https://www.terraeco.net/Pour-une-poignee-de-credits.html
Pour une poignée de crédits carbone
lundi, 27 avril 2009 / La rédaction de Terraeco /

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

, / Agence Idé

La tonne de carbone ne vaut plus un kopeck (1). Normal, le marché du carbone ne fonctionne qu’en période de croissance. La récession mondiale a fait chuter de 20 % la production des industries lourdes sous quota qui ont donc moins besoin de faire d’efforts – technologiques – ou d’acheter des crédits d’émission.

Certains préféreraient une taxe carbone plutôt que ce marché imparfait. D’autres, comme les Entreprises pour l’environnement (2), se sont prononcés pour « une contrainte carbone forte et croissante sur l’ensemble des acteurs, industriels et consommateurs, dans tous les pays. Cette contrainte pourrait être économique (marchés de quotas, taxes, incitations fiscales, etc.) ou réglementaire (normes, standards, etc.), notamment vis-à-vis des véhicules ou des bâtiments ».

(1) Elle tournait autour de 9 euros en février contre 25 en novembre 2008.

(2) Antenne française du World Business Council for Sustainable Development

A LIRE SUR LE MEME THEME

Climat : vous n’avez encore rien vu

Le compte à rebours est enclenché

La pression des fanatiques du CO2

Jean-Louis Borloo : «  Soit vous faites bouger tout le monde, soit ça se terminera mal  »

Rizhao, la ville du roi soleil

Un climat d’actions

Un quotidien plus léger en CO2

L’usine qui transforme les excréments en or

Idées anti-gaspi pour entreprises volontaires


AUTRES IMAGES

GIF - 18.2 ko
230 x 220 pixels