https://www.terraeco.net/Alimentation-les-restaurateurs-se,62253.html
Alimentation : les restaurateurs se rebiffent
mercredi, 28 octobre 2015 / Camille Chandès

Les cuistots professionnels craignent l’avènement de plateformes de ventes de petits plats fait maison entre particuliers.

En matière d’alimentation, le collaboratif est un mode de fonctionnement bien installé. Côté approvisionnement en produits, on dénombre actuellement 15 initiatives en France. Elles mettent en relation des particuliers pour faire des achats groupés auprès des producteurs, pour partager des jardins, des productions maison… Des poids lourds sont parvenus à émerger : les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap, 1 600 groupes en 2012) et La Ruche qui dit oui !, qui fédère plus de 4 000 producteurs et 100 000 membres. « On est encore loin de pouvoir affirmer que ce genre de pratiques va perturber la grande distribution, comme c’est le cas dans les transports ou l’hébergement. Néanmoins, ce secteur pourrait être bouleversé à son tour dans les années à venir », avance Samuel Roumeau, coordinateur de Ouishare.

Petits plats faits maison

Côté restauration collaborative, un segment plus jeune, Airbnb a fait des émules. 12 sites sont aujourd’hui en concurrence pour l’achat et la vente de petits plats faits maison entre particuliers (le pionnier Supermarmite lancé en 2010, Cuisinedelamaison…) ou la participation à des repas communs (Voulezvousdîner, Cookening…). Les restaurateurs professionnels, qui redoutent de connaître le même sort que les hôteliers avec Airbnb, sont partis en guerre contre ces restaurants jugés clandestins, car s’affranchissant des questions de fiscalité et de réglementation.