publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Ces petits aéroports qui ne servent à rien
23-11-2012

Ces petits aéroports qui ne servent à rien

Taille texte
 

Angers : 10 %, Rennes : 50 %, Tours : 55 %. Ce sont les taux de fréquentation des petits aéroports régionaux, qui peinent à attirer les usagers. Des structures qui ressemblent souvent à des déserts, grèvent les budgets locaux et pèsent lourd sur les épaules du contribuable à grands coups de subventions accordées aux compagnies low-cost qui les desservent. « Dans ce contexte, le nouvel aéroport nantais, prévu à Notre-Dame-des-Landes, est-il vraiment utile ? », s’interroge Bastamag.

- A lire sur Bastamag

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • J’aime bien bastamag, mais là, j’aimerais les inviter à Nantes…

    La dernière fois que j’ai fait ça, dans des bureaux de l’île de Nantes, à 500m du coeur de ville, en fin d’après midi… les vitres tremblaient toutes les cinq à dix minutes.

    Et là, on m’a dit : je comprends maintenant le problème de transfert de l’Aéroport de Nantes…

    Bon, quant au problème de fréquentation, il n’y a pas vraiment à réagir tant les comparaisons sont à l’évidences faussées et tronquées : NDDL étant le transfert de l’aéroport actuel, il recevra d’entrée le trafic actuel. Donc plus que Tours, Angers, Le Mans, et d’autres… réunis.

    26.11 à 09h47 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité