publicité
 
 
Accueil du site > Actu > COP21 > Les extraterrestres prêts à nous convertir à l’écologie ?
22-08-2011
Mots clés
Environnement

Les extraterrestres prêts à nous convertir à l’écologie ?

Taille texte
Les extraterrestres prêts à nous convertir à l'écologie ?
(Crédit photo : monia2009)
 
Scénario catastrophe, mais sérieusement envisagé par des scientifiques de la Nasa : les extraterrestres pourraient nous attaquer si nous ne devenons pas plus écolos.

Si l’Homme et les extraterrestres étaient amenés à se rencontrer un jour, ce serait sans doute pour discuter changement climatique. C’est l’une des très sérieuses conclusions d’un groupe de scientifiques de la Nasa ayant étudié les différents scenarios d’un éventuel contact avec les aliens. Bien qu’il juge cette rencontre peu probable, le rapport interroge : serait-elle « bénéfique ou néfaste pour l’humanité ? »

Plusieurs possibilités, commente Ian Sample dans le quotidien britannique The Guardian. Ou bien ces êtres sont coopératifs, et permettent à la race humaine de progresser et d’acquérir de nouvelles connaissances… jusqu’à éradiquer la faim et la pauvreté sur Terre. Ou bien – c’est là le scénario catastrophe – les extraterrestres nous attaquent, nous mangent ou pire encore, pratiquent quelque expérience physique rendant inhabitable notre petit coin de galaxie.

Dégâts environnementaux

Le plus sérieusement du monde, les chercheurs détaillent ces différentes hypothèses avant de conclure : dans le doute, nous ferions mieux de nous conduire correctement avec ces extraterrestres – dont l’existence, rappelons-le, reste très éventuelle. Car selon le rapport, ces aliens « pourraient désapprouver les dégâts environnementaux causés par les humains et, de fait, chercher à nous éliminer afin de sauver la Terre ». La priorité étant de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, « puisque la composition atmosphérique peut être observée depuis d’autres planètes  ».

Selon les scientifiques, même dans le cas où ces êtres extra-terrestres n’ont pas de « conscience écologique », continuer à polluer l’atmosphère pose problème : depuis l’espace, ces évolutions atmosphériques apporteraient la preuve du caractère incontrôlable de la croissance de notre civilisation. Et qui dit « expansion démesurée » dit « danger » pour ces braves bonshommes… verts.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
23 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • et au tourisme ai-je envie de dire : c’est bien connu que ce sont de grands voyageurs et si on met notre communication au diapason de la leur ...

    plus sérieusement en languedoc Roussillon, vers perpignan, ces phénomènes font de plsu en plus partie du tourisme ( http://www.vendres.web44.net ) : il y a eu le phénomène bugarach et la soi-disant fin du monde de Décembre 2012.. Il y avait déjà Rennes Le Chateau et le trésor des Templiers...

    18.09 à 22h29 - Répondre - Alerter
  • Je trouve cette hypothèse d’Extraterrestres Verts menaçant l’Humanité délirante. Des Extraterrestres Verts auraient forcément puiqu’ils sont Verts une "civilisation" de niveau 0 au stade de développement inférieur a la notre, déjà qu’on a pas atteints le niveau 1 de l’échelle de Kardashev. Par conséquent, ils ne pourraient voyager dans l’espace pour nous atteindre, et ne sauraient pas utiliser les biotechnologies nécessaires pour nous détruire, parce que les écolos comme des fondamentalistes religieux condamnent le concept de Science, et sont contre la technologie. Une "civilisation" d’Extraterrestres Verts, serait une collection de "cultures" différentes et pas unies, qui s’ignoraient les une les autres, car seul le développement qui ne peut être Vert permet l’avènement d’une société planétaire. Respectant l’environnement comme l’émation des divinités, ils ne pourraient que végéter sur leur planète comme les Aborigènes d’Australie, attendant impuissants que des civilisations avancées venues de l’espace, les anéantissent comme de vulgaires insectes, ou bien qu’un astéroide y décime toute vie "intelligente. On a donc par conséquent rien a craindre de société traditionnelles venues de l’espace car seul le Progrès permet les voyages spatiaux. On a plus a craindre a mon avis de civilisations plus développées que nous.

