https://www.terraeco.net/Le-pic-du-Midi-rallume-les-etoiles,48348.html
Le pic du Midi rallume les étoiles
jeudi, 28 février 2013 / Axelle Szczygiel

Pour rendre son éclat au ciel, 251 communes pyrénéennes s’unissent pour lutter contre la pollution lumineuse.

A la nuit tombée, l’abbaye de Saint-Savin (Hautes-Pyrénées), qui domine la vallée d’Argelès-Gazost, se nappe d’une douce lumière. Suffisante pour la magnifier, mais assez discrète pour ne pas faire d’ombre au ciel étoilé. Cet éclairage, durable et économe, a été souhaité, dès 2009, par le maire du village, Gérard Omisos (sans étiquette). Seul le clocher lui donne du fil à retordre : « Nous devons trouver un compromis idéal pour l’éclairer sans ‘‘ contaminer ’’ le ciel nocturne », explique-t-il. Dans cette région montagnarde, la lutte contre la pollution lumineuse est devenue l’affaire de tous. « Certaines communes sont à la pointe de cette réflexion depuis longtemps : des diagnostics y ont été menés pour identifier les points lumineux qui éclairaient mal, trop ou pas assez, puis des projets-tests ont été mis en place », confirme Jean-Marie Dupont, élu du Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves. Orientation des lampadaires vers le sol, diminution des niveaux d’éclairement, utilisation des technologies offrant la meilleure qualité de lumière… Pour ces précurseurs, l’idée de départ était de réaliser des économies d’énergie tout en valorisant le patrimoine architectural.

Mallette et relevés

Aujourd’hui, ils contribuent à la création de la Réserve internationale de ciel étoilé (Rice) du pic du Midi. Initié en 2008 par des astronomes pour limiter la pollution lumineuse autour du pic – qui culmine à près de 2 900 mètres –, ce projet a obtenu le soutien, en novembre dernier, des 251 communes du Pays des Vallées des Gaves, du Pays des Nestes et de la communauté de communes de Haute-Bigorre. « Tous ont compris que retrouver une bonne qualité de ciel étoilé permettait de diminuer les impacts environnementaux et de créer une nouvelle image pour le territoire », observe Nicolas Bourgeois, chargé du projet Rice.

Pour suivre l’évolution de l’état du ciel après la mise en place des règles d’éclairage, l’opération Gardiens des étoiles a été lancée l’été dernier. Employés des refuges et chefs de secteurs du Parc national des Pyrénées se sont baladés avec une mallette comportant des instruments de mesure de densité d’étoiles, des instructions et des tableaux de relevés. En tout, 500 mesures ont été réalisées. L’opération va être rééditée l’été prochain, et des animations, notamment d’astronomie, seront proposées aux randonneurs. Les enfants des centres aérés pourraient aussi jouer le rôle de gardiens d’étoiles. Histoire de ne pas laisser filer la participation citoyenne. —

Impact du projet

500 mesures réalisées sur la densité des étoiles

251 communes participantes

- Le site du Pic du midi