https://www.terraeco.net/Nos-burgers-chassent-les-moineaux,62024.html
Nos burgers chassent les moineaux des villes
lundi, 5 octobre 2015 / Amélie Mougey

Ils sont de moins en moins nombreux à siffler aux oreilles des citadins. Si l’on en croit les travaux du Centre d’études biologiques de Chizé (Deux-Sèvres), dans les grandes villes françaises, les moineaux sont sur le déclin. A Londres, leur population a même chuté de 68% entre 1994 et 2009 selon le British Trust of Ornithology. En cause : la pollution, chimique et sonore, mais aussi la mayonnaise de nos sandwiches et nos restes de fast-food.

Une nouvelle étude du même laboratoire, publiée dans la revue Plos One, indique que les moineaux urbains sont plus petits et plus gras que leurs cousins ruraux. Ce déséquilibre alimentaire pose deux problèmes. D’abord au moment de la reproduction : en ville, le nombre d’œufs pondus diminue. Ensuite, pour la croissance et la survie des oisillons. Leur organismes préfèrent les protéines des insectes aux lipides de la malbouffe.

Or, le moineau « est un bon indicateur de l’état de santé des populations vertébrées dans un milieu urbain », expliquait Frédéric Angelier, l’un des auteurs de l’étude à Terra eco l’an dernier. Le moment est venu de rappeler que l’être humain est un vertébré.


- A lire sur Futura Science.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Pourquoi les moineaux désertent-ils nos villes ?