https://www.terraeco.net/Creon-met-ses-ecoliers-le-nez-dans,41992.html
Créon met ses écoliers le nez dans le guidon
jeudi, 23 février 2012 / Anaïs Gerbaud

Depuis 1999, les enfants de cette petite ville girondine sont incités à se rendre en cours à pied ou à bicyclette.

A Créon, petite ville de la Gironde, l’automobile n’est plus la bienvenue. Notamment dans les rues aux abords des écoles, où elle est même interdite à 200 mètres alentour. « Les parents véhiculés se garent plus loin, puis les enfants marchent », explique le maire, Jean-Marie Darmian. Diminuer la circulation automobile dans sa commune est une de ses priorités. Toutes sont listées dans un « pacte citoyen, social et durable », où figure aussi le soutien à l’économie sociale. Cette charte conclue avec les habitants a valu à la bourgade de 4 000 habitants d’être récompensée par les Rubans du développement durable pour la période 2010-2012.

Le mardi, c’est calèche

Pour que ses administrés laissent la voiture au garage, le maire a choisi de concentrer ses efforts sur les jeunes. « Il vaut mieux éduquer les enfants. Les adultes sont déjà trop accros à l’automobile », commente l’élu et ancien instituteur. Au menu pour les écoliers depuis 1999 : pédibus ou vélo – à partir du CM1 – et plusieurs semaines d’apprentissage de la circulation avec des moniteurs. S’ils sont aptes, ils reçoivent un brevet et peuvent aller en classe tout seuls.

En 2007, la ville a créé des contrats de déplacement, entre la mairie, l’école et les familles. Celles-ci s’engagent à ce que les enfants utilisent, la majeure partie du temps, un moyen de transport doux pour aller à l’école. Cette année, sur 350 élèves de primaire, 64 familles ont conclu ce contrat. D’après Jean-Marie Darmian, les écoliers « n’ont plus besoin d’un adulte dès qu’on leur a appris les bons gestes. La vraie insécurité est en voiture ! » Et le mardi soir, les petits marcheurs sont récompensés : une calèche à cheval les raccompagne chez eux !

Vélos en libre service

Pour boucler la boucle, des vélos en libre service viennent de débarquer dans les cours de récré. Pour le maire, c’était indispensable : « On a constaté que les enfants avaient souvent des vélos peu sécurisés et peu adaptés à leur taille. Les parents n’ont pas toujours les moyens d’offrir la bicyclette qui convient. » De quoi encourager les jeunes Créonnais à oublier la banquette arrière de la voiture familiale. —

- Le site de la mairie de Créon