https://www.terraeco.net/Bruno-Vincent-acousticien-de-l,58561.html
Bruno Vincent, acousticien de l’environnement
jeudi, 12 février 2015 / La rédaction de Terra eco

Un job de dialogue et d’écoute. Car le bruit d’un camion n’est pas perçu comme des cris d’enfants.

« Je travaille pour Acoucité, une asso créée à l’initiative du Grand Lyon pour développer la connaissance de l’environnement sonore urbain. En matière de bruit, tout est question de perception : les habitants ne réagiront pas de la même manière au son d’un camion qu’aux cris d’enfants. Et pourtant, le volume sonore est le même ! Notre discipline est donc à la croisée des sciences humaines, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

Nous passons un tiers de notre temps sur le terrain, pour poser des sonomètres ou échanger avec les riverains. Nous informons les élus sur leurs responsabilités et les moyens d’action dont ils disposent, car la maîtrise du bruit fait partie de la politique santé de la ville. Le reste de notre travail consiste à traiter les données recueillies. Un informaticien spécialisé en système d’information géographique et une géomaticienne nous aident à créer des cartes de bruit.

Ces données intéressent les collectivités, mais aussi les industriels auxquels on demande de réduire leurs nuisances. Les grands groupes commencent à embaucher des acousticiens de l’environnement plutôt que de faire appel à des bureaux d’études. La discipline est nouvelle, mais a le vent en poupe. Chez Acoucité, nous recevons beaucoup de stagiaires et une fois diplômés, ils trouvent tous du travail. »