https://www.terraeco.net/Intime-conviction,43518.html
Intime conviction
jeudi, 3 mai 2012 / David Solon /

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

Dernière ligne droite et grand oral poussiéreux. Les deux finalistes de l’élection présidentielle ont rendu ce mercredi soir leur dernière copie. Sans grande surprise.

Depuis sept mois, ils se sont tournés autour, tentant par quelques faits d’armes et gesticulations de marquer leur territoire. Ils ont dépêché leurs lieutenants, leurs émissaires et leurs éclaireurs au plus proche de l’ennemi. Et ce mercredi soir, l’avant-dernier rite avant le vote - celui de l’affrontement direct - s’est enfin accompli. L’exercice fut quelque peu poussiéreux, mais chargé de tension. En d’autres temps, les présentations auraient été plus succintes et les deux prétendants auraient dégainé d’autres armes que les mots pour mettre l’adversaire hors d’état.

Qu’avons-nous appris au cours de la confrontation ? Rien ou presque. Pas de révélation, ni de rebondissement. Car l’essentiel, ce mercredi, se nichait ailleurs. Le face à face - un concours d’arithmétique, de rhétorique et de gestuelle - devait démontrer sous les yeux des Français l’aptitude de chacun des deux postulants à tenir le rôle de chef de tribu pour les cinq ans à venir. Comme dans une tragédie antique, charge leur était confiée d’enfiler tour à tour les masques de la nature humaine. Nous eûmes ainsi droit à la colère, la détermination, la malice ou l’empathie.

A ce drôle de jeu, difficile d’exhiber en objectivité un gagnant, tant les postures sont complexes à interpréter. Reste l’intime et libre conviction. Celle qui permet à chacun d’identifier le guide qui en toute justice saura rassembler, protéger et inventer.