https://www.terraeco.net/Capitalism-a-love-story,9884.html
Capitalism : a love story
dimanche, 25 avril 2010

Michael Moore, 1 DVD Paramount Home Entertainment, 20 euros.

L’avantage avec les Etats-Unis, c’est que le capitalisme y est ostensiblement inhumain : ceux qui exproprient les pauvres pour racheter leurs maisons se qualifient eux-mêmes de « vautours », des compagnies souscrivent des contrats d’assurance pour toucher le pactole à la mort de leurs employés… Bref, du caviar pour Michael Moore. Reconnaissons-lui une belle efficacité et un sens de la mise en scène choc, même si ses défauts (incapacité à tenir un angle, gros plans complaisants…) n’ont pas changé. —


AUTRES IMAGES

JPEG - 67 ko
401 x 536 pixels