https://www.terraeco.net/Faut-il-fermer-Fessenheim,41826.html
Nucléaire : Faut-il fermer Fessenheim ?
mardi, 7 février 2012 / Thibaut Schepman /

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

Hollande, Mélenchon et Joly sont pour l’arrêt de la plus ancienne centrale française. Sarkozy et Bayrou y sont opposés. Et vous ?

Chaque semaine, Terra eco sollicite et questionne ses lecteurs et ses contributeurs sur l’un des grands enjeux de la campagne présidentielle. Premier volet de la série avec le débat sur la fermeture de la centrale de Fessenheim, en Alsace.

A 35 ans, Fessenheim est la doyenne des centrales françaises. Mise en service en 1977, elle a été conçue pour ne fonctionner que trente ans. Sa durée de vie a été prolongée de dix ans l’été dernier, avec l’aval de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), quelques semaines après l’accident de Fukushima. Une coïncidence qui n’a pas manqué de susciter le débat, notamment parce que dans le même temps nos voisins allemands prenaient eux la décision de ne pas prolonger la durée de vie de leurs propres centrales. Faut-il suivre l’avis de l’ASN et en rester là, où doit-on fermer dès aujourd’hui cette centrale par mesure de sécurité ? Les candidats se sont presque tous prononcés sur le sujet, tandis que le Président et probable candidat Nicolas Sarkozy devrait s’y rendre dans les prochains jours pour donner son point de vue sur la question. Rappel des positions de chacun.

- POUR : Hollande, Mélenchon, Joly, Lepage

François Hollande (Parti socialiste) l’a annoncé fin janvier. S’il est élu, il ne fermera qu’une seule centrale. « Parce que c’est la plus ancienne mais aussi pour des raisons de sûreté puisqu’elle est située sur une zone sismique. » Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts), Corinne Lepage (Cap21) et Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste) se sont également prononcés en ce sens.

Leur principal argument ? Ils craignent pour la sécurité du site. Rappelons par exemple que, lors de la canicule de 2003, Fessenheim avait frôlé le gros coup de chaleur. Pour éviter la surchauffe, EDF avait, tout bonnement, été contraint de refroidir la centrale en l’arrosant d’eau fraîche. Vous n’y croyez pas ? Les images du 4 août 2003, au journal télévisé de 7 heures de France 2, sont à revoir ci-dessous :

© Ina

Des débats subsistent également sur la protection du bâtiment en cas d’inondations ou de mouvement sismique. L’ASN a certes demandé un renforcement des normes de sécurité, mais les associations environnementales et certains riverains les jugent insuffisants, preuves à l’appui. Ils regrettent aussi le manque de concertation avec les habitants et élus de la région.

- CONTRE : Sarkozy, Bayrou

« La centrale de Fessenheim est sûre ! Qu’elle dure ! » Les salariés ne sont pas du même avis, et ils l’ont fait savoir en y placardant des affiches le 3 février dernier :

Ils ont également manifesté le 4 février devant la permanence du Parti socialiste à Mulhouse (voir ci-dessous).

Pour eux, la centrale pourrait vivre jusqu’à cinquante ans, comme les centrales suisses. Ils souhaitent donc eux aussi une concertation et un débat sur le sujet, même s’ils espèrent une issue favorable au maintien du site. Enfin, ils rappellent un argument choc au niveau local : sans cette centrale, plus de 850 emplois sont menacés.

Autre argument : si l’on ferme Fessenheim, la question de l’arrêt se poserait également pour les autres centrales vieillissantes (voir par ici notre carte de l’âge des centrales françaises). Or, le manque d’investissements dans les énergies alternatives jusqu’à présent rend ce scénario inenvisageable, à moins de changer rapidement de cap, reconnaissait la Cour des comptes la semaine dernière. De quoi convaincre Nicolas Sarkozy (Union pour un mouvement populaire) de s’opposer à la fermeture du site. Il devrait se rendre prochainement sur les lieux, peut-être ce jeudi, pour confirmer sa position. Nicolas Sarkozy pourrait y faire « un plaidoyer pro-nucléaire », assure le journaliste Arnaud Leparmentier sur son blog. Interrogé par 20minutes, François Bayrou (Modem) a lui aussi recommandé de suivre l’avis de l’ASN et de ne pas fermer Fessenheim.

Qu’en pensez-vous ? Quels arguments vous semblent les plus convaincants ? Dites-nous tout au bas de cet article, dans le forum.


AUTRES IMAGES

JPEG - 28.6 ko
600 x 450 pixels