https://www.terraeco.net/Le-building-termitiere,60933.html
Le building termitière
jeudi, 16 juillet 2015 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

Chaud devant ! A Harare, un architecte s’est inspiré du travail d’architecte des termites pour mettre au point un bâtiment qui résiste aux canicules et aux nuits froides.

Biomimétisme - Les termites ne sont pas que des destructeurs de maisons. Ce sont aussi de redoutables architectes. Leurs termitières ont en effet une température quasi uniforme, même quand le thermomètre alterne entre canicule et nuits froides, comme à Harare, la capitale du Zimbabwe. L’architecte local Mick Pearce s’en est donc inspiré pour construire l’Eastgate Building, immeuble de bureaux et de commerces qui surplombe la ville. Bâti en 1996, c’est la première construction de cette taille qui s’inspire d’une « invention » de dame nature.

Des cheminées à air chaud

Plutôt que de climatiser le bâtiment le jour et le chauffer la nuit, l’architecte a mis en place un système de climatisation passive. Le building absorbe la chaleur la journée grâce à de nombreuses ouvertures qui permettent à l’air d’entrer par le bas de l’immeuble. De grandes cheminées permettent, elles, d’évacuer l’air chaud qui remonte. Cette installation crée un courant d’air naturel, accéléré plusieurs fois par jour par des ventilateurs. La nuit, quand l’air est plus froid que le bâtiment, les murs diffusent peu à peu la chaleur qu’ils ont emmagasinée, ralentissant le refroidissement de l’immeuble. Et une partie de l’air frais qui s’engouffre est stocké dans les dalles, ce qui ralentira le réchauffement le lendemain. l’Eastgate Building consomme ainsi 90 % d’énergie de moins que la moyenne.

Bâtiment construit en 1996

90 % d’économies d’énergie


AUTRES IMAGES

JPEG - 515 octets
20 x 13 pixels

JPEG - 540 octets
20 x 15 pixels