    5.09 à 23h24 - Répondre - Alerter
  • En tant qu’observateur de votre planète je puis vous rassurer : nous sommes tous, sans exception, opposés à la cruauté envers les animaux.
    Vous-avez donc toute latitude pour vous entre-tuer et rendre votre planète totalement inhabitable ; actions qui semblent plutôt bien avancées.
    Je puis vous garantir qu’aucune action d’aucune sorte n’aura lieu à aucun moment, si ce n’est une nouvelle manipulation génétique de démarrage lorsque cette planète se sera auto-purgée.

    8.09 à 00h19 - Répondre - Alerter
  • Ces scientifiques se rendent bien compte que les populations sont imperméables à la raison.

    Alors, que faire ?
    Ils ont remis au goût du jour le mythe du père Fouettard !

    Car avec des garnements sans cervelle, il n’y a que la crainte du châtiment qui ait quelque chance de les faire marcher droit.

    Ce n’est pas très glorieux pour nous autres, mais c’est sûrement une bonne idée car adaptée à nos mentalités.

    28.08 à 22h24 - Répondre - Alerter
  • La composition atmosphérique de la terre n’a fait que changer (drastiquement) au cours de son histoire. Les premières "plantes" ont par exemple pollué masssivement l’atmosphère avec du dioxygène, faisant passer sa teneur de 0 à environ 20% aujourd’hui (et en passant par des pointes à environ 30%). Des extraterrestres sont-ils venus punir ces méchantes plantes pollueuses ?
    Concernant le C02, sa teneur était environ 20 fois plus élevée qu’aujourd’hui il y a 300 millions d’années. La seule visite extraterrestre significative, c’est la météorite tombée dans la région mexicaine du Yucatan il y a environ 65 millions d’années, ce qui a provoqué une crise biologique et favorisé l’émergence des mammifères (dont nous faisons partie).
    Illustration :
    http://www.nature.com/nature/journa...

    26.08 à 11h18 - Répondre - Alerter
    • Merci pour ces remarques intéressantes. Seule petite rectification, la teneur en CO2 était 20x supérieure à aujourd’hui il y a environ 600Mio d’années et non 300 (période où visiblement la teneur en Co2 avoisine celle d’aujourd’hui) d’après votre graphique.

      26.08 à 23h21 - Répondre - Alerter
      • Merci pour ce correctif, que j’approuve.
        12 fois supérieur il y a 580 Ma
        20 fois supérieure il y a 550 Ma.
        2 fois supérieure il y a 300 Ma
        14 fois supérieure il y a 380 Ma
        8 fois supérieure il y a 180 Ma

        La teneur actuelle en CO2 de l’atmosphère (280 ppm pré-industriel et environ 390 ppm aujourd’hui) est objectivement faible à l’échelle des 600 derniers Ma. Des extraterrestres se sont-ils inquiétés de l’effondrement de ces niveaux de CO2 à l’échelle des temps géologiques ?

        27.08 à 10h21 - Répondre - Alerter
        • Le GEIPAN du CNES a un site web très bien documenté sur les divers témoignages d’ovni et leurs analyses scientifiques, néanmoins quelques cas ne trouvent pas d’explications rationnelles. on peut imaginer qu’une civilisation ET saurait déjouer par une technologie bien plus avancée le mur spatial et temporel qui nous séparent pour nous observer via des sondes automatisées ... ce n’est que pure spéculation néanmoins il ne faut s’interdire de les émettre.

          nous même faisons bien la même chose avec notre environnement spatial proche, et des projets d’observations plus lointains existent, basés sur des méthodes d’interférométries réalisées dans l’espace qui nous permettraient d’analyser la composition spectrale des exo-planètes et ainsi valider ou non l’éventuelle présence de vie sur celles-ci.

