https://www.terraeco.net/Comprendre-les-etiquettes-qu-est,49647.html
Comprendre les étiquettes : qu’est-ce que la saccharine de sodium (E954iv) ?
vendredi, 17 mai 2013 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

Terra eco vous aide à décrypter les étiquettes et à choisir vos aliments. Au tour de la saccharine de sodium, appelé aussi E954iv.

Où le trouve-t-on ? Cet additif est très rare. On ne le trouve que dans 10 des 3 000 produits courants référencés dans la base Open Food Facts, uniquement dans des sodas light.

A quoi sert-il ? C’est un édulcorant, au même titre que l’aspartame. Il a un pouvoir sucrant 350 fois supérieur au sucre blanc.

Comment est-il fabriqué ? Il est obtenu par synthèse en laboratoire.

Effet indésirable : « Cet additif a fait l’objet d’une demande d’interdiction aux Etats-Unis en 1977, puisque des études l’associaient à des cancers de la prostate chez les mammifères étudiés. Il avait alors été considéré comme un cancérogène possible pour l’homme mais cette classification a été annulée en 2000 sous la pression des industriels qui indiquaient que le mécanisme n’était pas avéré chez l’homme », nous apprend Aurèle Clémencin, expert santé à l’institut Noteo. Il est toutefois toujours classé par le Centre international de la recherche contre le cancer (Circ) dans la catégorie 3 qui indique que la recherche scientifique doit être plus poussée.

Précaution d’usage : Devant ces facteurs de doutes, Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, préconise d’éviter cet additif. Même réponse pour l’institut Noteo qui conseille « d’envisager de se détourner des produits pouvant en contenir ». Une raison de plus pour réfléchir à deux fois avant de boire du soda.


Terra eco vous aide à décrypter les étiquettes et à choisir vos aliments. Retrouvez la liste des additifs décryptés par ici, et nos explications sur la gélatine (E428 et E441), l’aspartame (E951), le nitrite de sodium (E250), le carraghénane (E407), l’acide citrique (E330), le glutamate monosodique (E621), le sulfite d’ammonium (E150d), la saccharine de sodium (E954iv), le benzoate de sodium (E211) et l’amidon modifié (E1403).