https://www.terraeco.net/Le-reprisage-des-chaussettes,50410.html
Test : le reprisage des chaussettes
jeudi, 27 juin 2013 / Julien Ropert

Vos chaussettes collectionnent les petits trous ? Suivez l’une des deux techniques pour leur refaire une santé.

Difficulté ✭✭

Ingrédients : Des chaussettes trouées, du fil de la couleur correspondante, une aiguille avec un gros chas et un œuf de mercerie.

Dans mon placard, la chaussette se la joue souvent solo, mais ce n’est pas son seul vice. Agression féline ou simple usure, mes socquettes collectionnent les petits trous comme un poinçonneur des Lilas. Mais pas question de jeter, il faut repriser ! Une tâche pas évidente quand les seules aiguilles que vous fréquentez régulièrement sont celles de votre montre. Heureusement, mon entourage regorge de couturières du dimanche qui, après un regard moqueur, me prêtent l’indispensable œuf de mercerie et tout le matériel nécessaire. Pour les conseils pratiques, par contre, c’est mon ami Google qui me tuyaute.

Si je résume, il existe deux techniques pour repriser des chaussettes. La plus élaborée consiste à refaire un maillage dans le trou, en entrelaçant les fils. L’autre, plus basique, à simplement rapprocher les deux extrémités du trou. Calé dans un fauteuil moelleux, je m’attaque à la chaussette droite, non sans y avoir glissé l’œuf de mercerie, de manière à tendre le tissu, et à éviter l’acupuncture involontaire. Mais rapidement, mon maillage dérape, les bords du trou se rapprochent dangereusement. Trois échecs le confirment, il va falloir se contenter de la technique basique. Un rude coup pour mon ego, mais pas une mauvaise affaire pour mes chaussettes. Une fois réparées, elles ont survécu à ma demi-heure de marche quotidienne et même à la machine à laver. —

L’astuce : Le reprisage demande une certaine précision, choisissez donc un lieu de travail bien éclairé.




Les techniques très détaillées

La recette de Coupecouture.fr

- un œuf à repriser : l’œuf de mercerie est en bois. Mais, à défaut, on peut prendre un œuf de poule, dur de préférence pour éviter les accidents.
- laine à repriser : fil de laine (ou de polyester), constitué de 4 brins. Selon les cas, on peut prendre de 1 à 4 brins à la fois.
- aiguille à repriser : aiguille longue, avec un chas plat.

Méthode : Le principe est de remplacer la partie usée par un tissage de fils croisés. Placer l’œuf dans la chaussette, sous l’endroit à repriser et tenir dans la main gauche l’ensemble œuf et chaussette. Enfiler de 1 à 4 brins de laine à repriser ensemble dans l’aiguille (4 s’il s’agit d’un gros trou dans une grosse chaussette, 1 seul s’il faut juste renforcer un début d’usure). Ne pas faire de nœud. Commencer à 0,5cm en largeur et en hauteur de la partie usée.

Faire un rang de points droit de 1 à 2 mm, en les « enfilant » en une fois sur l’aiguille, de la droite vers la gauche. Tourner l’ouvrage d’un demi-tour pour faire un second rang de points en quinconce, à 1à 2 mm du premier.

Plus les rangs sont serrés et les points rapprochés, plus la reprise sera solide.
- sur la partie sans trou, le point traverse la chaussette et a la largeur d’une maille.
- sur la partie trouée, le fil passe directement d’un bord à l’autre du trou. Continuer ainsi, jusqu’à avoir dépassé la partie usée de 0,5 cm. Tourner l’ouvrage d’un quart de tour pour faire des rangs de points verticaux, en passant alternativement au-dessus et au-dessous des fils horizontaux. Couper le fil à ras. Au lavage, la laine va légèrement feutrer , ce qui rendra la reprise plus solide et opaque.

Les photos ont été réalisées à l’Etablisienne.

Sewetlaine

Les centidealistes

Petit citron

Upcyclette

Recoudre un trou dans votre chaussette (en vidéo)

Repriser une chaussette par le blog Coupe couture