          par ailleurs les scientifiques se rendent compte que la vie peut apparaitre dans des conditions forts diverses et qu’ils ne faut pas garder simplement un point de vue anthropocentré. les conditions d’accueil pour la vie dans l’univers ont du apparaitre bien avant la formation de notre système solaire laissant le temps à des civilisations de se développer. Si ces civilisations existent encore malgré le temps infinement plus long de leur existence que la notre c’est qu’elles ont su dépasser les limites primitives liées à leur naissance et adopter un comportement/une maturation psychologique n’entrainant pas une autodestruction (comme notre espèce a malheuseument tendance à le faire).

          imaginons maintenant notre espèce ayant adopté un tel comportement de sagesse...le pétrole ne serait qu’une parenthèse dans l’histoire qui aurait permit à l’homme d’accéder à une marche de connaissance bien plus élevée. selon le principe entropique, plus une civisation se complexifie plus elle a un besoin d’énergie croissant, on peut imaginer dans le futur une optimisation de la capture de l’energie du soleil ou la mise au point du projet ITER de fusion nucléaire qui nous donnerait accès à l’énergie quasi infinie....et qui sait si cette quête de l’énergie ne permettrait pas d’apporter les clés permettant de traverser les barrières du vide et du temps : les grands accélérateurs du CERN adoptent bien ce principe du plus d’énergie pour pouvoir sonder plus profondément la matière et l’espace temps.

          par ailleurs des physiciens ont émis des hypothèses sur la possibilité de courber l’espace temps qui permettrait de traverser des distances infinis en un instant, pour le moment ce ne sont que science fiction et pure spéculation mais l’histoire nous montre que les sciences apportent régulièrement leurs lots de surprises et qu’en la matière rien n’est figé à jamais...

          27.08 à 11h51 - Répondre - Alerter
    • c’est possible mais l’homme accélère les dégradations climatiques et continuer dans ce sens nous conduirait probablement à de grandes catastrophes.Que des extraterrestres viennent nous rappeler à l’ordre pourquoi pas mais je pense qu’ils se seraient déjà manifester dès lors que l’homme à conçu la bombe nucléaire...

      11.06 à 09h06 - Répondre - Alerter
  • Je trouve très étonnant qu’on puisse payer des scientifiques pour nous sortir de telles âneries. Il y a aussi bien d’autres sujets plus sérieux à traiter...

    24.08 à 08h52 - Répondre - Alerter
  • Je conseille vivement Melancholia, car nous sommes ici et maintenant.

    23.08 à 20h08 - Répondre - Alerter
  • Non mais sérieusement ? Il y a des scientifiques payés pour ça ?

    23.08 à 17h25 - Répondre - Alerter
  • Je ne sais pas si les ET nous observent mais, que ce soit le cas ou non, je trouve cette idée d’intelligences supérieures désapprouvant nos comportements extrêmement "intéressante". Elle remplace en quelque sorte le bon Dieu, un peu poussiéreux, et permet par la même occasion à certains de se substituer à l’ET évolué pour prendre la parole et tenter de guider les troupeaux humains vers plus de sagesse.

    Le problème, bien sûr, c’est que ce fantasme d’ET coïncide plus ou moins avec le fantasme du terrien futur, celui qui, grâce à une espèce de saut quantique dans la conscience, sera sorti vainqueur de l’ordalie des catastrophes générées par le monde moderne.

    Problème, disais-je, car pour devenir lui-même une intelligence supérieure, il va bien falloir que le terrien en question se sorte tout seul du cosmique caca dans lequel il s’est si complaisamment plongé. S’il continue d’évoquer et d’attendre le salut ou la punition d’un (ou de plusieurs) dieu(x), même en les remplaçant par de gentils ou de méchants ET, il ne parviendra évidemment pas à transcender l’état d’animal infantile qui, malheureusement, caractérise le prétendu "homo sapiens" (tu parles d’un sapiens !) ; état animal qui l’a précisément conduit là où nous en sommes aujourd’hui.

