https://www.terraeco.net/Johanna-Gay-Constant-ingenieur,48791.html
Johanna Gay-Constant, ingénieur paysagiste
dimanche, 24 mars 2013 / La rédaction de Terra eco

Johanna Gay-Constant déteste les zoos à l’ancienne. "Je n’aime pas le grillage et le béton. Avec cet attirail, les animaux sont mal, c’est flagrant." Pourtant, cette ingénieure paysagiste de 34 ans épaule depuis trois ans son époux à la tête d’un des plus beaux parcs zoologiques de France, celui de Doué-la-Fontaine, "où l’on minimise les structures artificielles et se concentre sur le terrain naturel".

En 2009, le site anciennement troglodyte et récemment rebaptisé "Bioparc" a ouvert au public les portes d’une volière d’un hectare, la plus grande d’Europe, consacrée aux oiseaux d’Amérique du Sud.

Paysagisme option volatiles, quoi d’étonnant ? Johanna Gay-Constant ne fait rien comme tout le monde. "A la sortie de l’école de paysagisme de Blois, j’ai suivi mon futur mari en Guadeloupe, où j’ai travaillé pendant un an et demi à l’Office national des forêts, raconte t-elle. Ensuite, nous nous sommes installés au Portugal, puis à la Réunion."

"Dans les zoos , les demandes explosent"

Avec toujours une mission : élaborer des aménagements paysagers dans des zoos. Fort de son expérience et passionné par le lien entre végétal et animal, le couple rentre en France et reprend le site familial en Maine-et-Loire.

Aujourd’hui, Johanna laisse à son mari la gestion du parc. A son chevet, elle se consacre à plein temps au bureau d’études qu’elle a créé, et à travers lequel elle propose son expertise. "Les demandes explosent : hier, je suivais le projet d’aménagement et d’extension du parc zoologique d’une collectivité et aujourd’hui, nous recevons une délégation portugaise, désireuse d’installer une volière dans son zoo."

Avec cette double casquette, Johanna passe beaucoup de temps derrière son ordinateur : conception des sites, réalisation des plans… tout en donnant parfois "un coup de main" pour veiller aux 14 hectares du parc de Doué.