https://www.terraeco.net/Austerite-coupes-budgetaires,64462.html
441
lundi, 15 février 2016 / Amélie Mougey

C’est le nombre de bibliothèques fermées en Grande-Bretagne pour cause d’austérité au cours des cinq dernières années.

Au pays de Shakespeare, les bibliothèques publiques mettent la clé sous la porte les unes après les autres. Ces cinq dernières années, 441 d’entre elles ont été fermées et 149 sont encore menacées de l’être. Dans le même temps les effectifs du personnel ont fondu de 32% et 14 millions de livres ont été retirés de la circulation, selon les chiffres de la coalition Speak Up for Libraries (« Donnez de la voix pour les bibliothèques ») rapportés par L’Humanité. A l’origine de cette bérézina culturelle ? Les coupes budgétaires massives imposées par le gouvernement conservateur.

Dans la ville de Lambeth, dans le grand Londres, où s’est rendu le journaliste du quotidien français, la municipalité a perdu 56% du budget qui lui était alloué par le gouvernement. Conséquence de ce serrage de ceinture, cinq des dix bibliothèques de la ville sont menacées de fermeture ou de reconversion en salle de sport par abonnement ! Inquiets du sort qui pourrait toucher, dès le 1er avril, les quartiers les plus populaires, bibliothécaires et usagers se sont retrouvés, bouquins en main, devant l’hôtel de ville lors du dernier conseil municipal. Lisant à haute voix, ils ont empêché les élus de se réunir. Au-delà de l’exemple local, l’auteur de l’article estime que « les bibliothèques publiques sont en passe de devenir un symbole des luttes contre l’austérité dans tout le Royaume-Uni ». Le 9 février, écrivains, lecteurs et bibliothécaires ont dénoncé « l’apathie et l’ignorance » lors d’un rassemblement devant le parlement de Westminster.


- Un reportage à lire dans L’Humanité