    L’animal est structurellement limité à la recherche de la satisfaction immédiate de ses besoins et désirs ; et quand il a entre les pattes l’arsenal de la technologie actuelle, eh bien il fait sauter la planète. Comment pourrait-il en être autrement ?

    Si les ET nous observent, il leur faudra bien peu de considération pour l’évolution en intervenant dans nos gamineries animales. Un peu comme ces parents qui maternent leurs enfants jusqu’à l’âge de 40 ans et qui les condamnent ainsi à l’immaturité leur vie durant.

    Si les ET nous observent, gageons donc qu’ils seront très contents de constater un jour que le terriens ont cessé de croire aux ET et autres dieux, et qu’ils se sont pris en mains comme une humanité adulte, c’est à dire responsable de la réalité... et non plus fascinée par ses illusions.

    Bernard

    23.08 à 15h42 - Répondre - Alerter
    • La croyance en leur non-existence, est elle aussi une simple croyance. La démarche scientifique consiste à explorer des hypothèses.

      Et l’idée que les OVNI soient des hommes de notre futur, par exemPle, me semble tout aussi intéressante que l’hypothèse ET.

      Ps : pas aussi intéressant que le foot ou l’affaire DSK, n’exagerons pas.

      23.08 à 21h31 - Répondre - Alerter
      • C’est ce que je dis dans mon commentaire : je ne crois ni en leur existence ni en leur non-existence. Tout simplement parce que je ne sais pas. Mais il est un fait que la plupart des gens oublient qu’ils ne savent pas et croient soit dans l’existence soit dans la non-existence des ET.

        Et c’est cette croyance dans les ET que j’ai voulu comparer à la vieille croyance en un Dieu tutélaire fabriqué pour laisser confortablement le mental mariner dans l’enfance. Il n’était pas du tout question de remettre en cause les approches scientifiques du phénomène.

        Face au souci écologique, cette farce de l’ET papa qui vient faire panpan aux vilains terriens pas sages, me semble révélatrice d’une volonté de demeurer une fois de plus dans l’enfance, dans l’irresponsabilité. Bref, c’est une farce anti-écologique car ce n’est rien d’autre que cette irresponsabilité qui a conduit notre espèce au bord de l’abîme.

        Bernard

        23.08 à 21h54 - Répondre - Alerter
  • Bonne idée de Blockbuster pour Hollywood !!!

    23.08 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • Même en tenant compte des hypothèses ET (Extra Terrestres), il est éminemment souhaitable que nous nous emparions de toutes les questions sociétales,environnementales et financières de tous les partis, en prenant en considération leurs positionnements passés, notammenr récents, ou moins récents, pour extraire les comportements démagogiques éventuels compréhensibles, liés à l’analyse des problèmes actuels et à la proximité des campagnes électorales ;
    c’est un travail de longue haleine qui nous mènera, dans un premier temps, à l’élection présidentielle !...

    23.08 à 11h27 - Répondre - Alerter
  • C’est marrant,mais j’avais déjà pensé à ce scénario d’interventions E.T sur notre planète pour causes de destructions écologiques.
    Je m’intéresse de très près à ces objets furtifs depuis une cinquantaine d’années,date de ma première observation de disque métalisé.
    Pour moi,il ne fait aucun doute que notre évolution est suivie,étudiée par des civilisations très en avance de plusieurs milliers voir de millions d’années.Il n’y aurait rien d’extraordinaire à vouloir penser une telle éventualité.

    Après avoir potassé (à peu près) tout ce qui concerne le sujet,j’en arrive à la conclusion que ceux qui nous observent sont en fait des robots,plus certainenement des androïdes envoyés par leurs créateurs qui peuvent se réparer et faire abstraction des barrières du temps.

