https://www.terraeco.net/Shell-englue-en-Alberta,8296.html
Shell englué en Alberta
lundi, 18 janvier 2010 / Julien Vinzent /

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

On était habitués aux campagnes de Greenpeace sur les sables bitumineux de l’Alberta (Canada), ces gisements pétroliers dont l’exploitation a selon l’ONG un coût environnemental terrible. Mais il faut relire plusieurs fois ce titre du Guardian avant de se persuader qu’on n’a pas fait erreur : "Shell subit une révolte de ses actionnaire à propos des sables bitumineux canadiens". Sous la pression d’une "coalition d’investisseurs institutionnels", le groupe anglo-néerlandais devra faire le bilan des risques liés à ses projets lors de sa prochaine assemblée générale en mai.

Car les écologistes ne sont pas les seuls à se poser des questions. "Que se passera-t-il si la capture et le stockage du carbone se révèle trop coûteux pour les sables bitumineux ? Et si les prix durablement élevés du pétrole et la régulation du carbone amènent à se détourner de sources d’énergies marginales, chères et riches en carbone ? Et ensuite il y a le coût du nettoyage de l’endroit. Les compagnies doivent être plus rigoureuses et transparentes avec leurs investisseurs", estime Niall O’Shea, chargé des investissements responsables à Co-operative Asset Management, l’un des fonds à l’origine de la fronde.

A lire aussi sur terraeco.net :
- Pollution dans le delta du Niger : Amnesty accuse Shell
- Carton rouge à Shell