publicité
Accueil du site > Actu > Data > Blé, il ne restera que des miettes…
1-10-2015
Mots clés
Climat
Agriculture
Monde

Blé, il ne restera que des miettes…

Taille texte
Blé, il ne restera que des miettes…
(Crédit photo : Cécile Cazenave et Louise Allavoine)
 
Découvrez en images, en infographies et en liens la baisse des rendements agricoles liée au changement climatique.

Les chercheurs de l’université du Kansas (Etats-Unis) ont fait tourner leurs modèles climatiques et agronomiques : pour chaque degré supplémentaire, la production mondiale de blé pourrait diminuer d’au moins 6%, soit, si l’on se réfère à la récolte 2012-2013, environ 47 millions de tonnes, l’équivalent d’un quart du commerce mondial de cette céréale. Et bien plus encore selon la région du monde où on la cultive. Or, la planète se peuple et les habitudes alimentaires se modifient. Il faudra par exemple augmenter de 60% la production de blé d’ici à 2050 pour nourrir les 9 à 10 milliards de bouches.







Passez votre souris sur la photo pour faire apparaître les informations complémentaires

Retrouvez l’image en plein écran ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • un documentaire visible sur notre site wwwterramillet.com aborde ces sujet capitaux : la surexploitation des ressources en eau, la fragillité des cultures principales (riz et blé) devant le réchauffement, et des solutions d’adaptation (pour exemple la culture du millet puisque nous travaillons dessus, mais pas seulement). Nous avons donné une conference à ce sujet dernièrement à Nantes (manifestation organisée par Alternativa).

    14.10 à 19h07 - Répondre - Alerter
  • Pas très clair l’article. D’un coté on a 6%, de l’autre un quart.
    Malgré tout des nouvelles très inquiétantes.

    8.10 à 09h59 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      et merci de votre message.
      la baisse de 6% concerne la production, celle d’un quart concerne le commerce, les échanges en monnaie. Or, toute la production n’est pas vendue sur les marchés internationaux, une bonne partie est utilisée directement par les pays producteurs.
      Cordialement,
      François Meurisse, de Terra eco

      8.10 à 10h42 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité