https://www.terraeco.net/Comprendre-les-etiquettes-qu-est,48612.html
Comprendre les étiquettes : qu’est-ce que la gélatine (E428 ou E441) ?
jeudi, 14 mars 2013 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

, / Noteo /

Cet article est réalisé en partenariat avec Noteo, service destiné aux consommateurs qui note les produits du quotidien (hygiène-beauté, entretien, alimentation et boissons non alcoolisées) sur 4 critères : santé, environnement, social et budget. Choisissez les produits ayant le moins d’impact sur www.noteo.info ou sur mobiles ( Applis Android et iPhone). Service gratuit.

« Terra eco » vous aide à décrypter les étiquettes et à choisir vos aliments. Au tour de la gélatine, que l’on retrouve sous les numéros E428 et E441.

Où la trouve-t-on ? La gélatine alimentaire peut porter le numéro E428, le numéro E441 et parfois ne pas porter de numéro car elle peut être considérée comme un ingrédient et non comme un additif. On la retrouve dans de nombreux produits transformés, dont 63 des 3000 produits référencés par la base Open food facts, des bonbons (guimauve) à la pizza en passant par les yaourts et le riz cantonais.

Comment est-elle fabriquée ? La gélatine alimentaire est fabriquée par l’hydrolyse du collagène issu de la peau, des os ou des tendons d’animaux, notamment le porc.

A quoi sert-elle ? La gélatine sert d’épaississant ou de stabilisant.

Effets indésirables : Les méthodes de fabrication de la gélatine ont été remises en cause par l’épidémie de vache folle à la fin des années 90. Aujourd’hui, Aurèle Clémencin, expert santé à l’institut Noteo, ne voit plus « aucun lien avec des risques » et rappelle que l’institut Noteo a attribué à cet additif une note de dangerosité de 1/20. « Il peut y avoir des allergies, mais c’est très rare », note de son côté Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille.

Précaution d’usage : Seules les personnes végétariennes ou ne souhaitant pas manger de porc pour des raisons religieuses doivent éviter ce produits. Ce qui peut poser des problèmes pour la consommation de médicaments.


Terra eco vous aide à décrypter les étiquettes et à choisir vos aliments. Retrouvez la liste des additifs décryptés par ici, et nos explications sur la gélatine (E428 et E441), l’aspartame (E951), le nitrite de sodium (E250), le carraghénane (E407), l’acide citrique (E330), le glutamate monosodique (E621), le sulfite d’ammonium (E150d), la saccharine de sodium (E954iv), le benzoate de sodium (E211) et l’amidon modifié (E1403).