https://www.terraeco.net/McDonald-s-France-change-de,8160.html
McDonald’s France change de couleur
lundi, 4 janvier 2010 / Anne Sengès /

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

Amateurs de burgers, vous l’avez sans doute remarqué : dans l’Hexagone, McDo a choisi de troquer le rouge pour le vert. Un choix esthétique avant tout, selon la marque. Vraiment ?

Le logo de McDonald’s (les arches jaunes) repose désormais sur un fond vert, un changement fait à l’initiative de la France mais adopté également par la Suisse et l’Allemagne, explique Caroline Deleuze, porte-parole de McDonald’s France.

N’y voyez cependant pas une volonté du géant du fast-food de montrer qu’il est « écologiquement correct », le changement de logo n’étant aucunement lié à la politique environnementale de McDo contrairement à ce qui a été relayé par la presse, précise-t-on chez McDonald’s France. Ce changement est motivé par des considérations esthétiques, explique-t-on chez McDo. « Depuis quelques années, l’enseigne a cherché à s’intégrer dans le paysage urbain et architectural. Elle a ainsi utilisé pour ses bâtiments de nouveaux matériaux comme le bois, l’aluminium, la pierre. Avec ce nouveau style architectural, McDonald’s a recherché l’harmonie possible entre ses restaurants et son image. C’est pourquoi nous avons posé les arches sur un fond vert », précise Caroline Deleuze. Aux États-Unis, leur pays natal, les arches dorées de McDo continuent de reposer sur du rouge.

McDonald’s a cependant annoncé qu’au 1er janvier 2010, 100% des 1 143 restaurants recensés sur le territoire français couvriront 100% de leurs consommations avec de l’électricité d’origine renouvelable, le tout grâce au mécanisme des certificats verts (qui garantissent que l’électricité provient bien de sources « propres »). McDonald’s France a en effet signé un partenariat avec Green Access, fournisseurs de certificat verts « parce qu’ils privilégient les petits producteurs locaux », affirme le dossier de presse de McDo. Le mix énergétique de Green Access pour la chaîne de fast-food sera donc composé de 30% d’éolien, 30% d’hydroélectricité, 20% de biogaz, 10% de solaire photovoltaïque, les 10% restant provenant de l’électricité produite par l’incinération d’ordures ménagères.

A lire aussi sur terraeco.net :
- Greenwashing chez McDo ?
- A quoi bon afficher les calories sur les hamburgers ?