https://www.terraeco.net/Glossaire-du-gosse-adore,59964.html
Glossaire du gosse adoré
jeudi, 28 mai 2015 / Laure Noualhat /

Journaliste errant dans les sujets environnementaux depuis treize ans. A Libération, mais de plus en plus ailleurs, s’essayant à d’autres modes d’écriture (Arte, France Inter, Terra of course, ...). Il y a deux ans, elle a donné naissance (avec Eric Blanchet) à Bridget Kyoto, un double déjanté qui offre chaque semaine une Minute nécessaire sur Internet.

Comment s’y retrouver entre sigles et formulations parfois absconses.

Cecos [sekCs]. N. m.

Le premier Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains a été créé en 1973 au centre hospitalo-universitaire de Bicêtre, à Paris. Actuellement, 23 centres organisent les dons de sperme ou d’ovocytes. Ils pratiquent aussi l’autoconservation en vue d’une éventuelle stérilité : chaque année, plus de 4 000 hommes font appel aux Cecos pour conserver leurs spermatozoïdes.

Fécondation in vitro [fekTdasjT in vitYo]. N. f.

La méthode la plus pratiquée consiste à reproduire en laboratoire ce qui se passe dans les trompes d’une femme. Après stimulation, on prélève les ovocytes, puis on les insémine avec les spermatozoïdes du conjoint sélectionnés au préalable. Après vingt-quatre à quarante-huit heures d’incubation, les embryons obtenus sont triés avant d’être transférés in utero. Ceux qui ne sont pas choisis sont congelés.

Embryons surnuméraires [SbYijT syYnymeYDY]. N. m.

Durant cinq ans, on demande aux couples ce qu’ils veulent faire de leurs embryons congelés. Ils peuvent les conserver pour faire un autre enfant, en faire don à la recherche, les offrir à un couple ou les détruire. Au bout de cinq ans et sans réponse des parents, les médecins doivent les détruire, ce qu’ils ne font pas dans les faits. A ce jour, 185 821 embryons sont en cours de conservation.

Gestation pour autrui [FDstasjT puY otYPi]. N. f.

C’est une forme d’assistance médicale à la procréation que l’on pratique généralement lorsque la femme du couple est privée d’utérus. Au Royaume-Uni, où elle est autorisée, elle est principalement prescrite après un cancer. La mère porteuse accueille un embryon issu d’une fécondation et donne naissance à un enfant qui n’est pas le sien génétiquement. Lorsque des couples d’hommes recourent à cette technique, on parle de procréation pour autrui s’ils utilisent le matériel génétique de la mère porteuse.

Parents d’intention [paYS dRtSsjT]. N.

Ce sont les personnes qui ne peuvent procréer mais dont l’intention de devenir parents va conduire à la création d’un être humain.

AMP et PMA [aempe] [pemae]. N. L’assistance médicale à la procréation (AMP) regroupe les techniques pour remédier à l’infertilité d’un couple hétéro. La procréation médicalement assistée (PMA), elle, aurait pour objet de créer un nouveau mode de reproduction afin de dépasser la biologie humaine. Elle pourrait concerner les couples hétéros qui ne sont plus en âge de procréer, les couples homos ou les célibataires. —