https://www.terraeco.net/Double-sens-pistes-degagees-un,60870.html
Un décret facilite la vie des cyclistes
mardi, 7 juillet 2015 / Amélie Mougey

L’automobiliste indélicat qui prend votre piste cyclable pour une place de parking va perdre en sérénité. Avec la publication d’un décret ce 4 juillet, ce manque d’égard sera désormais puni de la même manière qu’un stationnement sur une place réservée aux personnes handicapées : l’amende, de 38 euros actuellement, pourra atteindre les 150 euros. Même tarif pour celui qui prend ses aises sur les trottoirs. Cette aggravation des sanctions fait partie d’une batterie de mesures visant à « sécuriser et favoriser le cheminement des piétons et des cyclistes ».

De leur côté, les adeptes du biclou gagnent en liberté. Dans toutes les zones 30, le double sens cycliste, qui leur permet de rouler dans le sens inverse des automobilistes, est généralisé. Dans les rues où la vitesse est limitée à 50 km/h, ils ne sont plus contraints de tenir leur droite au risque d’être percutés par l’ouverture soudaine d’une portière. Le décret facilite aussi, pour les gestionnaires de voirie, l’indication de la trajectoire vélo par un marquage au sol et prévoit l’interdiction aux cyclomotoristes des « sas vélo », ces espaces précédant les feux tricolores. L’automobiliste, lui, gagne le droit de franchir la ligne blanche pour doubler un cycliste.

Pour le Club des villes et territoires cyclables, ce décret, qui s’inscrit dans le Plan d’actions pour les mobilités actives (Pama) lancé en mars 2014, constitue « une nouvelle étape importante pour nous aider à changer la physionomie de nos villes ». Rappelant que « les rues et les places ne sont pas seulement des lieux où l’on circule », Pierre Serne, le président de l’association, plaide pour un « code de la rue ».

A voir aussi sur Terraeco.net :

Notre concours du pire des pistes cyclables