ex-président brésilien se déplace en jet. Presque un vélo comparé à Air Force One ! Le marathon de Lula pour favoriser l’élection de Dilma Rousseff n’aura dégagé « que » 7 000 tonnes de CO2. Nicolas Sarkozy, en revanche, a mis des freins sur ses engins et du lest dans son planning aérien. Presque deux fois moins de déplacements en France par rapport à 2008, sa première année pleine de fonction. Et moitié moins de kilomètres hors de l’Hexagone. On lui attribuerait presque une palme de sobriété… s’il ne venait de changer de modèle d’avion pour un « carbonique » A330. Alors que s’ouvre, dans une ambiance pessimiste, le sommet des négociations climatiques de Cancún, les choix des dirigeants en matière de déplacements pèsent lourd dans la balance des symboles. —

1/ Barack Obama = 20 000 tonnes éq. CO2

Cette année, pour prendre rendez-vous avec le président des Etats-Unis, il fallait aussi prendre l’avion. Ça tombe bien, Air Force One est aménagé en bureau volant. Ce qui tombe mal pour le climat, c’est que cet énorme Boeing, un 747-200, est le plus polluant de tous les avions présidentiels participant à notre concours. En 150 000 km dans les cieux américains, et quelque 50 000 km dans l’azur international, Barack a dégazé un max. Les voyages du président ne font pas exemple en matière de sobriété énergétique.

2/ Felipe Calderón = 7 120 tonnes éq. CO2

Le président mexicain était également en campagne cette année. Pour défendre son parti au renouvellement des sièges de gouverneurs dans 12 Etats, il s’est déplacé 72 fois. Un record ! Mais ce sont plutôt ses voyages à l’étranger, à bord d’un Boeing 757, qui pèsent dans la balance : ils comptent pour 87 % des émissions annuelles de l’hôte du sommet de Cancún.

3/ Luiz Inácio Lula da Silva = 7 033 tonnes éq. CO2

Pour assurer un avenir à sa dauphine, Dilma Rousseff, Lula a dévoré du ciel. Un parcours de stakhanoviste : près de 220 000 km au-dessus de son propre pays. Heureusement que l’ancien président a eu le bon goût de voyager léger. Son jet Embraer 190 est définitivement moins glouton que les gros porteurs des présidents occidentaux ou chinois. Cette campagne aura tout de même compté pour un peu plus de 60 % de ses émissions annuelles.

4/ Hu Jintao = 7 025 tonnes éq. CO2

Le président chinois talonne ses confrères brésilien et mexicain. Pourtant son profil carbone n’a rien à voir. En effet, Hu Jintao s’est peu déplacé. Très peu même, en comparaison de ses homologues : à peine 11 voyages en tout. Seulement, quand il sort de l’Empire du Milieu, c’est pour aller à l’autre bout du monde, au Canada ou aux Etats-Unis par exemple. C’est loin, et en gros porteur – un Boeing 747-400 –, ça pollue énormément.

5/ Angela Merkel = 5 138 tonnes éq. CO2

La chancelière allemande fait des efforts. Dès qu’elle peut, si la destination reste germanique, Angela monte dans un jet Bombardier Challenger ou un hélico Super Puma. Elle a même expérimenté le voyage en voiture pour rentrer chez elle depuis Lisbonne, éruption volcanique islandaise oblige… Ce qui pèse lourd chez Angela, c’est son Airbus 310 : 95 % de ses émissions sont liés à ses déplacements à l’étranger.

6 / Nicolas Sarkozy = 2 900 tonnes éq. CO2

Doit-on féliciter le petit dernier ? Il est vrai que le président français a, cette année, été particulièrement économe de ses mouvements. A peine 134 000 km à l’étranger, en Airbus 319. Mais voilà, le problème est devant lui. Nicolas Sarkozy s’est en effet acheté un A 330-200 qu’il a fait retaper. S’il avait voyagé avec Air Sarko One dès cette année, il aurait multiplié par 2,5 ses émissions de CO2. Ce qui l’aurait ramené en deuxième position de ce classement…

A lire aussi sur Terra eco
- Le classement des avions présidentiels

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Râlez pas les gens, moi je trouve pas mal ce classement. Parce qu’il y a un paquet de déplacements qui ne servent à rien ou presque ou pourraient au moins être remplacés par des visio conférences. Quand je vois que là où je travaille c’est possible et ça marche très bien, je me dis qu’au niveau des présidences, les systèmes performants doivent pas être compliqués à installer...