    Enfin tout celà est bien intéressant,mais je ne pense pas que nous aurons une réponse dans les prochaines décennies.

    23.08 à 11h19 - Répondre - Alerter
  • Il existe effectivement quelques cas de rencontres avec des OVNI non expliqués par des phénomènes scientifiques ou rationnels (voir site du GEPAN du CNES).
    Doit on en penser que nous sommes surveillés régulièrement par des entités intelligentes et qu’elles auraient la maturité technologique pour traverser les frontières de l’espace et du temps, et la sagesse de nous laisser libre de nos choix ?

    Notre système solaire vieux de seulement 4.5 milliards d’années, à comparer au 13 milliards d’années d’existence de l’Univers, laisse une belle marge aux étoiles formées bien avant la notre d’héberger des civilisations intelligentes.

    Il est également possible dans l’état actuel de nos technologies d’observer des planètes lointaines mais cela nécessite des observatoires spatial composé d’une flotille de centaines de satellites positionnés au micron près par lasers et oeuvrant de concert en mode interférométrique. Il constitue alors un téléscope virtuel de plusieurs milliers de kms d’ouverture. Il s’agit en fait de refaire la manip du VLT au chili mais dans l’espace ce qui aurait un cout astronomique mais surement plus utile que d’envoyer un homme sur Mars.

    22.08 à 19h59 - Répondre - Alerter
  • Je trouve que l’analyse se tient : une planète qui évolue si vite, y’a de quoi attirer les curieux !

    22.08 à 18h21 - Répondre - Alerter
    • Des curieux peut être ... mais vu l’étendue de l’espace et la vitesse limite de la lumière -la plus proche étoile proxima du centaure est à 4.5 années lumière - il faudrait par des moyens conventionnels d’observation des centaines d’années pour s’appercevoir de la modification en CO2 de notre atmosphère. Et dans ce cas, il sera trop tard pour nous sauver puisque les conséquences du déréglement climatique verront le jour dans ce siècle.

      Par contre si des civilisations intelligentes ET ont réussi - par un moyen inconnu à nous aujourd’hui - de s’affranchir de la limite spatio-temporelle en postant des sondes de surveillances discrètes par exemple, il est possible qu’elles soient déjà au courant de nos agissements destructeurs. Mais là quels seront leurs comportements : non interventionniste, pacifique ou belliqueux ?

      Un thème souvent repris par la SF est la géotransformation de nos écosystèmes par les hommes eux-mêmes afin de préparer une planète devenue habitable pour les ET. Des projets similaires existent aussi pour nous avec une terratransformation de la planète Mars de sorte qu’elle puisse accueillir de manière moins hostile des colonies d’humains.
      Le projet se décline en plusieurs étapes qui permettront à Mars au bout d’un siècle ou deux de devenir habitable : explosion de bombes nucléaires à sa surface pour vaporiser de la vapeur d’eau contenue dans ses roches afin de provoquer un effet de serre remontant la température de -20°C à +10°C puis essaimage de Mars par des bactéries ou des lichens permettant un dégazage d’O2 et un rétablissement d’une pression atmosphérique acceptable pour l’homme (passant de presque 0 à 0,5 atm). Sachant que la masse trop réduite de cette planète empeche l’atmosphère de se stabiliser en pression haute et qu’il faudra maintenir celle-ci coute que coute pour pouvoir y vivre (un peu comme un pneu troué qu’il faut regonfler en permanence pour pouvoir rouler).

      Donc si les humains ont pensé à cette idée farfelue alors pourquoi pas des ET à la recherche d’un nouvel espace de vie ? on peut imaginer une civilisation ET dont l’étoile nourrissière arriverait en fin de vie (comme la notre dans 5 milliards d’années) et dont la seule chance de survie serait de conquérir un autre monde habitable...

      23.08 à 09h56 - Répondre - Alerter
  • Des scientifiques qui ont bien du temps à perdre...

    22.08 à 17h27 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité