https://www.terraeco.net/Objecteur-de-conscience,48968.html
Objecteur de conscience
jeudi, 28 mars 2013

Non, il n’était pas un naïf, manipulé par Julian Assange et compagnie. Le soldat américain Bradley Manning, qui fut longtemps une des sources de WikiLeaks, a pu expliquer ses actes à la fin du mois de février, relate Rolling Stone. Choqué par certains actes illégaux de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan, il avait décidé, en toute conscience, de transmettre des documents compromettants aux médias. Il risque la prison à perpétuité.


AUTRES IMAGES

JPEG - 4.2 ko
120 x 180 pixels