https://www.terraeco.net/Apocalypse-en-Amerique,57894.html
Apocalypse en Amérique
lundi, 29 décembre 2014 / Anne de Malleray

Detroit, Baltimore, Braddock. Les images des villes décrépites des Etats-Unis sont devenues les symboles de l’effondrement de l’industrie en Occident. Braddock, capitale de l’acier, qui a répondu aux besoins de l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale et fourni l’Amérique en rails de chemin de fer, comptait plus de 20 000 habitants en 1920 et près de dix fois moins en 2012. Les bâtiments industriels sont en ruine, les commerces ont fermé et les rues fantômes ont servi de décor, en 2009, à l’adaptation cinématographique du roman post-apocalyptique La Route, de Cormac McCarthy (Editions de l’Olivier, 2008). En croisant images d’archives, paysages contemporains et témoignages d’habitants qui se mobilisent contre la disparition des services publics, les deux réalisateurs décrivent une réalité contrastée. D’un côté, le déclin, de l’autre, la reconstruction d’une communauté politique par des laissés-pour-compte que l’Etat et l’industrie ont abandonnés.

Braddock America, de Jean-Loïc Porton et Gabriella Kessler, 1 DVD zone 2, 19,99 euros


AUTRES IMAGES

JPEG - 12 ko
120 x 161 pixels