https://www.terraeco.net/Les-grandes-entreprises-face-a,62748.html
Les grandes entreprises face à leur(s) responsabilité(s)
mardi, 1er décembre 2015 / Anne Musson /

Docteur en économie et écologie humaine

Maître de Conférences en économie

Les PME tentent de construire le développement durable territorial. Les start-up innovent. Et les multinationales ? Il serait temps qu’elles agissent massivement pour le climat, estime Anne Musson, maître de conférences en économie.

Anne Musson est docteure en économie et écologie humaine et maître de conférences en économie

Chacun aura remarqué et aura probablement une opinion sur le rôle joué par les multinationales de la communication avant, pendant et après les attentats de Paris du 13 novembre. Lucy Marcus, pédégée de Marcus Venture Consulting, dans un article publié sur le site d’information Project Syndicate, met en miroir les précieuses réactions de ces multinationales face à l’horreur et l’urgence avec la défiance quotidienne et probablement justifiée dont elles sont l’objet.

Les graphiques ci-dessous exposent la défiance presque partout majoritaire envers les grandes entreprises. La question posée lors des enquêtes internationales était la suivante : « Je vais vous lire un certain nombre d’organisations. Pour chacun d’entre elles, dites-moi si vous avez une grande confiance, une certaine confiance, peu de confiance ou pas du tout de confiance en elle ? » Nous présentons ici les résultats concernant les « grandes entreprises », les major companies (la même question est posée concernant les banques, par exemple).





Face aux missions fondamentales aujourd’hui confiées aux entreprises privées, Lucy Marcus évoque des comportements inacceptables et dangereux qui deviennent des problèmes sociétaux et des dangers pour la soutenabilité : c’est, par exemple, le cas de Volkswagen qui délibérément ment sur les émissions de CO2 émises par ses véhicules ou celui d’Exxon Mobil soupçonné de mensonges concernant le changement climatique.

Les grandes entreprises ont une fonction prépondérante dans notre bien-être quotidien, que ce soit à travers le transport, la santé, l’énergie, l’environnement, alors même que le citoyen comme le consommateur leur font peu confiance ; là réside le paradoxe dangereux pour notre société dessiné par Lucy Marcus.

Les petites et moyennes entreprises endossent tant bien que mal leur indispensable rôle dans la construction du développement durable territorial pendant que les start-up sont porteuses d’avenir, d’espoir et d’optimismes en proposant de nombreuses innovations permettant la « transition ». Les grandes entreprises, forces de résilience face à l’urgence, doivent aujourd’hui réaliser la priorité à agir en termes de changement climatique, et la responsabilité qui est la leur.

With great power, comes great responsibility…

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Pourquoi une réussite de la COP21 serait un échec pour le climat


AUTRES IMAGES

JPEG - 19.5 ko
440 x 307 pixels

JPEG - 35.8 ko
440 x 270 pixels