publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > A Issy, une appli pour se garer tranquille
17-02-2015
Mots clés
Transports
France

A Issy, une appli pour se garer tranquille

Taille texte
A Issy, une appli pour se garer tranquille
(Crédit photo : Pixabay)
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Trente minutes que vous tournez sans trouver le Graal : une place disponible pour laisser votre voiture à l’arrêt. Si c’est à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) que vous circulez, coup de bol : la ville teste depuis quelques jours une nouvelle application : Path to Park, développée par Parkéon, une société spécialisée dans la vente d’horodateurs aux collectivités. Très naturellement, le service s’appuie sur les données livrées par les parcmètres de la ville, mais aussi sur les horaires des marchés pour prédire la pression de stationnement de la zone et vous orienter vers les rues où vous aurez une chance de trouver à vous garer. Elle vous indique aussi les parkings publics les plus proches.

Parkéon n’est pas la première à se lancer sur ce créneau. En 2010, nous vous parlions de Lyberta, une start-up qui avait tenté de lancer le même service à Toulouse à base de capteurs placés dans la chaussée. Après des premiers essais salués par la presse, elle a finalement jeté l’éponge au début de l’année 2014 et tiré le rideau. Orange s’est lancée à son tour dans un système de guidage sur smartphone avec la start-up californienne Street Line. Disponible à Los Angeles et à Manchester, la solution n’est pas encore proposée en France. Là encore, ce sont des capteurs placés dans la chaussée qui font office de mouchards pour automobilistes. Une solution lourde et coûteuse, selon le directeur technique de Parkéon.

Si leur solution a des chances de marcher, assure-t-il, c’est que Path to Park est fondée sur un service dématérialisé et gratuit pour les collectivités et pour les usagers : la société imagine financer le service par la publicité et les commissions versées par les exploitants de parkings.

Ces services pour optimiser la quête d’une place ne sont pas que des gadgets pour automobilistes pressés. Une étude française (voir ici le pdf) a chiffré à 70 millions d’euros annuels le coût des nuisances liées à la recherche d’une place (bruit, insécurité routière, pollution…).

A lire aussi sur Terraeco.net :
- « Une place de parking ? Demandez à votre téléphone »
- « Pas de place de parking ? Voici une solution intelligente ! »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité