https://www.terraeco.net/article43978,43978.html
68%
jeudi, 24 mai 2012

C’est le pourcentage de Grecs habitant Athènes et Salonique qui envisagent de s’installer à la campagne, d’après une étude commandée par le ministère de l’Agriculture. Le chômage – qui frappe un jeune sur deux – pousse les citadins au départ. Environ deux tiers des personnes intéressées ont suivi des études supérieures et les trois quarts ont moins de 44 ans. Un tournant pour le pays, qui connaît l’exode rural depuis cinquante ans. Ces néo-ruraux potentiels s’orientent vers la culture de l’olivier, l’agriculture bio et même l’élevage d’escargots !