    Au sujet du père Sarko qui va bientôt rattraper Obama à cause de son nouvel Airbus a330 :
    Je recopie ici un court article du Canard enchaîné daté du 1er décembre (page 1) :

    " Une petite visite dans un élevage dans le Bourbonnais pour montrer que le Président aime ses agriculteurs ? Oui, mais en Sarko One ou rien. Et, outre le nouvel Airbus présidentiel, un Falcon pour l’intendance. Problème, l’aéroport de Clermont-Ferrand n’est pas équipé pour ce type d’appareil. L’Airbus A330 ne sert jamais pour couvrir une si courte distance. Pas grave, les services du Château ont aussitôt fait acheminer, grâce à l’aimable concours d’Aéroports de Paris, sur des camions, tout le matériel nécessaire à cette visite de deux heures. Soit un push-back (sorte de tracteur à pousser les avions), plus une passerelle adaptée à ce modèle d’Airbus, plus une grue permettant de charger les engins décrits ci-dessus.
    Las, les portes de l’aéroport étant condamnées, les passagers canalisés, les abords neutralisés, à coup de barrières, rubans fluo, flics en civils, compagnies de CRS et escadrons de gendarmerie, Robocop et autres tireurs d’élite, rares sont ceux qui auront eu la chance de profiter de ce déplacement à grand spectacle. Et à grands frais.
    Il y a ceux qui se serrent la ceinture et ceux qui se contentent de l’attacher. "

    Comme tous les gosses avec leur nouveau jouet, Sarko joue avec son avion... Aux frais de la princesse évidemment... Bonjour le CO2 avec un tel avion sur un si court déplacement...
    Sarko vise la première place du classement !!

    4.12 à 12h15 - Répondre - Alerter
  • Bjr, en tant que fidèle lecteur et abonné, je rejoins la liste des commentaires précédent. n’avons nous rien de plus utile à dire (et à lire !) que ce classement ?

    25.11 à 19h30 - Répondre - Alerter
  • andrescho : QUELLE DEONTOLOGIE ?

    "OBAMA président le plus pollueur, son homologue français en embuscade". Le drapeau américain, 1 er, celui qui porte le drapeau français 6 ème, ..., en embuscade, oui, bien sûr, mais on ne doit PAS avoir la même définition vous et moi ! Mais vous n’étes peut être pas tenu de dire la vérité, ni de savoir parler français ?

    24.11 à 21h21 - Répondre - Alerter
  • Gégé : Et alors ?

    On en fait quoi de ça ? Moi je trouve ça normal qu’un président voyage beaucoup. Alors comme on dit en anglais "So what ? What’s the point ?"

    24.11 à 18h33 - Répondre - Alerter
  • Un des classements les plus niais qu’il nous ait été donne de voir depuis bien longtemps. Merci.
    Avez-vous conscience que ce genre de contribution dessert au plus haut point le mouvement écologiste ?

    24.11 à 16h29 - Répondre - Alerter
  • benzouillette : Triste article

    C’est dramatique de faire preuve d’autant d’opportunisme et de manque de rigueur journalistique !
    Une idée : considérer qu’il n’y a pas qu’un seul passager dans de tels avions...
    Une autre idée : faire le bilan entre les émissions carbone produite par les déplacements, et les économies d’émissions faites dans leurs pays respectifs (je pense que la Chine devrait rapidement remonter)
    Une dernière idée : juger de leurs émissions à la hauteur de la tâche qu’ils accomplissent et cesser de vouloir faire des symboles de n’importe quoi.

    24.11 à 16h13 - Répondre - Alerter
  • Il serait intéressant de faire un classement similaire de nos grands écolos (je fais parti des petits écolos). Par exemple, quelles sont les émissions carbone de Nicolas Hulot ? (qui dans sa vie a du prendre l’avion des centaines de fois) ou d’autres Voinet ?
    ...et de comparer les émissions de ce beau monde médiatique conscient de la réalité écologique aux politiciens dont ce n’est pas vraiment la préoccupation principale

    24.11 à 13h43 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité