https://www.terraeco.net/Quand-Roundup-ne-suffit-plus-les,55794.html
Roundup ne suffit plus, (re)voici l’agent orange
mardi, 8 juillet 2014 / Amélie Mougey

Embourbés dans leur guerre contre les mauvaises herbes, les Etats-Unis sortent l’artillerie lourde. Le ministère de l’Agriculture américain vient d’autoriser les cultures de maïs et de soja tolérantes au 2,4-D, un composant de l’agent orange, utilisé lors de la guerre du Vietnam.

En France, cette molécule herbicide entre dans la catégorie des « perturbateurs endocriniens avérés ou potentiels ». Aux Etats-Unis, elle est perçue comme l’arme ultime pour venir à bout d’un ennemi de taille : l’Amaranthe de Palmer. Cette plante invasive de plus de deux mètres de haut, capable de pousser de 6 centimètres en vingt-quatre heures, a conquis 25 millions de terres arables américaines.

Car l’ennemi est de plus en plus coriace. Aspergées depuis des années par le même herbicide, le glyphosate – plus connu sous le nom commercial de Roundup – les adventices sont désormais immunisées. A l’origine de cette résistance : le recours massif au Roundup sur des cultures génétiquement modifiées pour y résister. Le même principe que celui qui vient d’être autorisé pour le 2,4-D.

- Une info à lire sur Le Monde