https://www.terraeco.net/Cinema-le-retour-a-la-terre,8292.html
Cinéma : le retour à la terre
mercredi, 10 février 2010 / Morgan Broudic /

Étudiant à Sciencescom Nantes. Stagiaire à la rédaction de terraeco.net.

« Le temps des grâces », documentaire sans concession sur les mutations du monde agricole de Dominique Marchais, sort ce mercredi dans les salles. Un film tout en douceur et en humanité...

Marchais évolue bien loin des documentaires à sensation du petit écran. Son film, « Le Temps des grâces » d’une durée de 2h (disponible en version 3h), il l’a voulu progressif, explicatif et didactique. Le spectateur se trouve aspiré dans le centre bucolique de la France : Corrèze, Creuse, Indre, Limousin, Yonne ou encore Loire-Atlantique, les anciens et les nouveaux, retraités et jeunes actifs y moissonnent sans ménagement le système agricole français et européen.

Tous ces agriculteurs, agronomes, paysans locaux, maires de communes dénoncent le modèle contemporain, de l’euphorie d’après guerre avec la mécanisation à outrance, jusqu’à nos jours, époque maudite du copié-collé. Le réalisateur s’y intéresse également aux problèmes d’éducation : les jeunes agriculteurs d’aujourd’hui ne sont en effet pas formés à des méthodes respectueuses de l’environnement.

Nostalgiques de leur patrimoine, d’un passé où l’on produisait moins mais mieux, ils nous prouvent par l’expérience que vouloir respecter certaines traditions et valeurs du passé ne rime pas forcément avec « vieux réac’ ». « Vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre. » disait Gandhi en son temps...

Les paysans bio ne sont-ils pas les vrais nouveaux entrepreneurs de l’agriculture ? Choisir de ne pas traiter ses sols aux engrais chimiques, suivre le cheminement de son produit souvent jusque sur les marchés plutôt que l’expédier froidement dans les entrepôts : n’est ce pas le sens noble de entrepreneuriat ? Quand on sait que la France pourrait à moyen terme se nourrir uniquement de ses excédents en produits biologiques, n’est-il pas dangereux et vain de vouloir « nourrir le monde » ?

« Le temps des grâces » est une leçon de simplicité. Dominique Marchais nous délivre un documentaire traditionnel fait de longues séquences d’interviews entrecoupées de plans somptueux de paysages des campagnes. Les témoignages des protagonistes, sélectionnés avec grand soin, donnent à ce passé retrouvé le goût de l’avenir.

Terra eco vous offre des places pour ce film ! Cliquez ici.

A lire aussi sur terraeco.net :
- Eleveur contre végétarien
- Moins de pesticides, c’est possible !
- Du vert dans les oreilles

- Le site de capricci, la société de production